Franche-Comté : réintroduction d’une plante en danger d’extinction

Publié le 07/12/2021 - 16:04
Mis à jour le 21/12/2021 - 08:49

En cette fin d’année 2021, le Conservatoire botanique national de Franche-Comté révèle des résultats « encourageants » pour son programme de réintroduction d’une plante locale en danger d’extinction, la saxifrage œil-de-bouc, dans la région !

Connaissez-vous la saxifrage œil-de-bouc ? Cette plante, emblématique du massif jurassien, est aujourd’hui en danger "critique" d’extinction.

Déjà cinq années de travail

Depuis cinq ans, elle fait l’objet d’un important programme de réintroduction en milieu naturel, mené par le Conservatoire botanique national de Franche-Comté – Observatoire régional des Invertébrés, sur cinq sites dans le Haut-Doubs et le Haut-Jura.

A mi-chemin du programme, qui doit durer dix ans, l’heure est au bilan... "Et aux bonnes nouvelles !"

Un taux de survie encourageant

Le premier constat est de bon augure : la saxifrage s'étend !

Avec 616 nouveaux plants introduits en 2021, le nombre total d'individus plantés depuis le début du projet se porte aujourd'hui à 2 506 plants.

Les toutes dernières analyses révèlent un taux de survie global de 89 % et de "belles perspectives" pour la suite du projet.

Des floraisons exceptionnelles

Cette année, le Conservatoire a eu la chance d'observer sur certains sites de réintroduction, "des floraisons exceptionnelles !"

Comme aux Rousses, avec une quarantaine d’inflorescences pour une centaine de fleurs sur un seul plant... Une telle abondance de fleurs a d'ailleurs eu un impact "significatif sur la présence de pollinisateurs, une autre bonne nouvelle ! "

Une colonie naturelle découverte dans le Doubs

Mais les bonnes nouvelles ne s’arrêtent pas là, puisque cet été 2021, une petite colonie de saxifrage œil-de-bouc a été redécouverte sur la station historique des Pontets (dans le Doubs) ! Elle n’avait en effet pas été revue depuis 2004 malgré des recherches régulières.

C’est lors du suivi des plantations à proximité que la petite tache jaune a été aperçue, fleurie au pied d’un bouleau et d’airelles des marais... "Elle ne peut ni avoir été plantée, ni être issue de graines provenant des plants, il s’agit donc bien d’une population naturelle !"

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

L’Art Urbain dans les territoires récompense le projet expérimental de revalorisation d’un site horloger à Besançon

Comme chaque année depuis 1997, L'Art urbain dans les territoires organise le prix national arturbain.fr pour faire connaître des actions exemplaires conduites par des équipes pluridisciplinaires. Ce mardi 29 novembre, à l’auditorium de la Tour Séquoia dans le quartier de la Défense à Paris, le groupe SMCI à Besançon a reçu le prix dans la catégorie "Respect de l’environnement" pour son projet expérimental inédit sur l'ancien site horloger Kelton dont l’objectif est de revaloriser cet ensemble industriel à des fins environnementales.

Amancey : la remise des prix du concours des prairies fleuries aura lieu le 3 décembre

Les prairies fleuries sont des herbages non semés, riches en espèces, qui sont fauchés ou pâturés à destination de l’alimentation du bétail. Le concours des prairies fleuries récompense le meilleur équilibre agro-écologique des prairies. La cérémonie aura lieu le samedi 3 décembre à partir de 9 h 45 à la fruitière du Pays de Courbet - Zone artisanale du Grand Bois - à Amancey.

Le projet expérimental de revalorisation du site Kelton à Besançon, présenté au Salon des maires à Paris

Mardi 22 novembre, le groupe SMCI sera présent au Salon des maires à Paris pour présenter un projet expérimental hors du commun sur le site Kelton à Besançon dont l’objectif premier est la revalorisation de la friche industrielle à des fins environnementales. Explications.

Action des Jeunes Écologistes de Franche-Comté en forêt de Chaux concernant la COP 27

Le dimanche 6 novembre 2022, Les Jeunes Écologistes de Franche-Comté se sont retrouvés au cœur de la forêt de Chaux de Dole pour exprimer leur mécontentement face à l’organisation de la COP 27 sous sa forme actuelle et afin de dénoncer la décision du gouvernement relative au vote du  projet de loi de finances pour 2023 qui encourage la privatisation de l’ONF. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 2.07
couvert
le 07/12 à 3h00
Vent
1.1 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
91 %