Gault&Millau : un Haut-Saônois dans le nouveau guide...

Publié le 31/10/2018 - 18:18
Mis à jour le 31/10/2018 - 18:23

Le célèbre classement du Gault&Millau est sorti ce 31 octobre 2018. Parmi les noms couronnés, le Haut-Saônois Christopher Aubry a remporté le titre "Jeune talent 2019". En haut du classement figure cette année Alexandre Mazzia. A 42 ans, il a été couronné "cuisinier de l'année" par le guide.

gault_et_millau_.png
©
PUBLICITÉ

Le palmarès complet du Gault & Millau 2019

Cuisinier de l’année : Alexandre Mazzia (AM, Marseille)

Nouveaux 5 toques : Jean-François Piège (Le Grand Restaurant, Paris) ; Christophe Bacquié (Restaurant Christophe Bacquié, Le Castellet)

5 toques passant à 19,5 sur 20 : Yannick Alléno (Le 1947, Courchevel) ; Régis et Jacques Marcon (Restaurant Régis et Jacques Marcon, Saint-Bonnet-le-Froid)

Nouveaux 4 toques : Jérôme Banctel (Le Gabriel, Paris) ; Christopher Coutanceau (Maison Coutanceau, La Rochelle) ; Arnaud Faye (La Chèvre d’Or, Eze Village) ; Nicolas Masse (La Grand’Vigne, Martillac) ; Gaël et Mickaël Tourteaux (Flaveur, Nice) ; Piet Huysentruyt (Likoké, Les Vans) ; Jérôme Roy (Le Cloître, Mane)

4 toques passant à 18,5 sur 20 : Alexandre Mazzia (AM, Marseille) ; Olivier Nasti (La Table d’Olivier Nasti, Kaysersberg)

4 toques passant à 18 sur 20 : Yoann Conte (Restaurant Yoann Conte, Veyrier-du-Lac)

4 toques passant à 17,5 sur 20 : Glenn Viel (L’Oustau de Baumanière, Les Baux-de-Provence) ; Jean-Georges Klein (La Villa René Lalique, Wingen-sur-Moder)

Chef pâtissier de l’année : Sandro Micheli (Alain Ducasse à l’Hôtel de Paris, Monaco)

Jeunes chefs pâtissiers de l’année : Camille Pailleau (Rozó, Lille) ; Brandon Dehan (L’Oustau de Baumanière, Les Baux-de-Provence)

Chef sommelier de l’année : Baptiste Cavagna (Le Grand Restaurant, Paris) ; Maxime Valéry (La Vague d’Or, Saint-Tropez)

Jeune chef sommelier de l’année : Julien Petracci (L’Hôtel des Bains, Charavines)

Directeur de salle de l’année : Denis Courtiade (Alain Ducasse au Plaza Athénée)

Jeune directeur de salle de l’année : Fanny Pierrot (Restaurant Yoann Conte, Veyrier-du-Lac)

Bistrot de l’année : Tomy Gousset (Hugo & Co, Paris)

Trophée pop de l’année : Tatiana et Katia Levha (Double Dragon, Paris)

Entrepreneur de l’année : Hakim Gaouaoui

Les six grands de demain : Alan Taudon (L’Orangerie, Paris) ; Raphaël Jego (Oka, Paris) ; Amélie Darvas (Äponem, Vailhan) ; Julien Lemarié (Ima, Rennes) ; Guillaume Scheer (Les Plaisirs Gourmands, Schiltigheim) ; Marco Vigano (Aux Anges, Roanne)

Les trente-deux jeunes talents :

Adrien Cachot (Le Détour, Paris) ; Romain Mahi (Accents Table Bourse, Paris) ; Baptiste Day(Capitaine, Paris) ; Nicolas Seibold (La Mutinerie, Lyon) ; Quentin Brunet (Polypode, Clermont-Ferrand) ; Adrien Descouls (Origines, Le Broc) ; Pierre Carducci (L’Éclosion, Saint-Paul-en-Jarez) ; Christophe Aubry (Le Saisonnier, Roye) ; Mathieu Roche (Ouréa, Marseille) ; Pierre Lesterle et Marco Raponi (By PM, Nice) ; Rudy Ballin (Côte Rue, Bordeaux) ; Romain Winicki (L’Atelier des Faures, Bordeaux) ; Romain Schlumberger (Lauza, Bordeaux) ; Mathias Martin(L’Auberge du Centre-Poitou, Coulombiers) ; Katsu Nakanishi (Les Planeurs, Toulouse) ; Thomas Vonderscher (Le Cénacle, Toulouse) ; Jordan Yuste (L’Arrivage, Sète) ; Sébastien Rath (Le Riche, Alès) ; Diego Delbecq (Rozó, Lille) ; Virginie Giboire (Racines, Rennes) ; Christophe Le Marrec (Le Brélévenez, Lannion) ; Arnaud Davin (La Serre, Paimpol) ; Aurélien Largeau (La Table d’à Côté, Ardon) ; Alessandro Capone (U Tavanincu, Velone Orneto) ; Maxime Moret(Symbiose, Epernay) ; Jérémie Thébaut (Aux Armes de Champagne, L’Epine) ; Jimmy Zingraff (La Canaille, Golbey) ; Nicolas Koffel (Le Banquet des Sophistes, Strasbourg) ; Antoine Botter (L’Osmose, Obernai) ; Julien Guérard (Le Manoir de la Pommeraie, Roullours) ; Gaëtan Morvan (Lait Thym Sel, Angers) ; Nathan Cretney (Les Reflets, La Roche-sur-Yon)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« Je suis loin d’être aux 35 heures. La mairie c’est tout le temps » (maire de La Longeville)

« Je suis loin d’être aux 35 heures. La mairie c’est tout le temps » (maire de La Longeville)

"Je suis loin d'être aux 35 heures. La mairie c'est tout le temps", déclare Adrien Pellegrini (LR), constructeur immobilier de 40 ans et maire de La Longeville (Doubs) depuis 2014. Cette commune boisée de 800 habitants, qui compte neuf fermes laitières et de nombreux travailleurs frontaliers, est située dans le Jura, près de la frontière suisse.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 30.34
partiellement nuageux
le 16/09 à 12h00
Vent
0.72 m/s
Pression
1020.06 hPa
Humidité
43 %

Sondage