Alerte Témoin

Gazole non-routier : une quarantaine de poids-lourd contestent pour préserver la taxe réduite

Publié le 23/10/2018 - 08:12
Mis à jour le 16/04/2019 - 17:16

La FRTP Bourgogne-Franche-Comté (fédération régionale des travaux publics de Bourgogne-Franche-Comté) a appelé toutes les entreprises du secteur des travaux publics, du bâtiment relevant de la FFB et de la CAPEB et des carrières et matériaux relevant de l’UNICEM à manifester leur mécontentement ce mardi 23 octobre 2018 au niveau de Micropolis et en direction d'Ecole Valentin. Des perturbations sont aussi à prévoir  sur le Haut-du-Chazal, au niveau de Beure et sur la route de Gray depuis Pirey.

40204605_2006724586045236_2460118840076402688_n
40204605_2006724586045236_2460118840076402688_n

Inscrite dans le projet de loi de finances pour 2019, la suppression du taux réduit de taxe intérieure de consommation sur les projets énergétiques (TICPE) sur le Gazole Non Routier représentera "une augmentation d’impôts de près de 700 millions d’euros pour la seule filière des travaux publics sur les 900 millions d’euros d’économies budgétaires attendues par le Gouvernement", explique la FRTP.

Qu'est-ce que le GNR ?

C'est un carburant utilisé pour les engins mobiles non-routiers, très utilisé dans le secteur des travaux public ou encore agricole, forestier… Le FRTP Bourgogne Franche-Comté tient a rappeler la directive de l'Union européenne qui a "reconnu la pertinence d’une réduction fiscale", en rappelant dans ses considérants : « Les produits énergétiques utilisés comme carburant à certaines fins industrielles et commerciales et ceux utilisés comme combustible sont normalement taxés à des niveaux inférieurs à ceux applicables aux produits énergétiques utilisés comme carburant ». 

La fédération alerte notamment sur "l'impact que pourrait avoir" la fin de la taxe réduite sur le GNR sur les 2000 embauches prévues et les 11 000 emplois directs en région. De plus, selon la fédération, "de nombreuses entreprises n’y survivront pas, notamment les PME. Pour rappel notre secteur sort tout juste d’une crise sans précèdent (2008-2016) et nous sommes actuellement dans un contexte de rebond à peine amorcé en 2017 et qui commençait tout juste à se consolider en 2018". 

Info +

  • Manifestation le 23 octobre 2018 de 7h à 13h sur le rond-point d'École-Valentin et le RCEA à la hauteur du rond-point de Cortelin. Une opération escargot est en cours.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Social

Le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez en visite dans le Jura ce mardi

A l’occasion de la réunion décentralisée du Bureau Confédéral de la CGT en Bourgogne Franche-Comté, Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT et Catherine Perret, membre du Bureau confédéral, viendront à la rencontre de salarié-es des entreprises jurassiennes Jacob Delafon et SKF mardi 22 septembre 2020.

General Electric promet des embauches en France dans l’éolien en mer

General Electric continuera à embaucher en France sur ses trois sites dédiés à l'éolien en mer, a assuré mardi le président de GE Renewable Energy Jérôme Pécresse, qui vise un total de 1 400 emplois d'ici à la fin 2021 alors que 753 postes seraient supprimés selon des sources syndicales, à Villeurbanne ou encore Belfort.

Manifestation : 200 personnes dans les rues de Besançon ce samedi

Mise à jour • Le syndicat Force Ouvrière Conseil régional avait appelé à manifester ce samedi 12 septembre 2020 à Besançon et à faire grève le 17 septembre pour "revendiquer un société plus juste et bienveillante" dans le cadre de la crise sanitaire. Le cortège a été rejoint par des Gilets Jaunes et le collectif de la Vigie des Vaites.

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.02
couvert
le 29/09 à 12h00
Vent
1.59 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
92 %

Sondage