GE Belfort: levée du blocage d'une turbine à vapeur destinée à l'Angleterre

Publié le 07/05/2021 - 07:28
Mis à jour le 07/05/2021 - 07:28

 © Page Facebook-Intersyndicale General Electric Belfort
© Page Facebook-Intersyndicale General Electric Belfort

Mercredi, environ 300 personnes avaient manifesté aux côtés des salariés devant l’entrée du site, pour leur exprimer leur soutien.

Les salariés de General Electric (GE) à Belfort qui se relayaient depuis huit jours pour bloquer le départ d'un composant de turbine destiné à une centrale nucléaire anglaise, afin de protester contre un plan social, ont levé leur barrage jeudi, selon des sources concordantes.

Ils ont accepté de mettre fin au blocage après avoir notamment obtenu de la direction qu'il n'y ait pas de licenciements imposés dans le cadre du plan social qui touche l'entité Steam Power Systems, la filière nucléaire et charbon de GE.

"Nous avons l'assurance qu'il y ait zéro départ contraint", a précisé à l'AFP Laurent Humbert, élu CFE-CGC au comité social et économique.

Le plan social qui vise cette filière prévoyait initialement 238 suppressions d'emplois, mais les négociations entre les syndicats et la direction ont permis de réduire ce nombre à 144.

"La direction de GE Steam Power Systems a conclu un accord avec les organisations syndicales à la suite d'un dialogue constructif. L'accord soutient notre engagement commun envers l'industrie nucléaire française et les compétences nécessaires pour assurer son avenir", a estimé la direction du groupe américain.

Depuis huit jours, les salariés de l'entité Steam Power empêchaient le départ d'un rotor de turbine à vapeur, une pièce de haute technologie de 250 tonnes, vers la centrale anglaise en construction de Hinkley Point C, un projet d'EDF.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Social

Vaccination, accès aux soins, nouvelles aides… La Cpam du Doubs vous accompagne au quotidien

PUBLI-INFO • L’égalité d’accès aux soins est, avec la qualité des soins et la solidarité, l’un des 3 principes fondateurs de l’Assurance Maladie depuis 1945. C’est aussi la première de ses missions au quotidien : renforcer, dans chaque territoire, l’accès aux droits et le recours aux soins pour l’ensemble de ses assurés. Pour les accompagner au mieux, la Cpam du Doubs propose des aides afin de permettre à tous un accès au soin facilité. L'Assurance Maladie reste également très mobilisée pour maîtriser l'épidémie de Covid-19 en protégeant les plus fragiles.

Appel à la mobilisation le mardi 5 octobre 2021

Une intersyndicale (CGT, FO, la FSU, Solidaires et les organisations de jeunesse Fidel, Unef et UNL)  a appelé lundi 30 août dans la soirée à une journée de mobilisation le 5 octobre 2021, pour "la défense des salaires, des emplois, des conditions de travail et d’études".

#Antipass : près de 200 manifestants devant l’agence régionale de santé à Besançon

Après la manifestation qui a rassemblé 250 personnes le 9 août dernier devant le parvis de l'hôpital de Besançon et plus de 2.000 personnes samedi dernier dans les rues de Besançon, l'intersyndicale (FO 25, FSU 25, Solidaires 25 et CGT Santé) appelait à une nouvelle mobilisation ce jeudi à 14h30 devant l'agence régionale de santé à Besançon.

Les anti pass-sanitaire ne désarment pas

En France près de 215.000 manifestants ont protesté contre le pass sanitaire selon les chiffres du ministère de l'Intérieur pour le 5e week-end de mobilisation. À Besançon, ils étaient entre 2.000 et 2.600 selon les sources à poursuivre cette fronde anti-pass sanitaire

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.8
couvert
le 20/09 à 0h00
Vent
1.29 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
100 %

Sondage