Général Bruno Guyot, le nouveau chef de la gendarmerie de Franche-Comté

Publié le 08/09/2021 - 11:30
Mis à jour le 08/09/2021 - 11:46

Les 1.800 gendarmes de Franche-Comté ont un nouveau chef depuis le 3 septembre 2021. Il s’agit du Général Bruno Guyot. Il succède à Stéphane Gauffeny.

Général Guyot © © DR GN
Général Guyot © © DR GN

Fort de 40 années à porter l’uniforme, le nouveau chef des gendarmes de la région supervisera désormais les actions menées dans le Doubs, mais aussi dans le reste de la Franche-Comté en lien avec les commandants de groupement de la Haute-Saône, du Territoire de Belfort et du Jura.

Un retour à Besançon…

Au long de sa carrière, le Général Guyot a pu avoir de nombreuses missions. Il a servi 11 ans dans l’armée de Terre et a notamment été Casque bleu ex-Yougoslavie. En 1994, il est devenu officier de gendarmerie. Il a notamment été lieutenant au 19 Régiment du Génie. Il avait été affecté à Besançon pendant trois ans.

"La Ville a changé même si j’ai bien reconnu la boucle, sauf la place de la Révolution. Besançon reste une ville à la campagne où l’on passe de la zone urbaine à rurale sans traverser des zones industrielles immenses", souligne le Général.

Concernant l’évolution de la délinquance, le chef des gendarmes précise que Besançon "a suivi l’évolution de toutes les villes de métropole" en terme petite violence du quotidien, des actes d’incivilité, des vols et du trafic de stupéfiants.

"Il faut penser collectif"

Le Général déplore une chose : le manque de cohésion, d’esprit de groupe de la société actuelle : "Très souvent, nous faisons des opérations de maintien de la paix dans les familles, le voisinage… C’est une charge croissante, une forme d’individualisme, on ne supporte plus l’autre. Nous ne sommes pas chacun dans notre bulle. En cette période de crise sanitaire, il y a la valeur collective de la vaccination et d’un certain nombre de mesures. ll faut penser collectif, car individuellement , nous ne sommes rien", tient-il à préciser.

Les principales missions que se donne le Général

Le Général Guyot compte "présenter l’image d’une gendarmerie moderne, proche de la population et réactive". Le tout en déclinant les priorités gouvernementales :

  • La lutte contre les stupéfiants en zones rurales et urbaines,
  • La lutte contre les violences intra-familiales et notamment conjugales :"il y a encore des marges de manœuvres à avoir en Franche-Comté et dans le Doubs", précise-t-il.
  • La lutte contre les atteintes aux biens (cambriolages de résidence et locaux et automobiles). 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Cadeau #1 : un jeu de société, pour petits et grands, aux Jeux de la Comté

CALENDRIER DE L'AVENT • Du 1er au 24 décembre, maCommune.info vous propose une idée cadeau par jour pour Noël ! Pour vous aider à faire votre choix, nous sommes allés à la rencontre des commerçants bisontins. En ce jeudi 1er décembre, "Les Jeux de la Comté", boutique de jeux de société située 26 rue Battant, vous présente sa sélection pour petits et grands, sans oublier les joueurs experts.

La Sophrologie comme rempart à l’ambiance anxiogène actuelle

Cette semaine, Maud Huot-Marchand, sophrologue bisontine et nouvelle contributrice pour maCommune.info, fait un tour d'horizon des bienfaits de la sophrologie en cette période qui peut être difficile pour certain(e)s dans un climat de guerre, d'inflation, avec le Covid, mais aussi les fêtes de fin d'année. Elle livre ses conseils pour bien respirer... et surtout y penser !

Le concours de la plus belle vitrine de Noël revient à Vesoul

La Ville de Vesoul organise tous les ans un jeu concours intitulé "Les vitrines de Noël" en partenariat avec l’entreprise AFCM (Affichage Franc-Comtois). Ce concours s’adresse à tous les commerces et services de proximité de Vesoul possédant une vitrine visible de la rue. À la clé : des campagnes d’affichage publicitaire pour les trois premiers commerçants lauréats.

L’Art Urbain dans les territoires récompense le projet expérimental de revalorisation d’un site horloger à Besançon

Comme chaque année depuis 1997, L'Art urbain dans les territoires organise le prix national arturbain.fr pour faire connaître des actions exemplaires conduites par des équipes pluridisciplinaires. Ce mardi 29 novembre, à l’auditorium de la Tour Séquoia dans le quartier de la Défense à Paris, le groupe SMCI à Besançon a reçu le prix dans la catégorie "Respect de l’environnement" pour son projet expérimental inédit sur l'ancien site horloger "Fralsen" dont l’objectif est de revaloriser cet ensemble industriel à des fins environnementales.

L’auteure de " Nous les écorchées vives " en dédicaces à la Fnac de Morteau

Flo Lavie réside actuellement dans le Grand Besançon et a récemment sortie un livre intitulé Nous, les écorchées vives dans lequel elle raconte les violences  qu’elle a subie tout au long de sa vie. Elle sera en séances de dédicaces le 3 décembre à la Fnac de Morteau. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 5.43
nuageux
le 02/12 à 15h00
Vent
1.49 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
80 %