Alerte Témoin

Haute-Saône : un « point d’accueil » de la gendarmerie dans un centre commercial

Publié le 04/09/2019 - 11:00
Mis à jour le 04/09/2019 - 10:41

Au centre commercial de Pusey (70),  la gendarmerie s’est installée depuis le 2 septembre 2019 dans un « point d’accueil ». Le but ? Se rapprocher des citoyens…

C’est une première en France.Dans le cadre de la Police de Sécurité du Quotidien (PSQ), la mairie de Pusey met gracieusement à disposition de la gendarmerie de Haute-Saône un local dans le centre-commercial de la commune.

Selon la préfecture, il s’agit de « faciliter l’accueil physique des usagers »en profitant du lieu (40 000 à 50 000 visiteurs par semaine dans la zone), tout en « offrant des opportunités de contact ». Notamment avec les usagers des territoires peu accessibles (zones pavillonnaires, exploitations agricoles…).

Cet accueil offre :

  • Un accueil physique (plainte, information)
  • Un accueil téléphonique (transfert 17)
  • Un accueil numérique (borne numérique, pré-plainte en ligne, opération tranquillité vacances, sites gouvernementaux, etc.)
  • Des informations sur le recrutement en gendarmerie
  • Des informations de prévention et des animations ponctuelles

Ce point d’accueil est ouvert du lundi au samedi, de 9h à 19h.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

16 % des ménages de Bourgogne-Franche-Comté se chauffent au fioul

Alors que le gouvernement vient d'annoncer qu'à partir de 2022, les Français ne pourraient plus installer chez eux de chaudière à fioul ou charbon, l'Insee Bourgogne Franche-Comté explique que 206.300 ménages se chauffent au fioul, soit 16,1% des ménages de la région. La Bourgogne Franche-Comté se place devant les régions Grand-Est et Bretagne (15 %) bien loin devant l'île-de-France (6%) et la Corse (3%).

Acte de violence commis par un policier : Anne Vignot salue la décision immédiate du préfet de saisir l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN. Une décision que salue la maire de Besançon Anne Vignot dans un communiqué.

Sécurité à Planoise : le préfet du Doubs saisit l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     18.81
    ciel dégagé
    le 06/08 à 9h00
    Vent
    2.26 m/s
    Pression
    1018 hPa
    Humidité
    79 %

    Sondage