Importante opération de police dans un squat boulevard Léon Blum à Besançon

Publié le 09/11/2017 - 09:02
Mis à jour le 16/04/2019 - 16:15

Jeudi 9 novembre 2017 au matin, vers 7 h 45, une vingtaine de policiers a été mobilisée sur une opération de contrôles et d'interpellation dans un squat au niveau du boulevard Léon Blum à Besançon. 

MISE A JOUR A 18h15

PUBLICITÉ

Suite à un dépôt de plainte pour agression sexuelle d’une femme s’étant liée d’amitié avec un squatteur, les policiers ont procédé au contrôle d’identité d’une quinzaine de squatteurs roumains dans le bâtiment d’une propriété privée sur autorisation du juge des libertés.

Un homme, suspecté d’agression sexuelle, a été interpellé. 

Mise à jour à 18 h 15 :

Selon les dernières informations concernant cette opération qui s’est déroulée ce matin, plusieurs squatteurs sans papier sont dans l’obligation de quitter le territoire français d’ici un mois ou de régulariser leur situation.

La police a contacté la municipalité ainsi que la préfecture du Doubs pour signaler les conditions insalubres du bâtiment squatté dans lesquelles ces personnes comptant également des enfants en bas âge, vivent. Dans cette période de trêve hivernale, la police ne les a pas expulsés.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Jonathann Daval a admis qu’il avait « procédé à la crémation partielle du corps » d’Alexia

Jonathann Daval a admis qu’il avait « procédé à la crémation partielle du corps » d’Alexia

Lundi 17 juin 2019, Jonathann Daval a livré des aveux complets lors d'une reconstitution qui s'est déroulée pendant sept  heures à Gray en Haute-Saône, reconnaissant avoir lui-même "procédé à la crémation du corps" de sa femme Alexia et lui avoir porté des coups violents, a déclaré le procureur de Besançon Etienne Manteaux.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 16.93
ciel dégagé
le 17/06 à 21h00
Vent
1.71 m/s
Pression
1017.02 hPa
Humidité
90 %

Sondage