Alerte Témoin

Internet : 100% des logements et des locaux "raccordables" en fibre optique fin 2020 dans le Grand Besançon

Publié le 11/02/2019 - 14:10
Mis à jour le 24/04/2019 - 08:14

Une convention sur le déploiement de la fibre optique dans le Grand Besançon (sur la zone AMII - ancien périmètre de l'agglomération soit 59 communes) a été signée le 6 février 2019 à la préfecture du Doubs concernant la programmation et le suivi du déploiement de la fibre optique sur l’agglomération. Déjà 45.600 logements et locaux sont "raccordables" dans 59 communes, soit 48 % des logements.

L’État, la région Bourgogne-Franche-Comté, le Département du Doubs, la Communauté d’Agglomération du Grand Besançon et Orange ont signé ce mercredi 6 février 2019, à la Préfecture du Doubs, une convention qui a pour objectif de faciliter le partage des informations, les modalités et le calendrier de déploiement du réseau très haut débit (FttH) par Orange.

L'opérateur explique qu'il faut en moyenne deux ans entre les premières études, les accords (notamment avec les syndics), le déploiement du réseau (travaux, voiries...) sur la ville et dans les quartiers, le fibrage des immeubles et des lotissements (mise en place des points de branchement) et enfin la possibilité de raccorder les clients.

Il reste Plus de 50.000 logements à raccorder sur 59 communes

67.500 logements et locaux sont programmés, parmi lesquels 45.600 sont déjà raccordables et peuvent disposer d’un accès à un réseau très haut débit 100 % Fibre. C'est 48 % des logements de l'agglomération.

Orange a engagé le déploiement de la fibre dans les communes suivantes qui sont "ouvertes" commercialement

  • Besançon (42.202 logements raccordables sur 74.733 logements au total)
  • Amagney (134 sur 509)
  • Les Auxons (431 sur 1.292)
  • Beure (314 sur 911)
  • Châtillon-le-Duc (631 sur 1.1189)
  • Franois (728 sur 1.136)
  • Pirey (615 sur 1.281),
  • Tallenay (113 sur 241),
  • Boussières (233 sur 621)
  • Roche-lez-Beaupré (510 sur 1.306)
  • Pouilley-les-Vignes (28 sur 941)

Raccordement des premiers clients au second semestre 2019 :

  • Arguel,
  • Audeux,
  • Braillans,
  • Busy,
  • Chalèze,
  • Chalezeule,
  • Champagney,
  • Champoux,
  • Champvans-les-Moulins,
  • Chemaudin et Vaux,
  • Dannemarie-sur-Crête,
  • Ecole-Valentin,
  • Fontain,
  • Gennes,
  • Grandfontaine,
  • La Vèze,
  • Larnod,
  • Marchaux,
  • Mazerolles-le-Salin,
  • Miserey-Salines,
  • Montfaucon,
  • Montferrand-le-Château,
  • Morre,
  • Nancray,
  • Novillars,
  • Pelousey,
  • Pugey,
  • Routelle,
  • Serre-les-Sapins,
  • Thise,
  • Thoraise,
  • Torpes,
  • Vorges-les-Pins

Raccordement des premiers clients dès 2020 pour les communes :

  • Avanne-Aveney,
  • Chaucenne,
  • Chaudefontaine,
  • Deluz,
  • La Chevilotte,
  • Le Gratteris,
  • Mamirolle,
  • Noironte,
  • Osselle,
  • Ranceney,
  • Saône et Vaire.

Orange va poursuivre le déploiement pour l’ensemble des 91 526 logements et locaux professionnels des communes de l’agglomération, avec l’ambition d’atteindre un taux de 100 % raccordable d’ici à 2020.

Pour profiter de la fibre, le logement doit-être "raccordable" : la fibre doit être déployée dans l’immeuble (points de branchements à chaque étage) ou que les rues disposent de points de branchement.

Très Haut Débit : et dans le reste du Doubs ?

Le conseil départemental est à la manoeuvre depuis 2010 et déploie un vaste programme de fibrage de l'ensemble du Doubs et grâce à la création en 2013 du Syndicat Doubs Très Haut Débit (département + intercommunalités). Le schéma directeur départemental d’aménagement numérique (SDDAN) se donne pour ambition d'un taux de couverture en fibre optique de 100% d'ici fin 2022.

L'enveloppe globale pour "fibrer" le département, en dehors des zones urbaines, est de 200 M€ financé.à hauteur de 30M€ par le département, 30 M€ par les intercommunalités, 20,5 M€ par la région Bourgogne Franche-Comté en plus des aides de l'État.

La première phase (2014-2018) a permis de rendre disponible une disponibilité de la fibre pour un peu moins de 40.000 logements, soit un tiers de la zone revenant au périmètre de compétence du Syndicat Doubs Très Haut Débit (zones urbaines confiées à des opérateurs privés).

La seconde phase (2019-2021) devrait permettre un raccordement fibré très haut débit sur 50.000 prises supplémentaires. Dans ce cadre l'État subventionne cette deuxième phase à hauteur de 21 M€ (10M€ versés sur la première phase)

Une Phase 3 (33.500 locaux) suivra sur la période 2021-2022 pour compléter l’objectif du 100 % fibre pour tous à fin 2022.

© Doubs très haut débit - cliquez pour accéder à la carte

Plan France Très Haut Débit

Lancé en 2013, le Plan France Très Haut débit vise à couvrir l’intégralité du territoire en très haut débit d’ici 2022, en proposant un accès à un Internet performant (entre 30 Mbit/s et 100 Mbit/s).

Pour atteindre cet objectif, le Plan France Très Haut Débit mobilise un investissement de 20 milliards d’euros sur dix ans, dont 3,3 milliards d'euros de l’État, pour déployer les infrastructures de l'Internet très haut débit sur tout le territoire.

En 2017, le Président de la République a ajouté un objectif de cohésion visant à garantir un accès au bon haut débit pour tous d’ici 2020.

1 Commentaire

Bonjour, "Raccordable" == "non aérien" C'est pour quand une offre fibre pour les personnes en aérien dans le Grand Besançon ? Guy
Publié le 12 fevrier 2019 à 17h04 par Guy JAPIOT • Membre

Un commentaire

Laisser un commentaire

Société

Le télétravail pour réduire les émissions de gaz à effet de serre

En se basant sur un potentiel de 35% des actifs en télétravail ponctuel, les déplacements en France se trouveraient réduits de 2,4% (soit 3,3 millions de déplacements évités par semaine), a calculé l'Ademe. En se basant sur un potentiel de 35% des actifs en télétravail ponctuel, les déplacements en France se trouveraient réduits de 2,4% (soit 3,3 millions de déplacements évités par semaine), a calculé l'Ademe. Anchiy / IStock.com

Loto du patrimoine : 18 sites sélectionnés pour la nouvelle édition

Le ministre de la Culture Franck Riester et l'animateur Stéphane Bern ont présenté mardi les édifices qui bénéficieront des revenus du loto du patrimoine Les sites religieux forment la moitié de ce cru 2020. En Bourgogne Franche-Comté, le temple protestant Saint-Martin de Montbéliard a été sélectionné pour cette troisième édition.

Ce qui change à partir de ce 1er juillet 2020…

Encadrement de loyers, véhicules polluants, baisse des tarifs réglementés du gaz, prime de risque revalorisée à 100 euros net pour 30 000 personnels des urgences, plafonnement des frais d’incidents bancaires pour certains clients, tarifs et allocations revalorisés etc. Voici ce qui change à compter de ce 1er juillet
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     21.29
    légère pluie
    le 03/07 à 15h00
    Vent
    3.77 m/s
    Pression
    1019 hPa
    Humidité
    37 %

    Sondage