Le Kiosque de Chamars victime collatérale du tram

Publié le 03/04/2012 - 16:41
Mis à jour le 16/04/2019 - 10:24

Les jours du petit bar situé au coin du parking Chamars sont comptés. Hubert Louveau a décidé de jeter l’éponge fin juin avant même la destruction de son établissement pour cause de passage du futur tramway. Ne pouvant obtenir aucun dédommagement, il estime avoir été abusé par la municipalité...

déconvenue

Il a acheté le commerce, qui existe depuis une soixantaine d’années, en 2005 pour la somme de 120 000 euros. La mairie laisse entendre aujourd’hui qu’il s’est fait avoir. « Monsieur Louveau n'aurait jamais dû acheter le fonds de commerce pour un tel montant, car l’emplacement appartenant au domaine public a été soumis à un contrat précaire, public, révocable, individuel et inaliénable », a précisé Jacques Mariot, adjoint au maire chargé du commerce et de l’artisanat, à France 3.

Du coup, la mairie estime être dans son bon droit et peut demander au commerçant de quitter les lieux « Un emplacement appartenant au domaine public ne se vend pas et ne s'achète pas. Je comprends que Monsieur Louveau soit désappointé, mais pour nous tout est clair », a poursuivi l’adjoint qui a proposé un bail de trois mois renouvelable.

Il a également été suggéré à Hubert Louveau de se positionner sur l’appel d’offre qui va être lancé pour la gérance du futur kiosque construit à quelques mètres de là, à l’emplacement actuel des toilettes.

L’intéressé n’y tient pas. Non seulement on lui a fait savoir qu’il ne touchera aucun dédommagement, mais, en plus, Hubert Louveau craint de devoir attendre trop longtemps sans avoir la garantie d’obtenir la licence. Ayant déjà ressenti une baisse de son chiffre d’affaires depuis le début des travaux au parking Chamars, il tentera sa chance ailleurs avec « le sentiment d’avoir été floué ». « Pourquoi la mairie ne m’a pas prévenu que cet emplacement  ne pouvait pas être acheté ? Pourquoi elle ne s’est pas opposée au rachat en 2005 ? », s’interroge, amer, le commerçant.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Vie locale

Les parkings payants seront à 1€ du 28 novembre 2020 au 3 janvier 2021 au centre-ville de Besançon

Le souhait de l'Union des commerçants de Besançon est exaucé : le prix du stationnement dans les parkings payants sera à 1€ tous les jours du samedi 28 novembre au dimanche 3 janvier 2021 au centre-ville Besançon. Ce forfait concerne uniquement les parkings avec barrières du centre-ville (en surface ou souterrain) et pas le stationnement dont le paiement se fait par horodateur sur rue.

Besançon : c’est parti pour les illuminations de Noël !

Pas de marché de Noël, pas vin de chaud, pas de Père Noël annoncé pour l'instant mais des commerces qui rouvrent ce samedi.… Besançon s'est parée de son plus bel habit lumineux pour les fêtes et qui sait, peut-être redonnera un peu le sourire et de la gaieté aux Bisontines et aux Bisontins. Les lumières de Noël se sont allumées ce vendredi 27 novembre 2020 aux alentours de 17 heures, quartier après quartier.

Envie de shopping ? La liste des commerces qui proposent de la vente en livraison ou en "click & collect"

Click & Collecte - Livraison • maCommune.info vous propose pour ce deuxième confinement encore, une liste régulièrement mise à jour des commerces poursuivant leur activité en service à emporter ou en livraison à Besançon et dans le Grand Besançon... Faire ses achats de Noël dans les commerces pendant le confinement, c'est possible !
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.15
ciel dégagé
le 28/11 à 6h00
Vent
1.54 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
73 %

Sondage