L’artiste contemporain Sarkis adapte son projet Panthéon à Montbéliard

Publié le 14/04/2014 - 15:21
Mis à jour le 14/04/2014 - 15:35

Il a déjà exposé, par exemple, au musée d’art contemporain de Lyon, au San Francisco Art Institute, au Louvre, au musée d’Art Moderne et Contemporain de Strasbourg, au Bode-Museum à Berlin ou encore au Centre Pompidou. Du 6 juin 2014 au 4 janvier 2015, l’artiste de renommée internationale Sarkis sera à l’honneur à Montbéliard où il proposera une variante de son projet présenté au Panthéon à Paris en 2000, revisité spécifiquement pour cette cité du Doubs. 

2014-04-04-_expo_sarkis_montbeliard.jpg
A gauche : Sarkis, Les pôles des aimants, 2014 - musée du Château des ducs de Wurtemberg ©musées de montbéliard

à partir de juin

PUBLICITÉ
Né en 1938 à Istanbul, vivant et travaillant à Paris depuis 1964, Sarkis s’invite au musée du Château des Ducs de Wurtemberg durant sept mois, à compter du 6 juin prochain. Il y revisitera le projet qu’il avait présenté en 2000 au Panthéon à Paris – où des néons-signatures des personnalités illustres apportaient une nouvelle respiration à la coupole -, en l’adaptant à Montbéliard.
 

Illustres et anonymes

 
Pour cette exposition, intitulée « Les pôles des aimants« , Sarkis proposera une rencontre entre les personnages illustres du Panthéon marquant l’Histoire de France, et des Montbéliardais anonymes disparus depuis cent ans ayant construit l’histoire locale. Celle-ci est ainsi présentée : « Sur plus de 500 m2 plongés dans la pénombre, les noms des écrivains, scientifiques ou politiciens, transposés sous forme de signatures en néons bleus, éclairent, par leur intensité, une centaine de portraits photographiques de très grand format de Montbéliardais oubliés. Costumes, chaises, mobilier ancien, oiseaux, étranges tableaux et autres objets insolites des collections très variées des Musées de Montbéliard et que l’artiste s’approprie, théâtralisent cette mise en regard inédite sur des airs de musique mécanique« .
 
Pour cette première exposition personnelle à Montbéliard, véritablement conçue sur mesure, Sarkis « tel un sismographe attentif à l’histoire des lieux ainsi qu’aux oeuvres et objets qu’il découvre, enregistre des histoires, confronte les archives, les mémoires personnelles et collectives, et les imbrique dans une volonté de re-création. » 
 

Musique et cinéma

Dans une logique pluridisciplinaire, la musique et le cinéma participent souvent de la démarche créative de cet artiste. Sa présence à Montbéliard sera ainsi l’occasion d’une collaboration avec le Conservatoire local et d’un instant cinématographique conçu avec le Cinéma d’art et d’essai le Colisée.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« Une des provinces du Rococo. La Chine rêvée de François Boucher », une exposition au Musée des Beaux-Arts

« Une des provinces du Rococo. La Chine rêvée de François Boucher », une exposition au Musée des Beaux-Arts

Du 9 novembre 2019 au 2 mars 2020, le musée des Beaux-Arts et d’Archéologie de Besançon présente "Une des provinces du Rococo. La Chine rêvée de François Boucher", une exposition qui invite à la rêverie. L'occasion de célébrer le premier anniversaire de la réouverture du musée...

Les sorties ciné d’octobre aux Mégarama de Besançon

Les sorties ciné d’octobre aux Mégarama de Besançon

Beaucoup de sorties ciné sont prévues pour ce mois d'octobre 2019 dans les Mégarama Beaux-Arts et Ecole-Valentin ! Avec évidemment, comme de ce mois d'Halloween, le "Joker", qui met en scène Joaquin Phoenix et que beaucoup attendent ! Mais aussi de l'animation avec Abominable ou Shaun le Mouton, des films français comme Hors-Norme ou Les Municipaux, et plein d'autres !

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.59
couvert
le 20/10 à 6h00
Vent
3.06 m/s
Pression
1006.3 hPa
Humidité
93 %

Sondage