La Cave au resto à Avanne Aveney : une ambiance « conviviale » et un esprit récup’

Publié le 11/03/2019 - 14:10
Mis à jour le 12/03/2019 - 12:36

Ouvert depuis le 10 janvier 2019, La Cave au resto a pris la place du restaurant La Terrasse au 4 Grande Rue à Avanne-Aveney.

La cave au resto
© La cave au resto
PUBLICITÉ

Jean-Christophe Bernard, le gérant, a voulu sortir des sentiers battus avec son nouveau restaurant « La Cave au resto » à Avanne-Aveney. Trois espaces ont été pensés pour accueillir les clients : le bar, le Carnotzet et la salle de restaurant.

« Je cherche la convivialité », nous précise Jean-Christophe Bernard en indiquant qu’une « grande table haute » pouvant accueillir 12 personnes avait été installée dans le restaurant. « Je veux que les gens puissent aussi bien venir prendre un verre que manger entre amis ».

Un « esprit récup »

Le gérant a décoré le restaurant dans un « esprit récup' » : « les clients pourront trouver des tables en plateau de coffrage de maçon », nous explique-t-il. On retrouve également le thème par le Carnotzet que Jean-Christophe a recréé. À l’époque, le carnotzet était une sorte de cave où était stockée la nourriture et où l’on dégustait du vin. Le gérant a ainsi repensé une pièce pour lui redonner les fonctionnalités du Carnotzet d’antan : « j’expose ainsi mes vins (carte d’environ 80-90 références). Il y a aussi une table et le meuble de ma grand-mère ».

Au niveau de la carte, Jean-Christophe ne propose que des plats à l’ardoise avec quelques suggestions. Les plats varient tous les jours pour le déjeuner et vont du magret de canard, à la pièce de bœuf, en passant par le poisson ou encore les cuisses de grenouilles cette semaine…

Info +

La Cave au Resto, 4 Grande Rue à Avanne-Aveney

  • 03 81 52 18 43
  • Ouverture : du lundi au vendredi de 10h00 à 21h30 (restauration uniquement le midi et dégustation de fromages et charcuteries le soir). Possibilité de réservation le week-end te le soir pour les groupes.
  • Cette semaine, le chef propose des grenouilles…
  • La Cave au Resto propose deux prix pour l’achat de vin (sur place ou à emporter).
  • Prix menu (entrée, plat, dessert : 18 euros 90), verre de vin en moyenne à 4 euros
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Prime Macron : les salariés francs-comtois parmi les moins gâtés en France

L’Urssaf Franche-Comté dresse un premier bilan de la prime exceptionnelle versée par les entreprises en décembre 2018 et janvier 2019. 15,3 millions d’euros ont été versés à près de 32 000 salariés en Franche-Comté (soit 11,1 % des salariés et 53% des salariés des établissements versant la prime). Voici le détail...

GE Belfort : « Etudier toutes les pistes industrielles possibles pour maintenir l’emploi » (Le Maire)

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a affirmé ce vendredi 22 mars 2019 qu'il allait "étudier toutes les pistes industrielles possibles pour maintenir l'emploi" à Belfort, alors que les syndicats de l'usine General Electric (GE) s'inquiètent de l'annonce prochaine d'un vaste plan de suppressions de postes.

PSA « ne peut pas laisser tomber » le site d’Hérimoncourt, estime Le Maire

Le groupe automobile PSA "ne peut pas laisser tomber" son usine historique à Hérimoncourt (Doubs), menacée par un transfert d'activités vers Vesoul, et doit "trouver une nouvelle activité" pour les salariés du site, a estimé ce vendredi 22 mars 2019 le ministre de l'Economie Bruno Le Maire.

Le prix de l’eau va-t-il augmenter dans ma commune et pourquoi ?

Thème : l'eau #2 • Du 1er janvier 2019 au 31 décembre 2017, le prix de l'eau et de l'assainissement vont fluctuer dans le Grand Besançon selon les communes. Une harmonisation  pour arriver progressivement en 2028 et pour tous les habitants de l'agglomération à un prix  de 3,30 € TTC (hors inflation). Quel est le prix de l'eau dans les 73 communes du Grand Besançon. Va-t-il augmenter dans votre commune ? Pourquoi ?  Réponses.

Marie-Guite Dufay souhaite implanter la production de « batteries électriques » dans la région

Marie Guite Dufay, la présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, souhaite avec 50 signataires (élus, industriels, chercheurs et constructeur) accueillir la première usine de batterie "made in France". Pour cela, la présidente a exposé ses arguments ce 18 mars 2019 dans une lettre destinée au chef de l'État.

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.89
ciel dégagé
le 23/03 à 3h00
Vent
1.32 m/s
Pression
1029.88 hPa
Humidité
78 %

Sondage