La danse contact : vous connaissez ?

Publié le 08/01/2016 - 17:37
Mis à jour le 08/01/2016 - 17:55

La galerie de la danse à Besançon accueille ces 9 et 10 janvier 2016 le premier stage dédié à la danse contact improvisation, par l'intermédiaire de l'association Libellules & Cie. Mais en quoi cela consiste t-il ? Sonia Seyranian de l'association répond à nos questions.

Rue Midol

PUBLICITÉ

Macommune.info : Qu’est-ce que cette danse et d’où vient-elle ?

Sonia Seyranian : « Le contact improvisation (CI) est une pratique dansée dans laquelle les points de contact physique sont le point de départ d’une exploration à travers des mouvements improvisés. Au-delà des simples points de contact physique entre partenaires, entre en jeu le contact global (auditif, kinesthésique, perceptif/énergétique et même affectif) du danseur avec son ou ses partenaires et avec l’environnement (le sol, l’espace, la gravité, etc.).

Aussi appelé danse-contact, c’est un genre de danse improvisée, une des formes les mieux connues et les plus caractéristiques de la danse postmoderne. Le contact improvisation s’est développé aux États-Unis dans le courant des années 1970, par un groupe de danseurs, menés par Steve Paxton et Nancy Stark Smith.

Peu à peu un langage commun s’est formé et une nouvelle pratique du mouvement a vu le jour, qui utilise la danse, les arts martiaux, la gymnastique et le psychocorporel.

Il existe aujourd’hui un réseau particulièrement intense aux États-Unis, au Canada, en Argentine, en Europe de l’Ouest mais aussi en Finlande et en Russie, au Japon, en Australie et en Nouvelle-Zélande, etc. »

Tout le monde peut-il la pratiquer ?

« Cette pratique s’adresse à toutes personnes en lien avec sa dynamique personnelle, ou une dynamique professionnelle : artistes, thérapeutes, professionnels du lien social et de l’éducation, managers, facilitateurs,…

La priorité est donnée à l’écoute et à la confiance entre les partenaires : les rencontres doivent se faire en toute fluidité, les danseurs doivent se rendre disponibles aux mouvements des autres, les partenaires doivent adapter leurs mouvements et déplacements mutuels. Le contact improvisation peut se pratiquer en duo ou plus. »

Quel est le but de votre association et comment se déroulera ce premier stage ?

« La démarche du fondateur (Patrice FUTIN) de libellules & cie est de promouvoir à Besançon la pratique de la danse contact impro, en appui avec des intervenants expérimentés, à destination de toutes personnes en chemin d’expression avec son corps, animées par une finalité artistique, ou tout simplement expressive, en lien avec d’autres, avec cette intuition de la richesse de l’expérience créative partagée.

C’est Anne Expert (Lyon) qui animera ce stage à Besançon. On pourra y participer sur les deux jours ou l’un ou l’autre au choix et en fonction des places disponibles. »

Plus d’informations sur le site de la galerie de la danse.

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 20.21
ciel dégagé
le 23/08 à 18h00
Vent
3.21 m/s
Pression
1020.55 hPa
Humidité
74 %

Sondage