La maison de retraite de Bellevaux "s'écroule", alarme le Codés 25

Publié le 07/08/2023 - 18:10
Mis à jour le 16/08/2023 - 09:45

Dans un communiqué de presse en date du lundi 7 août, le Collectif de défense de santé du Doubs (Codés 25) déplore les restrictions instaurées par la nouvelle direction depuis 2021, au sein de la maison de retraite de Bellevaux, à Besançon. Une position ferme qui mettrait l'établissement "en déficit", selon eux. 

Si la maison de retraite de Bellevaux a survécu aux vagues de la crise sanitaire, l'établissement serait cette fois-ci en danger à cause de ses dirigeants, installés depuis maintenant deux ans. Une situation délicate, jugée comme étant "gravissime", selon Codés 25.

Fin des plateaux repas offerts et des cadeaux de fin d'année

Des termes forts, justifiés par des restrictions financières qui pèseraient sur la vie des retraités mais également sur les travailleurs. Suppression des plateaux repas offerts, fin des boîtes de chocolat offertes pour chaque service, l'organisme déplore des changements drastiques pour les salariés mais aussi pour les retraités. "Le plaisir d'ouvrir leur unique paquet cadeau de l'année, leur rappelant le plaisir d'une vie ancienne, leur est désormais interdit". 

Selon le collectif, ces mesures seraient le fruit d'une volonté hiérarchique, tournée vers un seul objectif : "économiser". Des mesures qui iraient même jusqu'à la suppression du journal local "L'abonnement coûte décidément trop cher. C'est la ruine assurée... Si des résidents veulent le journal, qu'ils le payent ! Economie qu'on vous répète !".

"La goutte de trop"

Dernière nouveauté en date : la suppression de la limonade, jugée comme étant "la goutte de trop" pour le collectif. "Les résidents boiront exclusivement de l'eau plate, sauf si une prescription médicale en bonne et due forme, est réclamée, écrite et validée... et ce ne sera que pour de l'eau... gazeuse. Alors économisons, c'est encore ça de pris !", déplorent-ils, avec une pointe d'ironie. Des décisions sans concertation laissant des salariés dans une incertitude avec pour seule question : "Mais jusqu'où ira cette direction ?"

Soyez le premier à commenter...

Un commentaire

Laisser un commentaire

Social

Journée mondiale de solidarité pour la migraine : zoom sur le traitement de la maladie en Bourgogne – Franche-Comté

Le 21 juin 2024, comme tous les ans, c’est la journée mondiale de solidarité pour la migraine. Pour l’occasion, l’association La Voix des migraineux et l’institut de sondage Opnion Way, ont soutenu une initiative de la société pharmaceutique Pfizer. Ainsi, plus de 4.000 personnes en France ont été interrogées sur le thème des migraines, laissant apparaitre des différences selon les régions…

Le Rassemblement national, un programme “au service des plus riches” ?

À dix jours du premier tour des élections législatives, l’intersyndicale a souhaité tenir une conférence de presse jeudi 20 juin 2024 à Besançon afin d’apporter son point de vue sur la situation. Elle a notamment voulu rappeler les mesures contre lesquelles l’extrême droite s’est opposée…

Marche des croquettes à Besançon : un kilomètre parcouru, un repas offert aux animaux des refuges

C’est en soutien aux refuges accueillant les animaux abandonnés que l’association Lianes (Lien avec l’animal et contre l’exclusion sociale), organise une marche solidaire : la Marche aux croquettes. A l’initiative de Solidarité Peuple Animal, ellese déroulera mercredi 3 juillet 2024.

Comité de vigilance, syndicats et associations montent au créneau pour sauver le service d’addictologie d’Héricourt

Le Comité de Vigilance pour les services publics (CV 70) apporte son total soutien aux collectifs, associations, syndicats, et toutes les personnes qui se sont et qui vont se mobiliser contre la fermeture du service d'addictologie du centre de psychiatrie d’Héricourt, apprend-on mardi 11 juin 2024.

En colère, les commerçants mènent une action rue de Vesoul à Besançon

C’en est trop pour les commerçants de rue de Vesoul à Besançon... Ils ont décidé de mener une action pour se faire entendre mardi 4 juin 2024 en couvrant symboliquement le panneau lumineux indiquant la fermeture de la route. Une communication qu’ils déplorent depuis l’effondrement de la rue survenu le 25 février dernier. Ils dénoncent également un manque de concertation "au détriment de la santé financière des entreprises". Le tout sans "qu’aucune aide" ne leur ait encore été accordée…

Problèmes de management : nouvel appel à la grève aux musée des Arts et du Temps à Besançon

Après un premier mouvement de grève le 12 avril dernier, des agents des musées des Arts et du Temps de Besançon se mettront de nouveau en grève vendredi 31 mai 2024. Malgré des signalements à des élues de la maire concernant des problèmes de management de la part de leur directrice, les syndicats déplorent leur inaction.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 22.89
peu nuageux
le 13/07 à 18h00
Vent
1.1 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
79 %