La police et la gendarmerie mobilisées en Haute-Saône pour lutter contre les "distracteurs"

Publié le 18/06/2021 - 11:48
Mis à jour le 18/06/2021 - 13:59

Après une année pendant laquelle l'accidentologie a fortement baissé (crise sanitaire, confinements, couvre-feu...) une recrudescence d’accidents graves est constatée depuis le mois de mai 2021 par la préfecture de Haute-Saône. Ils sont provoqués le plus souvent par des comportements dangereux... Lors d'une opération de contrôle dans le département le 15 juin dernier, 62 infractions ont été recensées par les forces de l'ordre liées notamment aux "distracteurs de conduite".

 © Préfecture de Haute-Saône
© Préfecture de Haute-Saône

Selon la préfecture de Haute-Saône, la crise sanitaire a profondément affecté les déplacements depuis mars 2020. Malgré une baisse des accidents en 2020 (105 tués contre 124 en 2019), plus de personnes ont péri sur les routes de la Haute-Saône l’an dernier (19 tués contre 16 en 2019).

La prolongation des mesures sanitaires en 2021 (avancée de l’heure du couvre-feu à 18 h au mois de janvier) et la mise en place d’un nouveau confinement (avec une limitation des déplacements à 10 kilomètres) ont eu un impact à la baisse sur l’accidentalité routière en début d’année. Toutefois, une recrudescence d’accidents graves est constatée depuis le mois de mai, provoqués le plus souvent par des comportements dangereux.

Les "distracteurs de conduite" en cause

La conduite nécessite une information permanente du conducteur et une forte concentration pour pouvoir réagir au plus vite et prendre les bonnes décisions. Pourtant, l’attention du conducteur est ponctuellement détournée vers d’autres tâches, réduisant sa capacité de détection des événements de la circulation et sa réactivité face aux incidents.

Ces "distracteurs de conduite" sont souvent à l’origine de nombreux accidents. Si tous les distracteurs ne constituent pas des infractions au code de la route, cette perte d’attention devient un risque pouvant générer un accident corporel voire mortel.

En 2020, l’observatoire départemental de la sécurité routière a recensé 21 accidents dont l’une des causes était soit le téléphone soit l’inattention. Les autorités dénombrent ainsi 5 décès (26 % des décès 2020), 21 blessés (17 % des blessés) dont 14 graves (17,5 % des blessés graves) par distraction du conducteur.

62 infractions en une journée

Dans ce contexte, une opération zonale de sécurité routière relative aux "distracteurs de conduite" a été organisée mardi 15 juin sur l’ensemble du département de la Haute-Saône.

62 gendarmes et policiers étaient mobilisés pour prévenir les fautes mineures et réprimer les infractions graves au code de la route et génératrices d’accidents.

Au cours de cette opération, les forces de l’ordre ont contrôlé 280 véhicules et constaté 62 infractions dont :

  • 33 usages du téléphone au volant ;
  • 1 conduite sous stupéfiants ;
  • 1 conduite en état d’alcoolémie ;
  • 6 excès de vitesse ;
  • 2 conduites malgré une suspension ou annulation du permis de conduire ;
  • 2 franchissements de ligne continue ;
  • 1 non respect de panneau « Stop » ;
  • 1 non respect de la distance de sécurité ;
  • 4 défauts de contrôle technique ;
  • 2 défauts d’assurance ;
  • 5 non port de gants sur cyclomoteur.

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Le nombre d’infractions d’outrages sexistes en hausse

Depuis la promulgation de la loi du 3 août 2018 créant des infractions spécifiques pour outrage sexiste, le nombre de constatations enregistrées par les forces de sécurité est orienté à la hausse, selon un communiqué du Service ministérielle de la sécurité intérieure ce jeudi 29 juillet.

Chien, chat, poisson, hamster… Quelles solutions pour faire garder ses animaux avant de partir en vacances ?

Au lieu d'abandonner son chien ou son chat (ou tout autre animal...) au bord de la route ou dans la forêt, la solution la plus saine est de les emmener avec soi en vacances ! Pour les autres, d'autres solutions existent pour prendre soin d'eux quand il n'est pas possible de les emmener avec soi… Voici cinq idées pratiques !

Café, restos, lieux culturels, centres commerciaux… : l’entrée en vigueur de la loi sur le pass sanitaire prévue le 9 août

Alors que plus de 50 % de la population en France a reçu un schéma vaccinal complet contre le Covid-19, le variant Delta du coronavirus, plus contagieux, fait craindre une quatrième vague d’ampleur. Pour lutter contre cette nouvelle menace, le gouvernement a annoncé, mercredi 28 juillet, que la loi étendant notamment le pass sanitaire aux lieux de loisir, cafés, restaurants et certains centres commerciaux, entrera en vigueur dès le 9 août.

12 conseils écolo pour éviter de polluer en vacances…

Pendant les vacances, on voyage dans d'autres régions, d'autres pays, on les traverse, on y découvre des endroits naturels, on y passe quelques heures... Même si la période est dédiée à la détente, ce n'est pas une raison pour marquer son territoire en polluant.  Voici donc quelques conseils pour minimiser son impact sur l'environnement cet été...

Épandage des pesticides près d’habitations : « le gouvernement obligé de revoir sa copie »

À la suite des recours déposés par 8 organisations, le Conseil d’État vient de rendre une décision majeure dans la lutte contre les pesticides, en annulant, car insuffisamment protectrices, plusieurs dispositions encadrant leur épandage près des habitations, se réjouit l'association de consommateurs l'UFC Que choisir.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 22.85
partiellement nuageux
le 29/07 à 18h00
Vent
0.44 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
40 %

Sondage