La route tue toujours plus : 1,35 million de morts par an dans le monde

Publié le 07/12/2018 - 14:19
Mis Ă  jour le 17/04/2019 - 15:37

Les accidents de la circulations tuent un nombre croissant de personnes dans le monde, avec 1,35 million de morts par an, a alertĂ© vendredi l’OMS, inquiète face au manque de mesures de sĂ©curitĂ© dans les pays pauvres.

Dans son rapport mondial sur la sécurité routière, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) indique aussi que les accidents de route sont désormais la principale cause de mortalité chez les enfants et les jeunes, de 5 à 29 ans. Au cours des dernières années, le nombre total de morts sur les routes dans le monde n'a cessé d'augmenter, avec 1,35 million de morts comptabilisés dans le rapport 2018, alors que l'OMS en recensait plus de 1,2 million dans un rapport publié en 2009.

"Ces décès représentent un prix inacceptable pour la mobilité", a déclaré le directeur général de l'OMS, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, dans un communiqué. "Il n'y a aucune excuse pour l'inaction. Ce rapport est un appel aux gouvernements et aux partenaires à prendre des mesures beaucoup plus importantes pour mettre en oeuvre ces mesures", a-t-il ajouté.

L'OMS se félicite toutefois que les taux de mortalité par rapport à la taille de la population mondiale se sont stabilisés ces dernières années, ce qui "donne à penser que les efforts déployés en matière de sécurité routière dans certains pays à revenu intermédiaire ou élevé ont atténué la situation".

Ces succès sont largement attribués par les experts à une meilleure législation concernant les principaux risques tels que la vitesse, l'alcool au volant et l'absence de port de la ceinture de sécurité, du casque de moto ou de sièges auto pour enfants.

L'OMS souligne également l'importance d'infrastructures plus sûres comme des trottoirs et des voies réservées aux cyclistes et aux motocyclistes ainsi que l'amélioration des normes de véhicules, comme celles qui imposent un contrôle électronique de la stabilité et un freinage avancé.

Si la situation s'est améliorée dans les pays riches, pas un seul pays à faible revenu n'a enregistré une réduction du nombre total de décès, en grande partie à cause du manque de mesures pour améliorer la sécurité, selon le rapport. Le risque de mortalité routière reste ainsi trois fois plus élevé dans les pays à faible revenu que dans les pays à revenu élevé, avec les taux les plus élevés en Afrique (26,6 pour 100.000 habitants) et les plus bas en Europe 9,3 pour 100.000 habitants).

Depuis la dernière édition du rapport il y a trois ans, trois régions dans le monde ont enregistré une baisse des taux de mortalité sur les routes : les Amériques, l'Europe et le Pacifique occidental, la plus forte réduction ayant été observée dans le Pacifique occidental.

Soyez le premier Ă  commenter...

Laisser un commentaire

Transports

Le radar de la rue de Dole flashe-t-il dans les deux sens ?

Un nouveau panneau de signalisation indiquant un contrĂ´le radar a fait son apparition rue de Dole il y a de cela quelques semaines en direction de Châteaufarine Ă  Besançon. Non loin justement du radar tourelle implantĂ© sur la D673 au niveau de la station essence Total et flashant les excès de vitesse par l’arrière en direction de Besançon. Cela signifie-t-il que le radar routier relève dĂ©sormais les infractions dans les deux sens de circulation ? Nous avons posĂ© la question Ă  la prĂ©fecture du Doubs. 

Le Tour Alternatiba sensibilise “joyeusement” sur le thème de l’eau Ă  Besançon

Une soixantaine de cyclistes bisontines et bisontins a accompagnĂ© l’arrivĂ©e du Tour Alternatiba Ă  Besançon ce samedi 13 juillet 2024, de la gare Viotte au centre ville. Le reste de la journĂ©e a Ă©tĂ© ponctuĂ© par un village associatif, un spectacle, une confĂ©rence et concert place Granvelle.

À peine terminé, l’association Vélo Besançon fustige l’aménagement cyclable de la rue de Vesoul

Dans une lettre ouverte publiĂ©e le 12 juillet 2024 sur leur site internet, l’association VĂ©lo Besançon (AVB) descend en flèche le rĂ©cent amĂ©nagement cyclable rue de Vesoul et pointe du doigt le Grand Besançon. 

Une charte pour faciliter l’utilisation des VSL partagés en Franche-Comté

Si le transport partagé n’est pas nouveau, il est désormais acté jeudi 11 juillet 2024 entre les transporteurs et les différentes antennes de l’assurance-maladie en Franche-Comté. Il sera donc choisi à défaut si l’état de santé des patients le permet.

Départs en vacances : Bison futé prévoit des routes chargées ce week-end du 14 juillet

Ce deuxième week-end des congés scolaires, du 12 au 14 juillet 2024, voit les départs en vacances s’intensifier et s’inscrire sur des distances parcourues plus longues, selon les prévisions de Bison futé. La circulation sera dense sur la plupart des grands itinéraires principalement sur les axes autoroutiers depuis le nord du pays en direction du sud ou des régions côtières.

Pour mieux se dĂ©placer en Bourgogne – Franche-ComtĂ©, roulons Mobigo.

PUBLI-INFO • Sur viamobigo.fr, la RĂ©gion Bourgogne-Franche-ComtĂ© propose une offre diversifiĂ©e de transports collectifs pour rĂ©pondre aux besoins de chaque habitant et/ou l’aider Ă  prĂ©parer son dĂ©placement : Trains Mobigo, lignes inter-urbaines de cars, transport Ă  la demande, plateforme de covoiturage… ainsi que des amĂ©nagements pour faciliter les mobilitĂ©s douces comme des abris Ă  vĂ©los sĂ©curisĂ©s.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 23.37C°
partiellement nuageux
le 16/07 Ă  15h00
Vent
4.82 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
62 %