"La vie est un combat, j'en ai fait le mien", le récit d'un sportif entre la vie et la mort

Publié le 03/12/2013 - 11:54
Mis à jour le 03/12/2013 - 15:31

Début 2012, les médecins découvrent une malformation cardiaque à Anthony Loersch, un Bisontin de 28 ans, amateur de kick-boxing. La découverte fut un choc pour ce sportif. Il écrit un livre, La vie est un combat, j'en ai fait le mien, dans lequel il raconte ses terribles épreuves et ses instants entre le vie et la mort. 

PUBLICITÉ

Comment avez-vous découvert votre problème de cœur ?

Début d’année 2012, on m’a découvert une malformation cardiaque au cours d’examens effectués pour participer à une compétition amateur de kick-boxing. La découverte fut un choc pour moi ainsi que la cardiologue car une compétition amateur nécessite un électrocardiogramme et le mien était excellent. Seule l’échographie a pu déceler ma malformation et cette échographie. Je l’ai demandé par prévention et j’ai bien fait car si je montais sur le ring, selon la cardiologue, j’aurai peut-être eu la malchance d’y rester. La malformation découverte est une bicuspidie aortique avec un problème de valve ce qui m’a dilaté l’aorte a 66 mm et il faut savoir qu’une aorte normale est entre 25 et 40 mm. Elle était proche de la rupture.  

Avez-vous eu peur ?

Les examens avant mon opération ont été : scanners, prise de sang, endoscopie, visite des chirurgiens, anesthésiste, cardiologue… et tout ceci en moins d’une semaine. J’ai été traumatisé. Je refusais de penser à la mort mais en sachant que c’était le coeur, un organe vital, je ne pouvais m’en empêcher. Je me disais à chaque fois :  » pourquoi moi ? « , « est ce que je vais me réveiller après l’opération ? » Et le jour « j » je me suis convaincu que tout allait bien se passer, que j’ai l’esprit d’un combattant et que je surmonterai l’épreuve. Je me suis endormi le 13 janvier 2012 et à mon réveil le 13 février 2012, j’avais perdu plus de 20 kg, je ne pouvais plus marcher, ni parler du à la trachéotomie. 

La déprime est venue pendant ma rééducation. Je me demandais vu mon état physique et avec tout ce que j’avais subi, si je n’étais pas en sursis et si j’allais vivre longtemps.

Pourquoi avoir écrit un livre sur votre histoire ?

Ce livre fut pour moi une thérapie, après cela une fierté, et maintenant peut-être une bonne action car 2% de la population en France est touché par ce type de malformation sans le savoir selon la cardiologue et si mon livre peut être un modèle pour tout compétiteur, de toute discipline confondue, à être vigilent sur les examens du cœur car une échographie n’est pas obligatoire en compétition amateur et dans mon cas celle-ci m’a sauvé la vie.

Avez-vous repris le sport ?

Oui, je vais au Fight club fitness à Châtillon-le-Duc environ cinq fois par semaine pendant 1h30. Je fais surtout de la préparation physique et de la musculation légère parce que je ne peux pas forcer sur la poitrine.

« La vie est un combat, j’en ai fait le mien » est disponible dans les super u, cultura, géant casino, tabac presse.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Le festival Saônorités débarque avec une programmation éclectique…

Le festival Saônorités débarque avec une programmation éclectique…

Le festival Saônorités revient pour une nouvelle édition samedi 10 juin 2017 à l'Espace du marais à Saône. Huit concerts gratuits sont prévus avec les artistes et groupes : Ashtray, Lily Riposte,Alfred Massaï, Black Bottle, Hi Levelz, Gunwood, Opsa Dehëli, Sorg. Raphaël Lazzeroni, responsable et programmateur du festival Saônorités, dévoile les coulisses du festival. Interview.

Réchauffement climatique : « Nous gagnerons 4 à 5 degrés d’ici la fin du siècle »

Réchauffement climatique : « Nous gagnerons 4 à 5 degrés d’ici la fin du siècle »

Le Franc-Comtois Frédéric Parrenin, glaciologue et paléoclimatologue rattaché à l’Université de Grenoble, animera deux conférences sur les dérèglements climatiques à Audincourt le 25 septembre et à Ornans, le 26 septembre 2015. Ses recherches ont fait l'objet d'un article dans le New-York Times. Il répond aux questions de macommune.info.

Comment devient-on magicien ? Portait du Bisontin Filoo Justyn

Comment devient-on magicien ? Portait du Bisontin Filoo Justyn

Filoo Justyn est tombé dans la magie lorsqu'il avait… 34 ans ! Il nous parle de son parcours, de son intégration au cercle magique comtois, de sa spécialité le "Close Up"  et du 49e congrès français de l'illusion et championnat de France de Magie à Besançon du 1er au 4 octobre 2015…

Thise : Une nouvelle oeuvre géante bientôt visible du ciel !

Thise : Une nouvelle oeuvre géante bientôt visible du ciel !

Franck Bonneau s'est lancé dans un nouveau projet de land art. Après les merveilles de Vauban et un globe terrestre, il réalise, depuis le mois de mars, une oeuvre géante reprenant un motif de l'album "Equinoxe" de Jean-Michel Jarre à l'aérodrome de Thise. L'inauguration est prévue le 20 juin. L'artiste répond aux questions de Macommune.info.

Platex : « nous souhaitons vivement exporter aux Etats-Unis »

Platex : « nous souhaitons vivement exporter aux Etats-Unis »

Du 12 au 15 mai 2015, l'entreprise franc-comtoise Platex participe au salon de décoration et de design Maison & Objets Americas à Miami (Etats-Unis). Occasion de découvrir cette entreprise des Fourgs dans le Haut-Dous qui cherche à se développer à l'international. Nous nous sommes entretenus avec Virginie Revelly, directrice commerciale de Platex. 

Franck Dubosc : « Il n’y a plus de journalistes dans la salle maintenant. Je vais me lâcher ! »

Franck Dubosc : « Il n’y a plus de journalistes dans la salle maintenant. Je vais me lâcher ! »

Pour sa dernière tournée avec son spectacle "à l'état sauvage", Franck Dubosc a répondu à nos questions. L'humoriste qui se dit "plus corrosif, mais toujours gentil" sera à Micropolis ce jeudi 19 mars 2015. Il reste quelques places ne vente. Profitez-en car il l'a promis. Il va se lâcher à Besançon ! 

Hors-clichés : un festival qui « dégenre »

Hors-clichés : un festival qui « dégenre »

Du 26 au 28 février, des films marquants, rarement (ou jamais) programmés à Besançon, seront présentés au petit Kursaal, au FJT des Oiseaux et au cinéma Victor Hugo, autour du "bien-vivre ensemble" et de la lutte contre les discriminations homosexuelles. Le collectif XYZ et l'association La Malle des Indes en sont à l'origine et nous en disent plus.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.56
partiellement nuageux
le 19/09 à 21h00
Vent
3.26 m/s
Pression
1025.17 hPa
Humidité
66 %

Sondage