Le maire de Besançon prêt à accueillir des réfugiés

Publié le 05/09/2015 - 19:17
Mis à jour le 05/09/2015 - 19:17

Le maire de Besançon, Jean-Louis Fousseret, a répondu favorablement à l'appel lancé par le Parti socialiste : il se dit prêt à rejoindre le réseau de villes solidaires baptisé "L’accueil des réfugiés, pour nous c’est oui".

1-dsc_4820.jpg
Jean-Louis Fousseret ©Alexane Alfaro
PUBLICITÉ

Jean-Christophe Cambadélis a lancé, jeudi 3 septembre 2015, un appel aux villes de France pour constituer un réseau des villes solidaires. Jean-Louis Fousseret, se dit « prêt à se mobiliser, en lien avec les autres collectivités et institutions, pour relayer concrètement ce bel élan et accueillir des réfugiés ».

« La Ville, fidèle à ses valeurs et à ses engagements de toujours, prendra sa juste part dans ce mouvement devant être intégré dans un plan national qu’il appartient à l’État d’élaborer et de coordonner dans le cadre d’une indispensable solidarité nationale et européenne. Il doit s’exprimer en complémentarité entre l’Europe, l’État, les collectivités, les associations et les citoyens », a déclaré le premier édile socialiste dans un communiqué diffusé samedi 5 septembre 2015.

« Chaque jour des centaines de personnes désespérées tentent de fuir leurs pays et depuis le début de 2015 plusieurs milliers ont perdu la vie au cours de terribles voyages vers l’Europe. Nous avons le devoir d’aider ceux qui sont à nos portes et faire preuve d’humanité car chaque Homme a le droit de vivre dans la dignité et la paix. Nous devons agir avec responsabilité pour construire des réponses cohérentes, concertées et pérennes à l’échelle du territoire européen », estime-t-il.

« Nous devons agir avec fermeté car la demande du droit d’asile ne doit pas être confondue avec l’immigration irrégulière et nous devons combattre ceux qui profitent de la misère humaine en organisant des filières qui exploitent la détresse et mènent à la mort », a ajouté le maire.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Reprise des traitements de Vincent Lambert : « cela ressemble vraiment à de l’acharnement thérapeutique »

Reprise des traitements de Vincent Lambert : « cela ressemble vraiment à de l’acharnement thérapeutique »

Le cas de Vincent Lambert, resté paraplégique après un grave accident de la route en 2008, suscite de vifs débats en France. Ces derniers se sont intensifiés depuis l'arrêt des soins et le volte-face ce lundi soir de la cour d'appel de Paris qui ordonne leurs reprises. Que dit la loi ? Réponses…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.83
légère pluie
le 25/05 à 3h00
Vent
1 m/s
Pression
1016.05 hPa
Humidité
95 %

Sondage