Le No logo Festival dévoile six nouveaux noms de sa programmation

Publié le 25/02/2023 - 18:03
Mis à jour le 24/02/2023 - 09:44

Après avoir annoncé Tiken Jah Fakoly, Danakil meets Ondubground ou encore Naâman, le festival No Logo qui se déroulera du 11 au 13 août 2023 pour sa 10e édition à Fraisans, lève le voile sur six nouveaux artistes de son programme…

 © Antoine Saba
© Antoine Saba

Parmi les artistes qui joueront sur la grande scène du festival :

  • Protoje 

Connu pour son esprit novateur et sa musique qui mélange les genres - reggae, hip-hop, R&B et soul - Protoje a été une force constante dans la musique jamaïcaine au cours de la dernière décennie. Depuis son hit révolutionnaire de 2014 "Who Knows" avec Chronixx, jusqu’à sa deuxième nomination aux Grammy Awards cette année pour son album "Third time's the charm", Protoje s’est rapidement élevé au rang des plus grosses têtes d’affiches actuelles dans ce style, tout en continuant de briser les barrières entre les styles et d’affirmer sa vision. 

  • Steel Pulse 

Groupe phare du roots reggae anglais, depuis 45 ans l’excellente musique de Steel Pulse lui permet de diffuser le message de paix et de lutte sociale du rastafarisme. Créé à Birmingham en 75, il ouvrait pour The Clash, Stranglers et Police... Le groupe de David Hinds revendiquait alors l’influence d’un autre grand, Burning Spear. Depuis, Steel Pulse est devenu lui-même source d’inspiration pour nombre de reggaemen... 

  • Massilia Sound System 

On n’a pas souvent l’occasion de croiser des groupes comme Massilia Sound System, qui savent autant parler à l’intelligence que parler au coeur, convoquer l’imaginaire qui unit et le réel qui soude, faire danser les pieds et inviter les mains à fabriquer ! L’album Sale caractère le confirme : rub a dub classique, accélérations drum and bass, effluves orientales, autotune de la musique urbaine contemporaine, c’est toujours Massilia Sound System, voisin du monde entier et fièrement enraciné...

  • Lila Iké 

Cette chanteuse jamaïcaine de 26 ans module sa sublime voix avec une facilité et une simplicité désarmante, qui créent une inévitable attractivité auprès de chacun-e de ses auditeur-trices. Libre et ouverte d’esprit, Lila Ike enrichit avec brio son reggae contemporain d’éléments de soul, hip-hop et dancehall. Elle débarquera en 2023 sur la grande scène du No Logo. 

Parmi les artistes qui se produiront à la Dub factory :

  • Mungo’s Hi Fi 

Soundsystem et producteur de musique, le trio écossais qui compose Mungo’s Hifi parcourt le monde entier pour jouer ses DJ Set avec ou sans son propre soundsystem.

  • Hermit Dub & Ramiya 

Sorti de l’ombre en 2021, Hermit nous embarque dans un univers électro dub post-apocalyptique avec son EP "Eclipse" sorti sur le label ODGProd. Ramiya, quant à lui est fortement influencé par le dub aussi bien traditionnel que moderne et la drum’n bass, il crée un mélange musical complexe intégrant des sonorités de la Bass music, la UK music, l’hyperpop ou encore la musique expérimentale. En live au No Logo, les deux inviteront le public à vivre un voyage unique.

Avec Naâman, Danakil meets Ondubground, Hilight Tribe, Tiken Jah Fakoly, Inna De Yard et Alpha Steppa x Awa Fall, c’est en tout 12 premiers noms de la programmation qui ont été dévoilés jusqu’à maintenant sur plus de 45 artistes présents pour venir célébrer les 10 ans du No Logo Festival. 

Allez + loin

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Musée d’Arts et du Temps : “Nous sommes inquiets pour la santé des agents” (intersyndicale)

Emmanuelle Monnin pour le syndicat Sud CT 25, accompagnée de Sophie Caron, pour Force ouvrière a indiqué "être inquiète" pour les agents, notamment suite à des problèmes de management de la part de Laurence Madeline, la directrice des musées d’arts et du Temps. L’intersyndicale lance également un appel à la maire de Besançon…

Une manifestation contre la répression des free party à Besançon

Suite à une initiative nationale lancée par le compte Instagram ”Tekno anti-répression”, le collectif Franche-Comtek appelle à manifester dans les rues de Besançon samedi 13 avril 2024. Objectif : protester contre ”la politique répressive que mène l’Etat à l’encontre des free party depuis plus de 30 ans et plus particulièrement ces cinq dernières années.”

La Citadelle de Besançon met la biodiversité à l’honneur…

Pour mettre en lumière les projets de conservation d’espèces précieuses soutenus par l’équipe du parc zoologique, le muséum organise à la Citadelle de Besançon du 16 avril au 29 mai 2024 une saison de sensibilisation, le "Printemps de la biodiversité". Sept après-midi seront ainsi dédiées à la découverte d’espèces fascinantes, de leurs environnements fragilisés et des actions mises en œuvre pour leur protection. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 2.31
couvert
le 21/04 à 3h00
Vent
1.11 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
95 %