Le PCF du Doubs demande la re-nationalisation des autoroutes

Publié le 13/02/2016 - 19:08
Mis à jour le 14/02/2016 - 10:37

À travers une pétition mise en ligne et la distribution de tracts à l'entrée des autoroutes, le PCF du Doubs dénonce "les prix des péages honteusement élevés" et l'argent qui "tombe directement dans les poches des actionnaires", alors qu'il pourrait "servir à financer la transition écologique ou améliorer les transports".

« Stop au racket »

PUBLICITÉ

« Les autoroutes, dont la construction a été financée en grande partie par les contribuables, doivent revenir à l’État et donc au peuple », indique le PCF du Doubs en marge de sa pétition.

Revendiquant le fait que « les usagers des autoroutes ne sont pas là pour satisfaire les appétits financiers du CAC 40 ! », il rappelle que depuis la privatisation totale des concessions d’autoroute en 2005, « les péages n’ont eu de cesse d’augmenter. Sur 100 euros de péages versés, ce sont 25 euros qui vont directement dans les poches des actionnaires. »

Le PCF demande donc la re-nationalisation des autouroutes. « Certes, il faudrait dans un premier temps financer ce rachat, mais si le gouvernement est capable de donner 50 milliards pour satisfaire les exigences du Medef, il doit être capable d’investir dans les autoroutes, d’autant que cet investissement serait vite rentabilisé », conclut-il.

La pétition compte déjà 50 signataires.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Un dispositif spécial mis en place par la SNCF pour le baccalauréat 

Un dispositif spécial mis en place par la SNCF pour le baccalauréat 

Du 17 au 24 juin 2019, une série d'examens se déroulera en France. À la demande du Conseil Régional la SNCF TER Bourgogne-Franche-Comté met en place le dispositif d'alerte "SNCF Special Exams". Une vigilance "accrue" sera portée sur la ponctualité de ces trains et en cas de retard une alerte sera envoyée aux académies.

Tram : fin des perturbations

Tram : fin des perturbations

MIS A JOUR • Depuis 8h ce matin et suite à un incident technique, les lignes de tram T1 et T2 du réseau Ginko subissaient  des perturbations en cette matinée du jeudi 13 juin 2019.

« Ginko Vélo » : des vélos électriques en location pour les habitants du Grand Besançon

« Ginko Vélo » : des vélos électriques en location pour les habitants du Grand Besançon

Le Grand Besançon a profité de l'inauguration la voie dédiée aux modes doux de déplacement entre Pouilley-les-Vignes et Champagney - via Champvans-les-Moulins - pour présenter le nouveau service "Ginko Vélo". Une cinquantaine de vélos en location longue durée, aux couleurs de Ginko, sont actuellement en cours de livraison par la société Bisontine Proxy-Cycles qui a remporté le marché. A l'année, la location est de 20 € par mois (240 € / an) en tarif tout public et de 10 € par mois pour les détenteurs d'une carte d'abonnement Ginko. 24h après l'annonce du nouveau service, près de 150 inscriptions en ligne avaient déjà été enregistrées... 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 26.08
ciel dégagé
le 17/06 à 15h00
Vent
3.38 m/s
Pression
1016.09 hPa
Humidité
55 %

Sondage