Le Tram « espagnol » de Besançon… monté en France

Publié le 13/02/2013 - 09:55
Mis à jour le 13/02/2013 - 15:54

Le 6 juin 2013, la toute première rame du tramway de Besançon arrivera à Planoise. Si elle a été entièrement montée à Saragosse en Espagne, les 18 suivantes seront montées ici, dans les Hautes-Pyrénées à Bagnères-de-Bigorre. 

recemment_mis_a_jour71.jpg
Site CFD de Bagnères de Bigorre ©

bagnères de bigorre

PUBLICITÉ

Fin 2013, 12 des 19 rames du constructeur espagnol CAF seront livrées afin d’être testées grandeur nature sur la partie ouest du tracé. La rame n°1 est sortie des ateliers de Saragosse en Espagne où son process de fabrication est soumis à plusieurs tests. La seconde rame (de même que les suivantes) sera assemblée en France à Bagnères-de-Bigorre.

Les galbes de l’Urbos de Besançon en aluminium sont formés à Saragosse et selon un processus industriel spécifique. Les caisses arrivent à nu. « Nous fabriquons nos propres bogies à Besain tout le reste est monté ici : des revêtements de sol à l’isolation en passant par le câblage, les armoires électriques, etc. » souligne Francis Nakache, le directeur de CAF France qui reçoit depuis ce mardi 12 février 2013 une délégation de Besançon venue visiter l’usine. Pour le tram de Besançon, le contrat s’élève à 35,6 M€ (valeur 2010).

Des tramways à l’accent du sud-ouest…

C’est grâce aux premiers contrats signés avec Nantes et Besançon que CFD Bagnères (groupe CAF) a investi 3,5 millions d’euros pour la rénovation du site qui se compose d’un nouvel atelier de montage opérationnel depuis 2008 et d’un atelier d’essais de 101 mètres de long inauguré en mars 2012. Le site, centenaire (voir encadré un peu d’histoire à droite), s’étend sur 45.000m² dont 17.800 couverts.

Ici, CAF peut y construire des tramways, mais aussi des locomotives ou des autorails Diesel. Il emploie aujourd’hui 115 personnes.

« Besançon fait des petits« 

Besançon a fait le choix des rames de 24 mètres au lieu de 32 habituellement ou 37 mètres pour Nantes. Elle a préféré utiliser des rames plus petites, d’une capacité de 132 voyageurs, mais d’augmenter les fréquences. Aujourd’hui, le constructeur CAF met en avant l’exemple bisontin pour ouvrir le marché du tram dans les villes moyennes. « Besançon fait des petits et ouvre des perspectives aux villes de taille moyenne. Avignon est par exemple en réflexion » se réjouit le DG de CAF France qui se félicite également que Cincinnati ait fait le choix d’un tram court. «  Aux États-Unis, Cincinnati sera la première ville américaine à accueillir un tramway de type européen, appelé outre-Atlantique « street car » avec un plancher bas alors que les trams américains sont surélevés de 60 à 80 cm« .

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Acte 28 des gilets jaunes à Besançon : des perturbations sur le réseau Ginko  samedi 25 mai

Acte 28 des gilets jaunes à Besançon : des perturbations sur le réseau Ginko samedi 25 mai

Une semaine après la manifestation "pluvieuse" des Gilets Jaunes qui avait rassemblé 800 manifestants pour les six mois du mouvement, un nouveau rassemblement est organisé ce samedi 25 mai 2019 à partir de 14h place de la Révolution. La circulation des Bus et des tramways sera à nouveau perturbée dans l'après-midi, notamment au centre-ville.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.7
légère pluie
le 25/05 à 3h00
Vent
1 m/s
Pression
1016.05 hPa
Humidité
95 %

Sondage