L'école "Cuisine mode d'emploi(s)" de Thierry Marx bientôt à Besançon

Publié le 18/05/2015 - 09:39
Mis à jour le 16/04/2019 - 15:10

Le chef doublement étoilé, célèbre à la télévision notamment dans l'émission "Top Chef", va créer une deuxième école de cuisine gratuite à Besançon à destination des personnes en réinsertion professionnelle. C'est ce qu'il a annoncé samedi soir dans l'émission "On n'est pas couché" de Laurent Ruquier.

cuisine_mode_demlois_marx.jpg
©dr
PUBLICITÉ

Lorsqu’il a créé sa première école « Cuisine Mode d’Emploi(s) » en 2012 dans le 20e arrondissement de Paris, Thierry Marx était parti du constat que tous les ans, plusieurs milliers d’emplois n’étaient pas pourvus dans le secteur de la restauration alors que selon lui il existe aujourd’hui des vocations et des nouveaux talents à faire naitre et à valoriser.  « Je trouvais que l’accessibilité à la formation de nos métiers était pour certains beaucoup trop longue et surtout beaucoup trop chère. Nous avons donc créé cette formation gratuite pour aider le plus grand nombre de personnes à rentrer dans les métiers de la restauration et notamment de la cuisine par l’excellence » explique le chef du  « 90 % des élèves passés par Cuisine mode d’emploi ou boulangerie mode d’emploi sont de retour à l’emploi à durée indéterminée … « 

Le principe est simple : une formation courte, professionnalisante et gratuite sur 8 semaines suivie de 4 semaines de stage en entreprise. Ceux qui bénéficieront de cette formation repartiront ensuite avec un certificat de qualification professionnelle. Une centaine de personnes devraient être formées tous les ans à Besançon dans un lieu qui reste encore à déterminer. Des visites ont lieu en ce début de semaine dans la capitale comtoise pour faire avancer ce projet.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

cuisine mode d'emploi(s)

« Cuisine Mode d’Emploi(s) » s’installe à Dijon

« Cuisine Mode d’Emploi(s) » s’installe à Dijon

Après Paris, Grigny, Villeneuve-Loubet, Besançon et Marseille, le chef étoilé Thierry Marx, va implanter son 6e centre de formation dédié aux métiers de la restauration dans le centre commercial du quartier Fontaine d’Ouche à Dijon. L'école sera consacrée aux métiers de la boulangerie et du petit snacking et accueillera ses 10 premiers stagiares en janvier 2018.

La Manufacture : le restaurant d’application de l’école de Thierry Marx

La Manufacture : le restaurant d’application de l’école de Thierry Marx

Depuis la fin du mois de mai 2016, le restaurant d’application La Manufacture est mis en place au sein de l’école Cuisine mode d’emploi(s), une formation aux métiers de la restauration de Thierry Marx. Situé au 4J chemin de Palente à Besançon, ce restaurant permet aux apprentis et étudiants de mettre en pratique leur formation. Nous avons goûté pour vous…d'autant plus que ce restaurant ouvre à nouveau en cette rentrée 2016... 

Dans la catégorie

Coût de la vie étudiante : 805 € par mois à Besançon selon l’Unef

Coût de la vie étudiante : 805 € par mois à Besançon selon l’Unef

Pour la 15ème année consécutive, l’UNEF publie son classement des villes selon le coût de la vie pour les étudiants. Augmentation des loyers, restauration universitaire plus onéreuse, "explosion" des frais pour les étudiants étrangers: étudier en France coûtera plus cher l'année prochaine, a calculé le syndicat étudiant Unef. Sur 42 villes analysée, Besançon arrive en 34e position. Dijon, en 28e position est une ville plus chère pour les étudiants selon la même étude.

LEO & Associés recrute à Besançon, Saint-Vit, Maîche et Pontarlier !

LEO & Associés recrute à Besançon, Saint-Vit, Maîche et Pontarlier !

OFFRES D'EMPLOI • Envie de rejoindre un environnement qui bouge ? Intégrez une équipe de 50 collaborateurs au sein d’une entreprise tant grandissante que stimulante et découvrez de nouvelles possibilités avec LEO & Associés ! Plusieurs postes sont à pourvoir : Commercial clientèle Particuliers et/ou Professionnels, Chargé de clientèle Entreprise, Gestionnaire sinistres spécialisé ou non (flottes, construction), Gestionnaire administratif assurance et Assistant(e) polyvalent(e) d’accueil.

Barbecue américain Traeger : « faire de la cuisine élaborée au barbecue »

Barbecue américain Traeger : « faire de la cuisine élaborée au barbecue »

Pour celles et ceux qui ont peur de ne pas réussir leurs saucisses, brochettes ou autres viandes, "il n'y a plus de soucis à avoir avec le barbecue Traeger", selon Aurélien Philippe, vendeur en électroménager au magasin Boulanger à Besançon qui précise que "cela ne peut pas brûler, car on ne met pas directement les aliments en contact avec la chaleur".

Du bio et du frais à la case de Sophie

Du bio et du frais à la case de Sophie

Depuis le mois de mai 2019, un nouveau salon de thé a ouvert ses portes au marché couvert Beaux-Arts au centre-ville de Besançon. La case de Sophie propose crêpes, galettes, tartes, salades et autres produits frais et issus de l’agriculture biologique.

Soyez prêts à la rentrée avec IKEA Dijon exceptionnellement ouvert le 15 août

Soyez prêts à la rentrée avec IKEA Dijon exceptionnellement ouvert le 15 août

publi-info • Fin août approche. C’est le moment où jamais de vous demander si vous êtes prêts pour la rentrée, qu’il s’agisse d’aménager la chambre du dernier qui rentre au CP ou d’aider la plus grande qui prend un appartement. Alors, pour être certain de ne rien oublier, IKEA Dijon vous ouvre exceptionnellement ses portes le 15 août 2019, de 10 à 19 heures.

Sécheresse : la série noire continue pour les agriculteurs

Sécheresse : la série noire continue pour les agriculteurs

Après l’année noire de 2018, les agriculteurs de Franche-Comté subissent une nouvelle fois les aléas météo. L’année 2019 a été marquée par le froid de mai et la canicule de juin. Un nouveau coup de massue pour les exploitants, qui pourraient ne pas résister à une troisième année consécutive dans ces conditions.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 19.78
ciel dégagé
le 22/08 à 9h00
Vent
4.07 m/s
Pression
1024.26 hPa
Humidité
61 %

Sondage