"Cuisine Mode d’Emploi(s)" s'installe à Dijon

Publié le 20/12/2017 - 16:48
Mis à jour le 18/04/2019 - 12:17

Après Paris, Grigny, Villeneuve-Loubet, Besançon et Marseille, le chef étoilé Thierry Marx, va implanter son 6e centre de formation dédié aux métiers de la restauration dans le centre commercial du quartier Fontaine d’Ouche à Dijon. L'école sera consacrée aux métiers de la boulangerie et du petit snacking et accueillera ses 10 premiers stagiares en janvier 2018.

 ©
©

Les locaux d'environ 500 m2 ont été visités ce mercredi 20 décembre 2017 par le maire de Dijon François Rebsamen et le chef étoilé Thierry Marx, sont en cours d’aménagement pour accueillir dès le mois prochain 10 premiers stagiaires. "Après un cursus court de huit semaines de formation et de quatre semaines de stage pendant lesquelles ils apprendront la boulangerie, la viennoiserie, la pâtisserie boulangère et le snacking, les élèves obtiendront un diplôme et pourront profiter du réseau de l’école pour s’insérer dans le monde professionnel" indique la Ville de Dijon dan sun communiqué. "50 personnes seront formées par an à raison de 10 par session.   Cette approche innovante de la formation professionnelle permet aux personnes les plus éloignées de l’emploi et en situation de précarité économique et sociale de bénéficier d’une formation gratuite".

Il est possible de candidater via Pôle emploi ou directement sur le site : http://www.cuisinemodemplois.com/.

Partenaires financiers du projet

Investissement pour l’aménagement du local :

  • Auto-financement : 150 000 €
  • Région Bourgogne-Franche-Comté : 120 000 €
  • Mécénat dont GrDF : 75 700 €
  • Dijon métropole : 60 000 €
  • Réserve ministérielle : 15 000 €

Fonctionnement pour 2018 :

  • Organismes de formation professionnelle : 48 000 €
  • État (crédits politique de la ville et prévention de la délinquance) : 15 000 €
  • Ville de Dijon (crédits politique de la ville) : 10 000 €

Créé en 2012 par Thierry MARX, « Cuisine Mode d’Emploi (s)» est un dispositif de formation aux métiers de la restauration qui propose des parcours d’insertion professionnelle de courte durée, mettant l’accent sur la pratique et l’opérationnel. Gratuit grâce au soutien de nombreux partenaires publics et privés, il est destiné aux personnes les plus éloignées de l’emploi et en situation de précarité économique et sociale : demandeurs d’emploi de longue durée, bénéficiaires du RSA, jeunes demandeurs d’emploi sans qualification, personnes placées sous-main de justice.

Les élèves suivent une formation de 12 semaines, une durée approuvée par l’expérience, pour apprendre le métier dans les conditions du réel. Après obtention d’un diplôme, ils bénéficient du réseau de l’école pour s’insérer dans le monde professionnel. Depuis 2012, plus de 90 % des stagiaires ont trouvé un emploi à l’issue de la formation.

Pour intégrer l’école « Cuisine Mode d’Emploi(s) », les candidats doivent être majeurs, français ou ayant un titre de séjour avec autorisation de travail, être impérativement inscrits à Pôle emploi, avoir un projet professionnel et manifester une profonde motivation.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

cuisine mode d'emploi(s)

Tout ce que vous devez savoir sur l’école « cuisine mode d’emploi(s) » de Thierry Marx

La première école de province "cuisine mode d'emploi(s)" de Thierry Marx s'installe à Besançon et ouvrira ses portes en avril 2016 sur 720 m2 sur l'espace industriel de Palente, seulement un an après la signature du projet. Elle sera inaugurée le 27 mai par la ministre du Travail, Myriam El Khomri. Recrutement, objectifs, certificat... Voici tout ce que vous devez savoir sur cette école.

L’école de Thierry Marx sera installée à Palente

Le lieu d'implantation de l'école culinaire est désormais connu. Ce sera dans l'ancien espace industriel LIP, situé dans le quartier Palente à Besançon. Les travaux d'aménagement seraient en cours de définition et de chiffrage d'après le Grand Besançon. Jean-Louis Fousseret rencontrera le chef étoilé à Paris ce mercredi soir.

Education

Territoires Numériques Educatif : le Doubs entre dans le dispositif

Jean Castex, Premier ministre, Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, et Guillaume Boudy, secrétaire général pour l’investissement, ont dressé un premier bilan des enseignements suite à la crise dans le domaine du la transition numérique éducative.

Précarité numérique : 6.000 ordinateurs prêtés aux lycéens de Bourgogne-Franche-Comté

Ce mardi 19 octobre, Océane Charret-Godard, vice-présidente de la Région en charge des lycées, de l’offre de formation, de l’apprentissage et de l’orientation, a procédé à la remise des ordinateurs portables de prêt aux jeunes du lycée Le Castel à Dijon, en présence de Nathalie Albert-Moretti, rectrice de l’académie de Dijon et de Philippe Viollon, proviseur de l’établissement.

L’université de Franche-Comté rend hommage à Samuel Paty : « La seule réponse qui vaille consiste à s’appuyer, encore et toujours, sur notre socle républicain et laïque »

Il y a presqu’un an, le 16 octobre 2020, Samuel Paty était sauvagement assassiné aux abords de son collège. Afin de lui rendre hommage, la communauté universitaire de l'université de Franche-Comté s'est rassemblée dans la cour d'honneur de la maison de l’université ce vendredi matin.

Les accompagnants des élèves en situation de handicap en grève le 19 octobre à Besançon

L'intersyndicale nationale appelle les AESH à faire grève mardi 19 octobre 2021. Pourquoi ? Les syndicats dénoncent des conditions de travail précaires et demandent notamment une augmentation des salaires et la garantie de la possibilité de contrat à temps complet. Un rassemblement est prévu devant le rectorat de Besançon.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 5.22
ciel dégagé
le 28/10 à 3h00
Vent
1.21 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
95 %

Sondage