Papy et Mamy visitent le centre de maintenance du tramway

Publié le 02/05/2017 - 17:45
Mis à jour le 17/04/2019 - 08:35

Ce mardi 2 mai 2017, les résidents des foyers logements de Marulaz, Lilas et Hortensias ont visité le centre de maintenance du tramway situé aux Hauts-du-Chazal. Trois groupe d’une trentaine de personnes ont pris part à une visite guidée et commentée en compagnie de Michel Loyat, le vice président en charge des transports pour la Communauté d’agglomération du Grand Besançon (CAGB) et d’Estelle Meleard, la directrice marketing et commerciale chez Transdev Besançon Mobilités.

Une mobilité à toute épreuve

Rien de tel qu'un petit historique des transports bisontins pour démarrer une visite instructive. Le tramway bisontin ne date pas d’aujourd’hui. Un réseau assez développé fût mis en place en 1885. Il a ainsi désservi les quartiers de Saint-Ferjeux et des Chaprais jusqu’en 1952, date à laquelle s’est développé le réseau d’autobus.

En 2012, le président de la CAGB et maire de Besançon, Jean Louis Fousseret, lance un appel d’offre pour mettre en place le tram le moins cher et le plus court de France. C’est finalement la société Espagnole CAF, en partenariat avec Transdev-Besançon mobilités qui a décroché l'appel d'offre. Seule à pouvoir respecter le cahier des charges avec un budget serré (12 millions d’euros), la société Espagnole est parvenue à produire un tramway dix mètres plus courts que les autres modèles. Chaque rame du tram bisontin est longue de 23 mètres contre 33 pour des rames classiques.

Près de 19 rames sont en circulation à Besançon. En moyenne, lors des heures de pointes, 16 sont en circulation, deux en maintenance et une est en réserve.

Michel Loyat, le vice président en charge des transports pour la CAGB, nous a confié que cette visite avait pour objectif de promouvoir les transports du réseau Ginko auprès des personnes âgées. En outre, cela permet à certains de se familiariser avec cet outil de mobilité. Adapté aux personnes à mobilité réduite, le tramway répond aux besoins de mobilité des résidents des trois foyers logements bisontins. Cette visite est donc l’occasion pour eux d’observer comment fonctionne le tramway qui circule chaque jour devant leurs résidences.

"Pourquoi le nom des rames du tramway ne sont pas assez lisibles" interroge une résidente ? La guide, en charge de la visite, se plie volntiers aux questions des personnes âgées, même les plus incongrues.Tout simplement car, la signature de chaque rame est manuscrite de la main des auteurs choisis leur a-t-elle expliqués. 

La visite s’est poursuivie par une présentation des six voies de maintenance. Chaque rame, mesurant 23 mètres et pesant 30 tonnes, peut être entretenue de façon spécifique selon la voie sur laquelle on la place.

  • La première, “voie de sol” est destiné aux intervention à l’intérieur du tramway.
  • Les trois suivantes, les “voies de fosse” permettent aux techniciens Espagnols d’intervenir en dessous et au dessus de la rame.
  • La cinquième, “voix sur colonne” est destinée à soulever la carrosserie pour des interventions sur les moteurs et la transmission.
  • La dernière “le tour en fosse”, permet d’usiner les roues aplanies pour les ré-arrondir.  

Pour terminer, les visiteurs ont eu droit à une collation, café, thé, jus d’orange, gâteaux. Un moment d'échange pour permettre à Ginko de mieux connaitre les besoins de ses usagers. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Transports

De nouvelles bornes électriques à charge rapide à la concession Chopard de Besançon

En présence du directeur de Peugeot Besançon Ludovic Mateo, de monsieur Laurent Charbois, de la maire de Besançon Anne Vignot et d’un représentant de la marque Electra Thomas Sarrazanas, le groupe Chopard a inauguré ce jeudi 6 juin 2024, l’installation d’une nouvelle station de super-chargeurs Electra chez Peugeot Besançon.

Comment circuler à Besançon le 25 juin lors du passage de la flamme olympique ?

Le 25 juin 2024, la flamme olympique passera par la capitale comtoise et au-delà de l’événement que cela représente pour la Ville de Besançon, le dispositif de sécurité entourant cet événement impactera forcément la vie du quotidien des Bisontins ce jour-là, à commencer par leurs déplacements. Routes fermées, horaires, transports en commun... on fait le point sur les conditions de circulation dans Besançon pour la journée du 25 juin 2024.

Besançon : on connaît enfin la date de réouverture de la rue de Vesoul…

À l’issue d’une réunion de travail menée entre la présidente du Département du Doubs Christine Bouquin, et la maire de Besançon, Anne Vignot, le 29 mai dernier, les deux entités ont été en mesure de fixer une date de réouverture de la rue de Vesoul à Besançon. Celle-ci est prévue pour le vendredi 28 juin 2024 au plus tard.

Travaux rue Proudhon à Besançon : des bouchons, des bus en retard, des contre-sens et peu de patience…

En raison de la fermeture pour travaux d’une partie de la rue Proudhon du côté rue Courbet/Cusenier depuis lundi 27 mai 2024, les automobilistes et autres transports collectifs rencontrent de grandes difficultés à s’extirper du centre-ville en heure de pointe de fin de journée.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 19.34
partiellement nuageux
le 13/06 à 18h00
Vent
0.39 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
52 %