Les projets sociaux des maisons de quartier retravaillés pour conserver leur agrément

Publié le 07/12/2022 - 14:52
Mis à jour le 08/12/2022 - 14:47

Parmi les sujets abordés lors du prochain conseil municipal qui aura lieu le jeudi 8 décembre à 17h, le renouvellement des agréments "centres sociaux" des Maisons de quartier Grette-Butte et Planoise sera soumis au vote du conseil.

Maison de quartier Grette-Butte © Charles Perrin
Maison de quartier Grette-Butte © Charles Perrin

La Maire de Besançon Anne Vignot a abordé la thématique sociale concernant le renouvellement des agréments "centres sociaux " des maisons de quartier en faisant un parallèle avec la journée mondiale du bénévolat (5 décembre). Elle a lancé un message d’appel au bénévolat alertant sur "la baisse très significative des engagements dans la vie associative" qui n’épargne pas les Maisons de quartier dont deux doivent actuellement renouveler leurs projets sociaux de 2023 à 2026 pour conserver leur agrément. Il s’agit des maisons de quartier Grette-Butte et Planoise. 

« Les besoins sociaux ne sont plus les mêmes »

Anne Vignot a tenu à rappeler que ces maisons de quartier municipales et associatives sont de "véritables centres sociaux et socioculturels à l’échelle des quartiers, ils sont le lieu d’exercice de la citoyenneté". Leurs projets sont donc "travaillés de façon à ce qu’ils correspondent à la sociologie des quartiers". Ce projet d'animation globale a pour but de "rompre l'isolement des habitants, de prévenir et réduire les exclusions, de renforcer les solidarités entre les personnes en les intégrant dans des projets collectifs" précise la maire de Besançon.

Ainsi, il a fallu revoir leurs orientations car "les besoins sociaux ne sont plus les mêmes depuis la crise du covid" et les maisons de quartier doivent s’adapter aux nouveaux besoins de la population. Tout cela dans le but d’être en cohérence avec la circulaire de la Caisse Nationale d’Allocations Familiales (CNAF) de 2012 relative à l’animation de la vie sociale qui octroie l’agrément centre social. Chaque agrément se traduit par un soutien financier annuel de la CAF s'évaluant en moyenne à 130.00€ pour  Planoise et 110.000€ pour Grette-Butte.

À noter que la ville compte également deux autres centres sociaux municipaux (Montrapon Fontaine Ecu et Battant) et quatre autres centres sociaux sous forme associative sont dans les quartiers Rosemont Saint-Ferjeux, Palente Orchamps, Clairs-Soleils et Cras Chaprais Viotte.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Social

Reçus à l’Elysée, FNSEA et JA attendent des “décisions claires” avant le Salon de l’agriculture

Les dirigeants des deux syndicats agricoles majoritaires, la FNSEA et les Jeunes agriculteurs (JA), ont dit attendre des "décisions claires" d'Emmanuel Macron qui les reçoit mardi 20 février 2024 dans l'après-midi à l'Elysée, à quatre jours de l'ouverture du Salon de l'agriculture à Paris.

Renouvellement de congé de présence parentale : les règles s’assouplissent

Pour les salariés du secteur privé comme pour les agents de la fonction publique, titulaires ou non, il est désormais plus simple de renouveler, avant son terme, un congé de présence parentale ainsi que le droit de bénéficier de l'allocation journalière de présence parentale (AJPP). Cela fait suite à un décret publié au Journal officiel le 4 février 2024, annonce service-public.fr.

Guerre à Gaza : un rassemblement pour boycotter Carrefour à Ecole-Valentin

Une dizaine de personnes se sont rassemblées devant Carrefour à Ecole-Valentin samedi 17 février 2024 vers 10h00 à l’occasion de la "journée nationale d’action #BoycottCarrefour" lancée par la campagne BDS (Boycott désinvestissement sanctions) en France. L’enseigne est accusée d’être "complice et bénéficiaire de la colonisation illégale de la Palestine".

La confédération paysanne appelle à poursuivre la mobilisation

Faute de réponse sur le revenu paysan, le syndicat de la confédération paysanne de Bourgogne-Franche-Comté appelle à une poursuite de la mobilisation, apprend-on vendredi 2 février 2024. Pour rappel, les syndicats majoritaires FNSEA et Jeunes agriculteurs ont, eux, appelés jeudi à suspendre les blocages suite aux annonces du Premier ministre.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 3.28
couvert
le 21/02 à 0h00
Vent
1.37 m/s
Pression
1030 hPa
Humidité
92 %