Les salariés de General Electric lèvent le blocage du site

Publié le 01/07/2022 - 15:44
Mis à jour le 01/07/2022 - 15:44

Le blocage du site de General Electric à Belfort a pris fin vendredi matin, après la signature d'un accord entre syndicats et direction, comprenant des primes et des embauches, a-t-on appris de sources concordantes.

 © GE Power
© GE Power

"Le déblocage est fait et l'audience de référé (prévue vendredi après-midi) n'est plus de rigueur", a indiqué vendredi matin Saïd Bersy, délégué syndical CGT, à un correspondant de l'AFP.

Les accès au site de General Electric, où est fabriquée la turbine à vapeur Arabelle destinée aux centrales nucléaires, étaient entravés depuis le vendredi 24 juin, aucun véhicule n'entrant ou ne sortant.

Les grévistes réclamaient le versement d'une prime aux ouvriers et techniciens, à l'instar de celle de plusieurs milliers d'euros reçue par les cadres en raison de la bonne dynamique des résultats financiers du groupe lors de la deuxième partie de l'année 2021.

En réponse, la direction avait assigné deux syndicalistes de la CGT au tribunal dans le cadre d'une procédure de référé. "La direction de GE Steam Power à Belfort a signé hier un protocole de fin de grève ayant permis de reprendre ce matin un fonctionnement normal et sûr de l'ensemble du site", a confirmé vendredi dans un communiqué l'entreprise.

Le protocole d'accord de sortie de conflit a été signé tard dans la soirée de jeudi, au terme de négociations ayant duré de 14h à 23h30. "Les propositions ont été acceptées par l'ensemble des salariés grévistes", a précisé Saïd Bersy. Déjà jeudi, le blocage du site avait été allégé.

La prime de 1 200 euros obtenue au mois de janvier est revalorisée à hauteur de 1 700 euros. Les salariés accompagnant de nouvelles recrues toucheront également une prime "tutorat".

"Nous avons un plan prévisionnel d'embauches", s'est par ailleurs satisfait M. Bersy, évoquant la perspective d'une cinquantaine de recrutements d'ici juin 2023, alors que le site en compte aujourd'hui 477 selon un document interne consulté par l'AFP.

En France, GE Steam power systems compte 1.597 salariés, selon le groupe.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Social

Le Crédit Agricole Franche-Comté fait un don de plus de 3.000€ en faveur de l’ALEDD

Le Crédit Agricole de Franche-Comté, en présence de Mr Martischang, directeur de Région du Grand Besançon, Mr Racine, président de la Caisse Locale de Besançon ville, Mr Nardin de l'agence de Besançon Palente et Mr Torchetti responsable RSE, a remis mardi 19 juillet 2022 un chèque de 3127.56€  à l’association ALEDD (Association pour le Lien l’Entraide et le Droit à la Différence).

150 associations bisontines concertées pour tirer les enseignements de la crise sanitaire 

La Ville de Besançon et son centre communal d’action social signent une convention afin de formaliser les modalités de leur coopération. Après avoir concerté près de 150 associations de décembre 2020 et mai 2021, plusieurs enjeux ont été dégagés. Ils seront présentés au conseil municipal ce 30 juin 2022…

Condition de travail au CHRU de Besançon : l’intersyndicale interpelle la Direction…

Un comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) extraordinaire a eu lieu ce 29 juin 2022 en présence du directeur de l’hôpital de Besançon, de la direction des ressources humaines et de la direction des soins à la demande de l’intersyndicale du CHU : CFDT, CGT, FO, SUD Santé-Sociaux.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 21.78
nuageux
le 15/08 à 18h00
Vent
2.7 m/s
Pression
1009 hPa
Humidité
69 %

Sondage