Les syndicats du CHU de Besançon crient au "scandale"

Publié le 02/05/2010 - 15:06
Mis à jour le 02/05/2010 - 15:06

Dans un communiqué de presse, l’intersyndicale du Centre Hospitalier et Universitaire de Besançon accuse la direction de mettre en place une politique de restrictions sans consultation préalable obligatoire des instances représentatives du personnel et sans délibération du conseil d’administration.

1272805858.jpg
©archives carvy
PUBLICITÉ
Le communiqué des syndicats (CFDT, CGT, FO, UNSA, SUD) qui vont donner lundi matin une conférence de presse :
 
« Un document tenu secret communiqué anonymement à une organisation syndicale révèle, que la Direction du CHU a mis en oeuvre depuis environ un an des mesures contenues dans un projet de Contrat de Retour à l’Equilibre Financier.
 
Ces mesures ont été mises en place sans consultation des instances représentatives du personnel, ni délibération du Conseil d’Administration du CHU contrairement aux dispositions légales.
 
La direction a ainsi voulu jouer la montre dans l’attente de la suppression des Conseils d’Administration induite par l’entrée en vigueur de la loi HPST.
 
La conclusion de ce contrat est un chantage à l’octroi de l’aide de l’Etat pour la construction du bâtiment Institut Fédératif Régional du Cancer et des labos.
 
Ainsi la direction générale impose :
 
– la suppression mathématique et sans discernement de 75 postes dont 50 aides-soignantes et infirmières.
– des suppressions de postes de personnels médicaux, (faisant fonction d’internes et vacations médicales) administratifs, et logistiques.
– des mesures d’économies sur l’avancement des agents.
 
La masse salariale du CHU représente actuellement 62% du budget soit un niveau identique à celui des cliniques privées !
 
Les personnels refusent le chantage qui consiste à payer le futur Institut Fédératif du
Cancer et les labos par des suppressions de postes et des mesures d’économie sur leur carrière.
 
L’intersyndicale du CHU a rencontré le 15 avril le président du CA Jean Louis
Fousseret pour exiger la tenue d’un Conseil d’administration extraordinaire ».
 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Colère du côté des agriculteurs du Doubs : une action prévue ce mardi soir à Besançon…

Colère du côté des agriculteurs du Doubs : une action prévue ce mardi soir à Besançon…

La FDSEA (fédérations de syndicats d'exploitants agricoles locaux) et les Jeunes Agriculteurs du Doubs ont décidé de se mobiliser ce 2 juillet 2019 à 20h30 au 7 rue de la Gare d’eau à Besançon (derrière la Préfecture). Cette action intervient suite à l'accord entre l'Union européenne et les pays du Mercosur (plusieurs pays d'Amérique du Sud)  pour plus de libéralisation de la commercialisation.

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

Alors que plusieurs centaines de salariés de General Electric ont empêché lundi 17 juin 2019 à 9h  la tenue à Belfort de la première réunion d'information sur le plan social qui doit frapper de plein fouet le site. Un nouveau rendez-vous a été fixé au vendredi 21 juin, a indiqué un porte-parole du site.

HLM du Grand Besançon et SAIEMB : une mobilisation contre la fusion prévue ce mercredi

HLM du Grand Besançon et SAIEMB : une mobilisation contre la fusion prévue ce mercredi

Le projet de fusion entre l'office public HLM de Grand Besançon Habitat et la société d'économie mixte SAIEMB sera à l'ordre du jour de la réunion du conseil d'administration de Grand Besançon Habitat (GBH) ce mercredi 5 juin 2019. Aussi, une mobilisation est prévue en amont de cette dernière à 16h00 au 6 rue André boulloche à Besançon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.04
ciel dégagé
le 25/08 à 0h00
Vent
1.25 m/s
Pression
1018.88 hPa
Humidité
89 %

Sondage