Ligne C Mobidoubs Quingey – Besançon : "120 euros au lieu de 50 euros à payer par mois"

Publié le 02/11/2017 - 15:47
Mis à jour le 02/11/2017 - 19:12

C'en est trop pour les usagers de la ligne C Mobidoubs Quingey-Besançon qui peuvent uniquement acheter leurs tickets à l'unité et non plus par groupe de 10. Ils craignent notamment une augmentation supplémentaire du prix des transports et notent des dysfonctionnements de la ligne de bus…

 

image001.jpg
@cg
PUBLICITÉ

« 120 euros par mois au lieu de 50″, c’est le prix que doivent maintenant payer les usagers de la ligne de Mobidoubs Guingey-Besançon. Pourquoi ? « Les abonnements mensuels ne sont plus vendus », nous explique un usager. D’autres points ont été relevés par les usagers qui « s’étaient défendus avec les élus locaux pour maintenir le prolongement de la ligne » durant l’été 2016.

« Les usagers sont donc contraints à devoir acheter leur ticket voyage à 3 euros, soit 120 euros par mois. Aucune information officielle, aucune délibération ni au conseil régional, ni au conseil départemental du Doubs… les usagers sont pris au dépourvu », nous expliquent-on. «  Après la suppression des arrêts TER à Franois, à Neuilly les Dijon et à Villers-les-Pots, tout laisse à penser que les pouvoirs publics font tout pour supprimer la ligne de bus Quingey-Besançon », s’inquiètent les usagers.

Ce que les usagers demandent :

  • Mise en place de tarifs adaptés et accessibles par tous
  • Mise en place de campagne de communication pour inciter les usagers à prendre le bus (avantage bénéfice/coût, participation 50% employeur) à Quingey et communes périphériques, et à Besançon
  • Collaboration avec le Grand Besançon pour améliorer l’affichage dans les arrêts et pour trouver un ou deux arrêts supplémentaires
  • Mise en place d’une charte de bonne conduite et de sanctions face aux incivilités dans le bus (dégradations, consommation de stupéfiants et d’alcool, musique)
  • Enquête de satisfaction auprès des usagers
  • Mise en place de comités de suivi avec élus locaux et usagers pour améliorer le fonctionnement de la ligne.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Un dispositif spécial mis en place par la SNCF pour le baccalauréat 

Un dispositif spécial mis en place par la SNCF pour le baccalauréat 

Du 17 au 24 juin 2019, une série d'examens se déroulera en France. À la demande du Conseil Régional la SNCF TER Bourgogne-Franche-Comté met en place le dispositif d'alerte "SNCF Special Exams". Une vigilance "accrue" sera portée sur la ponctualité de ces trains et en cas de retard une alerte sera envoyée aux académies.

Tram : fin des perturbations

Tram : fin des perturbations

MIS A JOUR • Depuis 8h ce matin et suite à un incident technique, les lignes de tram T1 et T2 du réseau Ginko subissaient  des perturbations en cette matinée du jeudi 13 juin 2019.

« Ginko Vélo » : des vélos électriques en location pour les habitants du Grand Besançon

« Ginko Vélo » : des vélos électriques en location pour les habitants du Grand Besançon

Le Grand Besançon a profité de l'inauguration la voie dédiée aux modes doux de déplacement entre Pouilley-les-Vignes et Champagney - via Champvans-les-Moulins - pour présenter le nouveau service "Ginko Vélo". Une cinquantaine de vélos en location longue durée, aux couleurs de Ginko, sont actuellement en cours de livraison par la société Bisontine Proxy-Cycles qui a remporté le marché. A l'année, la location est de 20 € par mois (240 € / an) en tarif tout public et de 10 € par mois pour les détenteurs d'une carte d'abonnement Ginko. 24h après l'annonce du nouveau service, près de 150 inscriptions en ligne avaient déjà été enregistrées... 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.41
ciel dégagé
le 17/06 à 3h00
Vent
2.1 m/s
Pression
1020.45 hPa
Humidité
95 %

Sondage