Loto du patrimoine de Stéphane Bern : un tirage "exceptionnel" le 14 juillet et une gamme élargie de jeux à gratter

Publié le 01/03/2019 - 09:01
Mis à jour le 01/03/2019 - 09:01

Deux jeux à gratter et un tirage exceptionnel du Loto le 14-Juillet 2019 : la FDJ va étoffer cette année son offre de jeux destinés à financer la restauration de monuments français. La première édition de cette opération, sous le patronage de Stéphane Bern, avait connu un vif succès, permettant à l’opérateur de jeux de verser 22 millions d’euros à la Fondation du Patrimoine.

image d'illustration ©jackmac34 via Pixabay ©
image d'illustration ©jackmac34 via Pixabay ©

Pour "l'an 2 de la Mission Patrimoine", 118 monuments en péril, dont 18 monuments "emblématiques", doivent être désignés prochainement. "Une attention particulière sera portée aux projets de centre-bourgs et de centres-ville", avait annoncé en janvier la Fondation du Patrimoine. Plus de 3.000 sites étaient recensés sur le site internet de la mission, à quelques heures de la fermeture des candidatures le 28 février, a-t-on appris auprès de la Fondation.

Le jackpot reste inchangé, à 13 millions d'euros

"L'objectif est de faire mieux, ou au moins aussi bien, que ces 22 millions d'euros", affirme à l'AFP Stéphane Pallez, la PDG de la FDJ. Pour cela, "nous avons choisi d'avoir deux temps forts, avec des jeux différents pour des clients différents", résume-t-elle. Alors que l'an dernier, le lancement d'un jeu à gratter et le tirage du "Super Loto" s'était concentré autour des Journées du patrimoine, le tirage exceptionnel du Loto aura cette fois lieu le 14 juillet pour "en faire un événement plus important", souligne Mme Pallez. Le jackpot reste inchangé, à 13 millions d'euros. L'an dernier, deux millions de Français y avaient participé, pour 14 millions d'euros de mises, soit 30% de plus que lors d'un tirage moyen de loto.

En amont des Journées européennes du patrimoine, prévues les 20 et 21 septembre, seront ensuite lancés des jeux à gratter. Le jeu à 15 euros (pour un gain de 1,5 millions d'euros) -un ticket grand format mettant en scène six des 18 "monuments emblématiques"- sera reconduit. Il sera accompagné cette année d'une gamme de douze tickets, présentant chacun un monument, proposés à 3 euros pièce pour un gain possible de 30.000 euros.

2,8 millions de clients l'an dernier

L'an dernier, le ticket à 15 euros avait connu "un énorme succès", avec 178 millions d'euros misés par 2,8 millions de clients, "dont 200.000 étaient de nouveaux joueurs", souligne Stéphane Pallez. "Nous pensons que nous avons un potentiel de clients supplémentaires. On veut essayer d'aller les chercher en créant une famille de +jeux patrimoine+, comme on l'a fait pour Astro ou Mots Croisés. On espère aussi créer un effet de collection et que les gens achètent plusieurs tickets", explique la dirigeante de la FDJ.

L'an dernier, outre les 22 millions d'euros de la FDJ, 21 millions d'euros ont été versés par l'État pour compenser les taxes prélevées sur les jeux. "Il y a également eu environ six millions d'euros de financements privés collectés dans ce contexte-là, ce qui fait près de 50 millions d'euros supplémentaires pour le patrimoine", souligne Stéphane Pallez.

"À travers ces jeux, on donne plus de visibilité aux projets, ça permet d'avoir plus de mécènes privés, de crowdfundings... C'est un effet qu'on a constaté en 2018: avec ce coup de pouce de notoriété, des gens ont donné spontanément à ces monuments, les visites ont augmenté... C'est un cercle vertueux", détaille-t-elle.

Ce système de financement de la rénovation du patrimoine pourrait s'inscrire durablement dans le paysage, comme cela existe dans d'autres pays européens. "La convention est prévue sur trois ans. Depuis le début, l'objectif est d'en faire un succès durant ces trois ans pour que ce jeu devienne pérenne", souligne Mme Pallez.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Sondage – Avez-vous prévu de partir en vacances d’hiver cette année ?

Les vacances d’hiver ont démarré, l’occasion pour les plus chanceux de partir profiter des sports d’hiver ces deux prochaines semaines. Avec l’inflation et la crise énergétique, le budget vacances peut en prendre un coup… Et vous, avez-vous prévu de partie en vacances d’hiver ? C’est notre sondage de la semaine.

Bouge ton coQ recherche de nouvelles épiceries participatives en Bourgogne-Franche-Comté

Après l'ouverture de six premières épiceries participatives en région Bourgogne-Franche-Comté, le mouvement citoyen Bouge ton coQ lance du 1er au 28 février un troisième appel à candidatures. Une phase de réunions publiques sera organisée dans chaque commune du 15 mars au 15 mai 2023.

La préfecture du Doubs signe un pacte pour aider les jeunes de Planoise

mobilisation planoise • Ce mardi 31 janvier, le préfet du Doubs, Jean-François Colombet s'est réuni aux côtés d'élus pour signer un pacte d'émancipation destiné aux jeunes du quartier de Planoise à Besançon. L'objectif : les aider à construire un avenir plus stable à l'aide d'une trentaine d'actions concrètes.    

Solidarité et éducation à la citoyenneté : 15.000€ pour des projets associatifs à Besançon

APPEL À PROJETS • La Ville de Besançon soutient les associations bisontines engagées dans un projet de solidarité internationale ou d'éducation à la citoyenneté mondiale, en leur apportant une aide financière d’un montant total de 15.000 euros répartis entre les différents projets retenus, par le biais d'un appel à projets. 

Vie étudiante en Bourgogne Franche-Comté : 87.000 étudiants interrogés pour créer " une véritable boussole "

Dans le cadre de la première conférence territoriale de la vie étudiante en Bourgogne Franche-Comté qui s’est déroulée lundi 30 janvier à Dijon, les résultats d’une vaste concertation inédite en France réalisée auprès de 11.500 étudiants dans un premier temps (sur les 87.000 étudiants) ont été dévoilés par Nathalie Albert-Moretti, rectrice de la région académique de Bourgogne Franche-Comté.

Morts solitaires : le bilan glaçant des Petits Frères des Pauvres

Dans un communiqué du 30 janvier 2023, les Petits Frères des Pauvres alertent sur ces morts solitaires que l’association recense chaque année en l’absence de statistiques. C’est la conséquence la plus extrême de l’isolement croissant des personnes âgées, tout particulièrement de celles en situation de "mort sociale", sans liens avec famille, amis, voisinage ou tissu associatif.

72,12 millions d’euros pour accélérer la transition écologique dans les territoires de Bourgogne-Franche-Comté

Annoncé le 27 août 2022 par la Première ministre Élisabeth Borne et effectif depuis début janvier 2023, le Fonds vert est doté au plan national de 2 milliards d’euros, dont une enveloppe pour la région Bourgogne- Franche-Comté de 72,12 M€.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 -1.24
peu nuageux
le 07/02 à 6h00
Vent
3.35 m/s
Pression
1032 hPa
Humidité
74 %