Alerte Témoin

Macron veut protéger les agriculteurs

Publié le 21/02/2020 - 08:07
Mis à jour le 21/02/2020 - 08:07

Dans un entretien à la presse quotidienne régionale et à la veille de l'ouverture du salon de e l'Agriculture qu'il inaugurera, Emmanuel Macron déclare soutenir les agriculteurs et qu'il "ne tolérera aucune violence" à leur encontre. Occasion pour lui de faire le point sur l'interdiction du glyphosate en 2021 et d'aborder les premiers effets de la loi Alimentation. 

"Nous sentons aujourd'hui une tension forte dans la société et il faut à la fois protéger les agriculteurs contre les stigmatisations dont ils sont l'objet et réussir la transformation du modèle agricole", affirme le président de la République dans plusieurs journaux de la PQR (Ouest France, Voix du Nord, groupe EBRA...). "Les tensions, on les sent sur l'élevage et le bien-être animal, sur l'agriculture et l'utilisation des pesticides. Je ne tolérerai aucune violence à l'encontre des agriculteurs"

Interrogations autour du  glyphosate

Concernant le glyphosate, dont l'interdiction en 2021 inquiète le monde agricole, le chef de l'État réaffirme que cet objectif "ne sera pas tenable sur la totalité des exploitations". Il avait déjà déclaré en janvier 2019 que la France ne parviendrait pas à se passer "à 100%" du glyphosate en trois ans. 

"J'ai toujours indiqué que nous ne laisserions pas les agriculteurs sans solutions. Le gouvernement a saisi l'Anses et l'Inra pour identifier les alternatives viables et pour organiser une sortie du glyphosate sur des bases objectives" a rappelé le chef de l'État en annonçant  une aide de 25 millions d'euros pour compenser une partie des pertes de récolte liées à la mise en place des "zones de non-traitement" par les pesticides.

Loi Alimentation

Le président a également affirmé que la loi Alimentation, qui promet de rémunérer les agriculteurs en fonction de leurs coûts de production, "commence à produire des effets. La clé de tout ça, c'est bâtir des indicateurs puis organiser le dialogue dans la filière. Cela suppose aussi que tous les acteurs de la chaîne soient responsables. Je salue Lidl par exemple, qui contractualise, donne du prix et de la visibilité". 

"Ce ne sont pas des tendres, moi non plus, ça tombe bien…" Emmanuel Macron

"Nous avons multiplié les contrôles. Résultat : quatre millions d'euros d'amendes ont été prononcées envers les distributeurs pour non-respect des règles. Nous avons assigné Leclerc. La grande difficulté que nous rencontrons, ce sont ceux qui essayent de contourner la loi avec leurs centrales d'achats en Belgique ou ailleurs. Ce ne sont pas des tendres, moi non plus, ça tombe bien…"

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Confinement : quel impact sur la qualité de l’air ?

Face au coronavirus affectant ce mardi 24 mars 169 pays (sur 198), le Gouvernement français a mis en place une mesure inédite de confinement de la population. Cette restriction, du fait du fort ralentissement des activités économiques et de transport, implique des conséquences sur la qualité de l’air, indique ATMO Bourgogne Franche-Comté.

Comment valoriser ses déchets de jardin ?

PUBLI-INFO • La période un peu particulière que nous traversons, combinée à l’arrivée du printemps, est propice à l’entretien des extérieurs de son habitation. Ceci est source de production d’une grande quantité de déchets dont on ne sait pas toujours quoi faire. Et pourtant, ceux-ci constituent une réelle richesse pour vos espaces verts et plantations ! Le SYBERT vous donne quelques conseils pratiques pour bien gérer ces déchets.

Festival des solutions écologiques : partager vos projets avec la Bourgogne-Franche-Comté...

Transition écologique • La région organise du 29 juin au 5 juillet 2020 sur l'ensemble du territoire un festival des solutions écologiques afin de rendre visibles les initiatives des citoyens, des acteurs publics et privés, qui agissent au quotidien contre le dérèglement climatique et la préservation de la biodiversité. Pour la mise en avant des projets durant le festival, la Bourgogne-Franche-Comté peut octroyer une aide financière. Inscriptions jusqu'au 20 mars 2020. 

Alerte aux vents violents en Franche-Comté

Mise à jour à 19h00 • Météo France a placé 22 départements en Orange aux vents violents ce samedi 29 février 2020. La Haute Saône et le Territoire de Belfort en font partie. Le reste de la région est en vigilance jaune jusqu'à 21H00. À Besançon, les sapeurs-pompiers ont été mobilisés pour une dizaine d’interventions suite à des objets menaçants de tomber au centre-ville.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 3.23
ciel dégagé
le 03/04 à 21h00
Vent
1.29 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
80 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune