Manifestation des retraités mardi à Besançon

Publié le 16/12/2018 - 09:47
Mis à jour le 16/12/2018 - 09:47

L'ensemble des syndicats des retraités appelle à la mobilisation le 18 décembre 2018 à 10h30 Place Pasteur à Besançon. En cause ? " Les propos du président de la République formulés le 10 décembre qui ne répondent en rien aux revendications exprimées fortement par les personnes retraitées, particulièrement tout au long de l'année 2018", nous indique-t-on.  

©Alexane Alfaro
©Alexane Alfaro
PUBLICITÉ

Le 18 décembre sera votée au Parlement la loi retraite dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale 2019(PLFSS) et « jusqu’à maintenant nos pensions sont le fruit de cotisations sociales versées pendant nos vies actives, revalorisées chaque année selon une règle précise, le salaire moyen ou l’inflation », indiquent les syndicats. Et d’ajouter : « Ce qui est prévu pour l’avenir, si nous nous laissons faire, c’est la suppression de la retraite, de la pension, remplacée par une « allocation sociale » revalorisée ou pas selon « le fait du prince ». La revalorisation de nos pensions actuelles est prévue de 0,3 % pour 2019/ 2020 alors que les prix continuent d’augmenter, l’inflation est prévue à 1,7%. C’est aussi la privatisation de la sécu, car supprimer les cotisations salariales c’est supprimer la sécu, les allocations chômage, les retraites. 

C’est voler aux salariés une partie de leur salaire, le salaire socialisé. Macron nous reprend d’une main ce qu’il donne de l’autre… »

Ce qui a diminué le pouvoir d’achat des retraités, selon les syndicats :

  • « Le gel des pensions depuis 2014.
  • La suppression totale de la moitié de la part fiscale pour les personnes vivant seules ayant élevé au moins un enfant.
  • La CASA de 0,3 %.
  • La CSG nous fera perdre deux mois de pension sur 2018,2019,2020.
  • La revalorisation des pensions de 0,3 % alors que l’inflation est annoncée à 1,7 %.
    Les retraités sont maltraités et pressurés ».

Ce que veulent les syndicats : 

  • « La suppression de la hausse de la CSG dans le PLFSS 2019.
  • La revalorisation de toutes les pensions, la fin du gel des pensions et leur rattrapage.
  • Le maintien des pensions de réversion.
  • La prise en charge par la sécu de la maladie à 100 % sans reste à charge.
  • La prise en charge de la perte d’autonomie à 100 % par la sécurité sociale.
  • L’annulation des exonérations de charges sociales et de la privatisation de la Sécu.
  • Le développement et le renforcement des services publics de qualité.
  • Le recrutement de personnels qualifiés dans les EHPAD humanisés ainsi que les services d’aide à domicile ».
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Acculée par la grève inédite touchant les services d'urgences depuis près de six mois, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a détaillé ce lundi 10 septembre 2019 un "pacte de refondation" de 750 millions d'euros sur trois ans, mais ne prévoyant ni les lits ni les effectifs supplémentaires réclamés par les grévistes. La CGT a annoncé lundi soir qu'elle maintenait son appel à manifester mercredi.

Colère du côté des agriculteurs du Doubs : une action prévue ce mardi soir à Besançon…

Colère du côté des agriculteurs du Doubs : une action prévue ce mardi soir à Besançon…

La FDSEA (fédérations de syndicats d'exploitants agricoles locaux) et les Jeunes Agriculteurs du Doubs ont décidé de se mobiliser ce 2 juillet 2019 à 20h30 au 7 rue de la Gare d’eau à Besançon (derrière la Préfecture). Cette action intervient suite à l'accord entre l'Union européenne et les pays du Mercosur (plusieurs pays d'Amérique du Sud)  pour plus de libéralisation de la commercialisation.

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

Alors que plusieurs centaines de salariés de General Electric ont empêché lundi 17 juin 2019 à 9h  la tenue à Belfort de la première réunion d'information sur le plan social qui doit frapper de plein fouet le site. Un nouveau rendez-vous a été fixé au vendredi 21 juin, a indiqué un porte-parole du site.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 26.7
ciel dégagé
le 16/09 à 15h00
Vent
3.67 m/s
Pression
1018.46 hPa
Humidité
32 %

Sondage