Michel Raison a-t-il eu tort d'avoir répondu à Cash Investigation ?

Publié le 14/09/2016 - 10:25
Mis à jour le 16/04/2019 - 16:36

C’était le bad buzz de la soirée télé. Dans l’émission Cash Investigation diffusée sur France 2 ce mardi 13 septembre et consacrée aux nitrites et l’industrie agroalimentaire, le sénateur LR de Haute-Saône Michel Raison était interrogé par une journaliste sur les liens des parlementaires et du lobbying… sauf que le tournage a quelque peu dérapé !

 ©
©

Il va avoir besoin de zénitude. Alors qu'il reçoit ce mercredi matin le Dalaï-Lama en qualité de président du groupe d’information internationale sur le Tibet au Sénat, Michel Raison doit faire face à un Deuxième "Bad Buzz" émanant de Cash Investigation. Le sénateur avait déjà dû s'expliquer après le reportage du 2 février 2016 sur les pesticides où on le voyait à un dîner organisé par Syngenta. Ce mardi 13 septembre, il était interrogé sur ses liens avec "la communauté du bien manger", vraisemblablement proche de l'Ania, l'association nationale des industries alimentaires.

  • "Le lobbying, il ne faut pas le prendre au sens péjoratif du terme (…) C'est à nous de trier, c'est à nous de nous faire notre propre opinion, mais on a besoin d'eux" explique-t-il à la journaliste venue l'interroger au Sénat (source : France 2). "Nous, il y a plein de choses que l'on ne sait pas ! Les gars, ils viennent t'éclairer sur un truc, mais ils peuvent t'enfumer, mais c'est toi qui dois vérifier et regarder… "

C'est alors que la collaboratrice du sénateur l'éloigne de la caméra. Sauf que les micros ne sont pas coupés ! En coulisses on entend Michel Raison s'inquiéter : "Elle est venue un peu me piéger…" Sa collaboratrice lui proposera d'appeler l'Ania.  "Nous on en revient toujours pas…"  s'offusque la voix off dans le reportage.

Suite à cette diffusion du reportage de Cash Investigation "Business contre santé", les réactions ne se sont pas fait attendre sur les réseaux sociaux  et même sur Wikipédia. La fiche de Michel Raison a même été modifiée dès la fin du reportage.

Wikipédia a rectifié le tir dès ce matin.

Contactée, la collaboratrice de Michel Raison ne souhaite pas faire de commentaire à titre personnel. En revanche, Michel Raison tient à s'expliquer sur ses positions de sénateur sur l'étiquetage nutritionnel dont il est question dans l'émission. Sur le fond, il a d'ailleurs envoyé ses arguments et ses réponses aux journalistes de Cash Investigation.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Fortes chaleurs : les Colmariens appelés à l’aide pour sauver les fleurs

Opération sauvetage pour les massifs floraux de Colmar. Face aux interdictions d'arrosage liées à la sécheresse, le maire de la très touristique ville de Colmar a incité jeudi 11 août la population et les restaurateurs à arroser eux-mêmes les jardinières et massifs floraux des espaces publics, quitte à recourir aux "fonds de carafe", un "moyen citoyen de répondre à l'absurdité administrative".

Pouvoir d’achat : coup d’envoi des débats au Sénat

Prolongement de la "prime Macron", augmentation des retraites et allocations... le Sénat à majorité de droite a entamé ce jeudi 28 juillet 2022 l'examen du premier volet des mesures en soutien au pouvoir d'achat, que le ministre Bruno Le Maire souhaite contenir à 20,7 milliards d'euros.

Besançon : souffrant d’un cancer, un artiste intermittent du spectacle se retrouve dans une faille juridique, sans aucun revenu

Stéphane M., un Bisontin de 47 ans, père de famille, artiste musicien au régime de l’intermittence du spectacle, vit depuis le mois d’avril dernier avec 0€ de revenu. En octobre 2021, les médecins lui diagnostiquent un cancer ce qui l’empêche d’exercer sa profession. Suite aux mesures sanitaires contre la Covid-19, une faille juridique ne lui permet plus de bénéficier d’indemnité. Nous l’avons rencontré dans sa chambre d’hôpital à Besançon mardi 26 juillet.

L’Assemblée vote la suppression de la redevance, au cours d’un week-end électrique

L'Assemblée nationale a voté ce samedi 23 juillet 2022 la suppression de la redevance audiovisuelle dans le cadre du soutien au pouvoir d'achat et rejeté in extremis une taxe sur les "superprofits" des gands groupes, mais doit encore déminer des points très débattus comme la remise carburant et la renationalisation d'EDF.

Wifi, électricité, clim… : le gouvernement appelle à « des petits gestes » pour faire des économies d’énergie

Climatisation, électricité, wifi,… "Nous demandons un effort aux citoyens, aux Françaises et aux Français", a déclaré le porte-parole du gouvernement Olivier Véran à l’issue du Conseil des ministres ce mercredi 20 juillet, estimant qu’il "n’y a pas de petit geste" en matière d’économie d’énergie dans la perspective d’une coupure de l’approvisionnement en gaz russe à l’automne.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.46
nuageux
le 16/08 à 0h00
Vent
1.72 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
96 %

Sondage