Michel Raison a-t-il eu tort d'avoir répondu à Cash Investigation ?

Publié le 14/09/2016 - 10:25
Mis à jour le 16/04/2019 - 16:36

C'était le bad buzz de la soirée télé. Dans l'émission Cash Investigation diffusée sur France 2 ce mardi 13 septembre et consacrée aux nitrites et l'industrie agroalimentaire, le sénateur LR de Haute-Saône Michel Raison était interrogé par une journaliste sur les liens des parlementaires et du lobbying… sauf que le tournage a quelque peu dérapé !

recemment_mis_a_jour140.jpg
© cash in vestigation
PUBLICITÉ

Il va avoir besoin de zénitude. Alors qu’il reçoit ce mercredi matin le Dalaï-Lama en qualité de président du groupe d’information internationale sur le Tibet au Sénat, Michel Raison doit faire face à un Deuxième « Bad Buzz » émanant de Cash Investigation. Le sénateur avait déjà dû s’expliquer après le reportage du 2 février 2016 sur les pesticides où on le voyait à un dîner organisé par Syngenta. Ce mardi 13 septembre, il était interrogé sur ses liens avec « la communauté du bien manger », vraisemblablement proche de l’Ania, l’association nationale des industries alimentaires.

  • « Le lobbying, il ne faut pas le prendre au sens péjoratif du terme (…) C’est à nous de trier, c’est à nous de nous faire notre propre opinion, mais on a besoin d’eux » explique-t-il à la journaliste venue l’interroger au Sénat (source : France 2). « Nous, il y a plein de choses que l’on ne sait pas ! Les gars, ils viennent t’éclairer sur un truc, mais ils peuvent t’enfumer, mais c’est toi qui dois vérifier et regarder… « 

C’est alors que la collaboratrice du sénateur l’éloigne de la caméra. Sauf que les micros ne sont pas coupés ! En coulisses on entend Michel Raison s’inquiéter : « Elle est venue un peu me piéger… » Sa collaboratrice lui proposera d’appeler l’Ania.  « Nous on en revient toujours pas… »  s’offusque la voix off dans le reportage.

Suite à cette diffusion du reportage de Cash Investigation « Business contre santé », les réactions ne se sont pas fait attendre sur les réseaux sociaux  et même sur Wikipédia. La fiche de Michel Raison a même été modifiée dès la fin du reportage.

Wikipédia a rectifié le tir dès ce matin.

Contactée, la collaboratrice de Michel Raison ne souhaite pas faire de commentaire à titre personnel. En revanche, Michel Raison tient à s’expliquer sur ses positions de sénateur sur l’étiquetage nutritionnel dont il est question dans l’émission. Sur le fond, il a d’ailleurs envoyé ses arguments et ses réponses aux journalistes de Cash Investigation.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Européennes :  Marie-Guite Dufay et 36 conseillers régionaux de Bourgogne-Franche-Comté soutiennent Raphaël Glucksmann

Européennes :  Marie-Guite Dufay et 36 conseillers régionaux de Bourgogne-Franche-Comté soutiennent Raphaël Glucksmann

37 conseillers régionaux de Bourgogne-Franche-Comté ont récemment signé une tribune dans le but de soutenir la liste "Envie d'Europe" de Raphaël Glucksmann. Parmi eux, la présidente de région Marie-Guite Dufay, mais aussi Patrick Ayache, Luc Bardi, Éric Houlley ou Loïc Niepceron.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.56
ciel dégagé
le 26/05 à 3h00
Vent
0.61 m/s
Pression
1019.16 hPa
Humidité
97 %

Sondage