Miss Franche-Comté : "Je cherche à séduire toute la France"

Publié le 11/11/2018 - 15:35
Mis à jour le 16/04/2019 - 11:21

VIDEO •

Nous avons retrouvé Lauralyne Demesmay, nouvelle Miss Franche-Comté au square Granvelle à Besançon à un peu plus d'un mois du grand show du 15 décembre qui se déroulera au Zénith de Lille...

Après avoir été nommée Miss Franche-Comté 2018, Lauralyne Demesmay s'active entre interviews, shooting photo, déplacements, choix de robes, essayages, sponsors… "Il y a énormément de travail à faire en amont. On se doit d'être actives. Ce n'est plus seulement la Franche-Comté maintenant, je cherche à séduire toute la France", explique Lauralyne.

Les préparatifs sont plus que jamais d'actualité puisqu'elle est convoquée à Paris par le comité des Miss le 17 novembre. Trois jours plus tard, elle prendra l'avion direction l'île Maurice où un emploi du temps bien chargé l'attend.

Elle y passera notamment un test de culture générale déterminant pour la suite de l'aventure.  Sur les 30 Miss présentes sur l'île, seulement douze seront sélectionnées par un jury de pré-sélection pour participer au grand show permettant d'accéder au titre suprême… La miss qui aura le mieux réussi ce test sera directement sélectionnée parmi les douze finalistes.

Le 28 novembre, Lauralyne Demesmay retrouvera la métropole et plus précisément Lille où elle se préparera jusqu'au vote du 15 décembre prochain...

Info +

  • Il sera possible de retrouver Miss Franche-Comté le 19 novembre à 13h sur TF1.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Décès de Paulette Guinchard : une minute de silence observée à 12h00

La Ville de Besançon a décidé de mettre ses drapeaux en berne le jour des obsèques de Paulette Guinchard.Une minute de silence sera observée ce vendredi 5 mars 2021 à 12h00 en mairie sur l’esplanade des droits de l’Homme. Figure de la vie politique à Besançon et ancienne secrétaire d'État aux personnes âgées, elle est décédée ce jeudi 4 mars 202 à l'âge de 71 ans. Un registre de condoléances sera ouvert jusqu’à ses obsèques en mairie.

Violences conjugales : ouverture d’une permanence pour le droit des femmes à Métabief 

Suite à l’augmentation des faits de violences conjugales relevés sur de la Communauté de Communes du Mont d’Or et des Deux Lacs, la municipalité de Métabief a souhaité porter assistance aux femmes et aux familles en difficulté via le CIDFF : Centre d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles. Il sera ouvert une fois par mois le mercredi après-midi.

À la rencontre de Gérard Vives, parrain de l’événement bisontin Lundisociable

Après être entré dans la vie des Français il y a presque 30 ans avec la série "Les filles d'à côté", Gérard Vives a continué sa carrière à la télévision, mais aussi dans le sport. Cette année, il a accepté d'être le parrain de Lundisociable qui se tiendra le 8 mars 2021 au Kursaal de Besançon. Il nous en parle...

RN57 : deux associations bisontines démontent les arguments « écolos » de LR et du PS

Suite aux nombreuses réactions médiatisées sur le projet d'aménagement de la RN57 entre Beure et Micropolis à Besançon, en particulier de Ludovic Fagaut (LR), Jacques Grosperrin (LR) et Nicolas Bodin (PS) avec des arguments "écologiques", l'Association Vélo Besançon (AVB) et Alternatiba, "très énervées" appellent "au bon sens" dans un communiqué du 27 février 2021.

Affouage 2021 à Besançon : la Ville permet à des foyers de se fournir en bois de chauffage à bon prix

Inscriptions jusqu'au 19 mars • L’état sanitaire en forêt communale de Besançon a conduit à l’exploitation d’arbres dépérissants et à la production importante de bois de qualité chauffage. Dans ce contexte, le conseil municipal a souhaité recourir à l’affouage afin de valoriser ce bois de chauffage et permettre aux bénéficiaires de satisfaire leurs besoins domestiques.

Pas de « Baby boom » après le premier confinement : la natalité en chute libre en France

Au printemps 2020, les romantiques pronostiquaient un "baby-boom" dans la foulée du premier confinement national. Ces longues journées passées sous le même toit n’allaient-elles pas rapprocher les cœurs et les corps, stimulant les désirs d’enfants ? Un an plus tard, les faits donnent plutôt raison aux pessimistes : la natalité est en chute libre en France, sur fond de morosité ambiante, selon les données publiées par l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), jeudi 25 février.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 5.43
légère pluie
le 05/03 à 15h00
Vent
4.4 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
94 %

Sondage