Mission locale : les salariés mettent en cause «une gestion hasardeuse»

Publié le 24/07/2012 - 09:52
Mis à jour le 24/07/2012 - 18:19

En état de cessation de paiement, la Mission Locale Espace Jeunes du bassin d’emploi du Grand Besançon a été placée en redressement judiciaire par un jugement rendu le 11 juillet par le tribunal de grande instance de Besançon. Une intersyndicale a organisé un rassemblement de soutien devant la préfecture ce mardi à 12h45. Une délégation a été reçue par le préfet.

rassemblement

PUBLICITÉ

« Nous avons donc décidé de nous rassembler de nouveau aujourd’hui cette fois-ci devant la Préfecture pour réitérer notre demande d’audience auprès du préfet et solliciter la tenue rapide d’une table ronde associant tous les financeurs mais aussi les instances représentatives du personnel.

En effet, nous craignons qu’après un répit dû aux seules échéances électorales récentes, le calendrier s’accélère et que les licenciements interviennent sournoisement dans la torpeur de l’été.

En aucun cas, nous ne voulons subir les conséquences d’un soutien insuffisant de nos financeurs (Etat, Région, Département, CAGB, Communautés de communes) et d’une gestion hasardeuse  de notre présidente, Annie Ménétrier, notre ancien trésorier, Jean-Marie Vuez et notre ancien directeur, Bernard Rach.

Nous pensons au contraire que l’Etat et les collectivités territoriales doivent s’engager davantage financièrement pour sauver ce précieux outil d’insertion qu’est la Mission Locale, garantir la mission de service public et préserver nos emplois.

La question est finalement de savoir à ce stade si donner la priorité à la jeunesse devient une réalité ou reste juste un slogan de campagne », explique un communiqué signé par un collectif de salariés, les délégués du personnel et l’intersyndicale CGT-Synami-CFDT.

Pétition en ligne : http://www.mesopinions.com/petition/social/sauvons-mission-locale-espace-jeunes-bassin/9060

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Acculée par la grève inédite touchant les services d'urgences depuis près de six mois, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a détaillé ce lundi 10 septembre 2019 un "pacte de refondation" de 750 millions d'euros sur trois ans, mais ne prévoyant ni les lits ni les effectifs supplémentaires réclamés par les grévistes. La CGT a annoncé lundi soir qu'elle maintenait son appel à manifester mercredi.

Colère du côté des agriculteurs du Doubs : une action prévue ce mardi soir à Besançon…

Colère du côté des agriculteurs du Doubs : une action prévue ce mardi soir à Besançon…

La FDSEA (fédérations de syndicats d'exploitants agricoles locaux) et les Jeunes Agriculteurs du Doubs ont décidé de se mobiliser ce 2 juillet 2019 à 20h30 au 7 rue de la Gare d’eau à Besançon (derrière la Préfecture). Cette action intervient suite à l'accord entre l'Union européenne et les pays du Mercosur (plusieurs pays d'Amérique du Sud)  pour plus de libéralisation de la commercialisation.

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

Alors que plusieurs centaines de salariés de General Electric ont empêché lundi 17 juin 2019 à 9h  la tenue à Belfort de la première réunion d'information sur le plan social qui doit frapper de plein fouet le site. Un nouveau rendez-vous a été fixé au vendredi 21 juin, a indiqué un porte-parole du site.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 16.41
ciel dégagé
le 15/09 à 21h00
Vent
0.95 m/s
Pression
1022.11 hPa
Humidité
80 %

Sondage