Mobilité à Besançon : "il faut accepter de réduire les performances de la voiture en ville"

Publié le 02/04/2024 - 18:08
Mis à jour le 05/04/2024 - 11:03

En préambule de la conférence "Comment mieux se déplacer demain ? Quelle mobilité dans le Grand Besançon ? "qu’il a présenté mardi 2 avril 2024 à 18h30 au laboratoire Théma de Besançon, Frédéric Héran, économiste des transports et urbanistes à l’université de Lille, a accepté de revenir sur quelques-uns des enjeux de la mobilité en ville lors d’une conférence de presse ce mardi dans les locaux d’Hôphophop. 

Au vu des enjeux écologiques et économiques actuels, et alors même que le chantier du dédoublement de la RN57 est sur le point de débuter à Besançon, l’économiste s’interroge sur la place qui sera réservée à la voiture dans l’avenir. 

Pour Frédéric Héron, il est "tout à fait possible de réduire le trafic automobile sans que ce soit la catastrophe" mais il faut pour cela accepter "de réduire les performances de la voiture" notamment en abaissant la vitesse, en augmentant les tarifs de stationnement ou encore en développant davantage les autres modes de déplacements. 

Tout ceci dans l’objectif, à défaut de réussir à l’atteindre, au moins de tenter de s’approcher au plus près de l’objectif de l’État qui vise à diviser par 6 les émissions de gaz effet de serre sur son territoire à l’horizon 2050. 

Ce modèle est applicable à Besançon selon l’économiste qui nous donne plus d’informations dans notre vidéo.

Soyez le premier à commenter...

Un commentaire

Laisser un commentaire

Transports

Neutralisations de voies et fermetures de nuit, les Mercureaux bientôt impactés par des travaux…

Du lundi 15 avril au vendredi 14 juin 2024, la Direction interdépartementale des Routes Est (DIR Est), pour le compte de l’État, va procéder au remplacement des caméras DAI (détection automatique d’incident) qui équipent les tunnels de la RN57-Voie des Mercureaux à hauteur de Besançon (25). Ces travaux entraîneront des neutralisations de voies et des fermetures de la voie des Mercureaux dans un ou deux sens de circulation selon les phases de travaux.

Problèmes de stationnement du personnel du CHU : un syndicat ouvre le parking de la direction à tous

À 6 heures du matin mercredi 10 avril 2024, des membres du syndicat Sud Santé Sociaux du CHU de Besançon ont ouvert les parkings de la direction entourant le bâtiment blanc à tous les personnels de l’établissement hospitalier. ”Se garer au CHU, c’est dur pout tout le monde, les privilèges, ça suffit !” selon le syndicat.

Cluse-et-Mijoux : la route dans le sens France-Suisse sera fermée pendant plus de trois mois

Coût total : 3,8 M€ HT • Des travaux seront entrepris à partir du 13 mai 2024 afin de rénover le réseau d'eau potable. Ces derniers engageront donc la neutralisation d’une voie dans le sens France-Suisse au niveau de la Cluse-et-Mijoux… (et les deux voies du 24 juin au 14 juillet). Pour rappel, une pétition avait été lancée afin de demander notamment à ce que les travaux soient effectués de nuit. Une solution "impossible sur la partie terrassement", nous précise-t-on.

Mobilité à Besançon : “il faut accepter de réduire les performances de la voiture en ville”

En préambule de la conférence "Comment mieux se déplacer demain ? Quelle mobilité dans le Grand Besançon ? "qu’il a présenté mardi 2 avril 2024 à 18h30 au laboratoire Théma de Besançon, Frédéric Héran, économiste des transports et urbanistes à l’université de Lille, a accepté de revenir sur quelques-uns des enjeux de la mobilité en ville lors d’une conférence de presse ce mardi dans les locaux d’Hôphophop. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 25.98
nuageux
le 14/04 à 12h00
Vent
2.98 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
49 %