Mondial 2019 : les histoires d'hôtels des Américaines à Lyon

Publié le 02/07/2019 - 14:56
Mis à jour le 03/07/2019 - 08:50

Les Américaines imbattables à la Coupe du monde de football ? Installées à l'hôtel Métropole de Lyon dans l'attente de leur demi-finale face à l'Angleterre ce mardi 2 juillet 2019 à 21h, les Américaines semblent imbattables. C'est sans compter sur les Anglaises qui elles aussi font forte impression.

lyon USA angleterre foot fe?minin
© Intsgram alexmorgan13

Après deux jours de pause, le foot féminin revient au Stadium Groupama de Lyon.

PUBLICITÉ

Sous haute surveillance, les Américaines ont été rejoints à l’hôtel Métropole de Lyon par l’équipe féminine de football de Suède qui jouera également à Lyon le mercredi 3 juin à 21h.

Et c’est sur l’un des courts de tennis intérieur de l’hôtel Lyon Métropole que la conférence de Presse s’est tenu lundi matin entre les médias et la gardienne Christen Press ainsi que l’attaquante Alyssa Naeher. Raison de cet endroit improbablement chaud pour la conférence de  : l’occupation de l’hôtel par les Suédoises. Les Américaines, qui ont préféré transformer leur salle dédiée à la presse en espace de récupération, logent quant à elle dans une résidence attenante à l’établissement.

En cas de victoire des Américaines sur les Anglaises ce mardi, elles rejoindront l’hôtel au Mariott Cité Internationale où résident déjà les joueuses de l’équipe de foot féminin d’Angleterre. Un hôtel déjà visité par les Américaines….

Le staff américain en visite à l’hôtel des anglais !

Voilà qui ne va pas arranger l’image de la sélection américaine, régulièrement accusée d’arrogance depuis le début du Mondial. Ce week-end, le staff américain s’est permis d’aller visiter l’hôtel lyonnais où l’équipe s’installerait en cas d’accession à la finale.

Le sélectionneur anglais Phil Neville n’a pas franchement apprécié. « Je me suis juste demandé ce que (les Américains) faisaient là. Ce n’est pas vraiment le protocole habituel. Je ne voudrais pas que mon équipe fasse cela. Je ne le ferais pas et je ne l’autoriserais pas. C’est leur problème« , a-t-il taclé.

Mais son homologue Jill Ellis a voulu dédramatiser. « Je crois que tout le monde fait ça. C’est important d’anticiper pour mon équipe et mon administratrice. Cela n’a rien à voir avec de l’arrogance, c’est simplement de la préparation et de l’anticipation pour le staff, c’est tout à fait habituel« , a insisté la sélectionneuse américaine.

En attendant, place à la première demi-finale USA – Angleterre ce mardi soir.

Le sel de ce choc repose notamment sur le duel annoncé entre l’attaquante-vedette de la «Team USA» Megan Rapinoe et sa vis-à-vis Lucy Bronze, star des « Lionesses », le surnom de la sélection anglaise.

L’attaquante de 33 ans, connue pour ses engagements contre les discriminations, l’a répété : elle ne se rendra pas à la Maison Blanche en cas de titre, car le chef de l’État américain « ne se bat pas pour les mêmes choses que nous ».

Au total, Megan Rapinoe compte cinq buts dans cette Coupe du monde et figure en tête du classement des meilleures marqueuses avec sa compatriote Alex Morgan, l’Australienne Sam Kerr, mais surtout une Anglaise, Ellen White.

Outre la concurrence de White, elle aura en face d’elle sur son côté gauche un redoutable duel avec Lucy Bronze. L’arrière droite anglaise est la grande star de sa sélection et vient d’inscrire l’un des plus beaux buts du tournoi, le coup de canon du 3-0 contre la Norvège en quart, sous les applaudissements d’un certain David Beckham.

Polyvalente, la défenseure peut jouer partout ou presque sur le terrain. « C’est une de leurs meilleures attaquantes» » a souri la sélectionneuse américaine Jill Ellis pour qui cette rencontre a un goût très particulier. Et pour cause, la sélectionneuse américaine est née il y a 52 ans en… Angleterre, à Portsmouth, avant de déménager avec ses parents aux États-Unis pendant son enfance.

Faire tomber l’ogre américain

L’Angleterre a déjà égalé son meilleur résultat de la Coupe du monde 2015, une demi-finale, et rêve de goûter enfin à la première finale de son histoire. Il faudra d’abord faire tomber l’ogre américain, une lourde tâche, d’autant que le match dans les tribunes sera déséquilibré avec quelque 20.000 Américains attendus, face à 2.500 Anglais.

Puis en cas d’exploit, défier le vainqueur de l’autre demi-finale qui opposera les Pays-Bas à la Suède mercredi.

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Décathlon Besançon : des passionnés et des produits « héros » pour vivre l’été

Décathlon Besançon : des passionnés et des produits « héros » pour vivre l’été

Publi-info • Chez Décathlon, parce que les salariés sont des passionnés de sports, parce qu’on sait innover et créer en écoutant des sportifs tout aussi passionnés, des produits adaptés à vos besoins vous sont proposés dans une très large palette de sports. En ce début d’été, qui plus est période de soldes, voici la parade des héros, du maillot de bain pour surfeuses, aux chaussures des joggeurs, en passant par un kit de tir à l’arc.

Le Tour de France en Franche-Comté ce vendredi

Le Tour de France en Franche-Comté ce vendredi

Ce vendredi 12 juillet 2019, les coureurs s’élanceront de Belfort un peu avant midi pour la 7eétape du Tour de France et traverseront de nombreuses communes de Franche-Comté, avant de rejoindre Chalon-sur-Saône. Retrouvez lesquelles et à quelle heure les passages sont prévus !

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.69
partiellement nuageux
le 17/07 à 3h00
Vent
0.92 m/s
Pression
1015.95 hPa
Humidité
93 %

Sondage