Moto, scooter : rappel des équipements obligatoires et adaptés

Publié le 07/05/2021 - 14:35
Mis à jour le 24/06/2021 - 15:52

Avec l'arrivée des beaux jours (oui, on y croit), nous avons souhaité refaire une point sur les équipements nécessaires aux conducteurs de deux roues motorisés.

"Les motards ne représentent que 2 % des usagers de la route et sont souvent, du fait de leur vulnérabilité, très gravement blessés lors d’une simple chute sans rencontrer d’obstacles", a souligné la Préfecture du Doubs dans un communiqué au mois de mai.

Il apparaît important de rappeler l’importance des équipements adaptés à la conduite d’un deux roues motorisé. En effet, les équipements de protection individuelle (blouson, gants, pantalon, chaussures, casque) permettent de diminuer les lésions, les brûlures et les abrasions cutanées ou musculaires en cas de chute. 

Bien s’équiper de la tête aux pieds, c’est : 

Se munir d’un casque intégral, conforme aux normes en vigueur. Ce type de casque est préférable au casque « jet », car lui seul permet d’atténuer les blessures au visage, au menton et à la mâchoire inférieure. Il doit être adapté à la taille du visage et correctement attaché. Le casque doit être changé en cas de choc et idéalement tous les 5 ans, 

S’équiper d’une veste ou d’un blouson en matière kevlar ou cuir, qui assure une protection bien meilleure qu’un blouson en tissu léger avec en complément un gilet airbag qui assure une meilleure protection des organes vitaux,  Se munir de gants épais (conformes aux normes CE), quelle que soit la saison, couvrant les mains intégralement et renforcés aux articulations, 

Choisir un pantalon (en matière kevlar, cuir ou renforcé) équipé de protections homologuées aux hanches, genoux et tibias, 

S’équiper de bottes avec renforts, qui couvrent tout le pied, la cheville et le bas du tibia. 

En tout état de cause, il convient de s’équiper uniquement de produits marqués aux normes CE. 

"Les équipements de protection doivent également permettre une meilleure détectabilité de la part des autres usagers. Il est donc vivement conseillé de porter des vêtements adaptés munis d’éléments rétro-réfléchissants ou fluorescents, et notamment la nuit ou en cas de fortes pluies. Il faut inclure les dépenses liées aux équipements au moment d’envisager l’achat d’un véhicule, au même titre que la formation, l’assurance et l’entretien. Les équipements de protection individuelle ne sont pas des options ni pour le conducteur ou la conductrice, ni pour son passager ou sa passagère, mais des accessoires indispensables pour votre sécurité", explique le Préfet du Doubs. 

Quelle amende si on ne respecte pas les équipements ?

Il faut différencier les équipements obligatoires et ceux dits "adaptés". Quand l'un soumet à une amende en cas de non-respect, l'autre est une forte incitation pour assurer la sécurité. 

Sont obligatoires : 

Le casque : en cas de non-respect r cette obligation est puni par un retrait de 3 points du permis et une amende pouvant aller jusqu'à 750 €. En général, il s'agit d'une amende forfaitaire de 135 €.L'immobilisation et la mise en fourrière du véhicule peuvent être ordonnées.

Les gants : Ne pas respecter cette obligation est puni par une amende pouvant aller jusqu'à 450 €. En général, il s'agit d'une amende forfaitaire de 68 €. Le conducteur risque également le retrait d'un point sur son permis de conduire. L'immobilisation et la mise en fourrière du véhicule peuvent être ordonnées.

Gilet de haute visibilité  : Lorsque vous conduisez un 2 ou 3 roues à moteur ou un quadricycle à moteur non carrossé, vous devez avoir un gilet de haute visibilité sur vous ou dans un rangement de votre véhicule. Le gilet doit être homologué avec un marquage CE apposé dessus. Ne pas respecter cette obligation est puni par une amende pouvant aller jusqu'à 38 €. En général, il s'agit d'une amende forfaitaire de 11 €. À la suite d'un arrêt d'urgence, vous devez revêtir un gilet de haute visibilité si vous êtes amené à quitter votre véhicule immobilisé sur la chaussée ou ses abords. Ne pas respecter cette obligation est puni par une amende pouvant aller jusqu'à 750 €. En général, il s'agit d'une amende forfaitaire de 135 €. L'immobilisation et la mise en fourrière du véhicule peuvent être ordonnées.

Eclairage : Tout 2 ou 3 roues motorisées ou quadricycle à moteur doit être équipé des feux suivants :

  • Feux de route
  • Feux de croisement
  • Feux de position arrière
  • Feux stop

Ils doivent être en état de fonctionner durant la nuit ou lorsque la visibilité est insuffisante. Ne pas respecter cette obligation est puni par une amende pouvant aller jusqu'à 450 €. En général, il s'agit d'une amende forfaitaire de 68 €. L'immobilisation et la mise en fourrière du véhicule peuvent être ordonnées.

Sont appelés ""équipements adaptés":

  • un blouson, un pantalon et des chaussures homologuées (voir ici) 

"Mais si un équipement optimal réduit les risques, il ne les supprime pas totalement. Il convient donc de maîtriser sa vitesse, car plus l’impact est faible, plus l’équipement sera efficace", conclut la Préfecture.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Transports

Stationnement illégal et dépôts sauvages : des glissières de sécurité permanentes seront installées à l’entrée de Micropolis

Vous aviez été nombreux à vous insurger en août 2020 suite à d’importants dépôts sauvages (masqués sacs-poubelles, excréments…) laissés le long de la RN 57 à proximité de Micropolis. La mairie de Besançon nous avait confirmé que les déchets étaient liés aux camions garés illégalement. Après une phase d’expérimentation, la décision est désormais prise : des glissières de sécurité seront installées à partir de novembre 2021 pour lutter contre ce fléau…

Pneus hiver obligatoires : toutes les réponses à vos questions...

VIDÉOS • À partir du 1er novembre 2021, il faudra obligatoirement détenir des chaînes à neige dans son coffre ou équiper son véhicule de pneus hiver. Quelques nuances sont toutefois à noter ainsi qu'une tolérance jusqu’en 2024. Céline Dziadkowiak, coordinatrice sécurité routière à la direction départementale des territoires du Doubs, nous donne toutes les précisions…

Appel à projet transports collectifs en site propre et pôles d’échange multimodaux : 4 lauréats en Bourgogne Franche-Comté

Le Premier ministre a annoncé le 6 octobre 2021 les résultats du quatrième appel à projet national visant à soutenir les collectivités dans leurs projets d’amélioration des mobilités du quotidien. Quatre lauréats de Bourgogne Franche-Comté dont Grand Besançon Métropole et Dijon Métropole bénéficieront d’une subvention pour des travaux à engager avant fin 2025.

Un million d’euros supplémentaire pour les pistes cyclables du Grand Besançon

Nouveaux projets • Anne Vignot, la présidente de Grand Besançon Métropole souhaite accélérer les investissements en faveur des pistes cyclables. Les conseillers communautaires sont appelés ce jeudi à voter une décision modificative pour faire passer de deux à trois millions d'euros le budget des aménagements cyclables pour 2021.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 6.38
ciel dégagé
le 16/10 à 9h00
Vent
2.81 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
90 %

Sondage