Mouvement de grève à France Télévisions

Publié le 07/11/2013 - 12:10
Mis à jour le 07/11/2013 - 12:10

Il n’y aura pas d’édition du journal sur France 3 Franche-Comté ce jeudi 7 novembre en raison d’un mouvement de grève qui touche toutes les stations de France Télévisions. A Besançon, « quasiment la totalité des journalistes statutaires et près de la moitié des techniciens et des adminstratifs sont en grève » selon Raoul Advocat, Délégué syndical central SNJ France Télévisions.

 ©
©

Les syndicats de France Télévisions (CGT, CFDT, FO, SNJ) ont appelé tous les salariés du groupe à cesser le travail jeudi 7 novembre, à partir de minuit pour vingt-quatre heures. Ils les ont aussi invités à se réunir à 14 heures place du Palais-Royal à Paris, à côté du ministère de la culture d'Aurélie Filippetti, pour un"grand rassemblement revendicatif".

En ligne de mire : le plan de départs volontaires présenté par la direction dans un contexte de crise, entre cure d'austérité et échecs d'audience. Les chaînes de France Télévisions devraient être perturbées ce jeudi, notamment les directs et les journaux télévisés. Ce qui veut dire qu'il seront réalisés dans des conditions"dégradées" (moins de personnels, réalisation plus simple, utilisation d'un plateau bis...), mais probablement pas interrompus, sauf sur certaines antennes locales. Ce que déplore un salarié : "Si on ne gêne pas vraiment les journaux télévisés, la grève n'est pas visible..."

Lors d'une dernière réunion de négociation mercredi matin, "la direction est restée inflexible", malgré "des propositions concrètes" des syndicats, regrette FO dans un communiqué. "La dynamique de négociation est suspendue, pas rompue", a déclaré de son côté mercredi le directeur général délégué aux programmes de France Télévisions, Bruno Patino, devant l'Association des journalistes médias.

(avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Social

Reçus à l’Elysée, FNSEA et JA attendent des “décisions claires” avant le Salon de l’agriculture

Les dirigeants des deux syndicats agricoles majoritaires, la FNSEA et les Jeunes agriculteurs (JA), ont dit attendre des "décisions claires" d'Emmanuel Macron qui les reçoit mardi 20 février 2024 dans l'après-midi à l'Elysée, à quatre jours de l'ouverture du Salon de l'agriculture à Paris.

Renouvellement de congé de présence parentale : les règles s’assouplissent

Pour les salariés du secteur privé comme pour les agents de la fonction publique, titulaires ou non, il est désormais plus simple de renouveler, avant son terme, un congé de présence parentale ainsi que le droit de bénéficier de l'allocation journalière de présence parentale (AJPP). Cela fait suite à un décret publié au Journal officiel le 4 février 2024, annonce service-public.fr.

Guerre à Gaza : un rassemblement pour boycotter Carrefour à Ecole-Valentin

Une dizaine de personnes se sont rassemblées devant Carrefour à Ecole-Valentin samedi 17 février 2024 vers 10h00 à l’occasion de la "journée nationale d’action #BoycottCarrefour" lancée par la campagne BDS (Boycott désinvestissement sanctions) en France. L’enseigne est accusée d’être "complice et bénéficiaire de la colonisation illégale de la Palestine".

La confédération paysanne appelle à poursuivre la mobilisation

Faute de réponse sur le revenu paysan, le syndicat de la confédération paysanne de Bourgogne-Franche-Comté appelle à une poursuite de la mobilisation, apprend-on vendredi 2 février 2024. Pour rappel, les syndicats majoritaires FNSEA et Jeunes agriculteurs ont, eux, appelés jeudi à suspendre les blocages suite aux annonces du Premier ministre.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 10.99
légère pluie
le 22/02 à 15h00
Vent
10 m/s
Pression
996 hPa
Humidité
81 %