Alerte Témoin

Mouvement des cheminots : la grève est reconduite au moins jusqu'à lundi 6 juin

Publié le 03/06/2016 - 12:02
Mis à jour le 16/04/2019 - 16:44

Les cheminots se sont réunis ce vendredi 3 juin 2016 en assemblée générale pour décider des suites du mouvement de grève qui a commencé le 31 mai. Le résultat est sans appel : les cheminots ont voté à l'unanimité le reconduction de la grève au moins jusqu'à lundi 6 juin. 

"On note toujours une plus grande mobilisation, avec plus de grévistes contrairement à ce que la SNCF déclare", nous confie Michaël Vandernoot, secrétaire général syndicat CGT- cheminots.

La réforme du système ferroviaire du 4 août 2014 qui ne devait « rien changer » a eu pour effet d’éclater la SNCF en trois entreprises distinctes, explique la CGT. "Elle impose aujourd’hui la mise en œuvre d’une Convention Collective Nationale (CCN) de la branche ferroviaire. Depuis le 9 mars dernier, la négociation du volet aménagement du temps de travail de la CCN se tient sous la pression de la grève des cheminots de la SNCF et des entreprises privées. A l’heure actuelle, la CCN est encore très éloignée à ce jour de la réglementation en vigueur à la SNCF et des accords d’entreprises (Groupe Public Ferroviaire (GPF) et entreprises ferroviaires privées)." 

Pourquoi exiger une convention collective nationale de haut niveau ?

"Un accord de branche applicable, non interprétable, sûr, qui garantisse la sécurité ferroviaire, la santé des cheminots, de bonnes conditions de vie et de travail, sera le rempart au dumping social" selon le syndicat. 

La CGT entend mobiliser "fortement" pour imposer la poursuite des négociations et gagner une Convention Collective Nationale (CCN) sur la base de la proposition commune portée par sept organisations syndicales au niveau de la branche. Le ministère des transports "doit donc créer les conditions de la réouverture immédiate des négociations afin que tous les cheminots puissent bénéficier de conditions de travail dignes du XXIe siècle", indique la CGT. 

De même, les cheminots exigent l’ouverture immédiate de négociations salariales "permettant d’enrayer le gel des salaires depuis bientôt 2 ans à la SNCF". La CGT "exige également l’arrêt de la casse de l’emploi au statut du cadre permanent, organisée par la direction (25 000 en 7 ans), qui provoque fermetures de guichets, de gares, de lignes, etc."

 La prochaine assemblée générale est prévue lundi à 10 heures dans la cour du Sernam en gare Viotte.

(avec communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Social

Les musées de Besançon au bout du fil pour rompre l’isolement des plus fragiles

Les musées du Centre à Besançon tentent, depuis début avril 2020, d'adoucir le quotidien des personnes les plus fragiles et en situation d'isolement dans le cadre du confinement. Comment ? En proposant à ces publics un nouveau type de médiation culturelle : des visites par téléphone. Explications...

Des aides alimentaires et distributions de masques pour les plus vulnérables

Dans le cadre du plan d'urgence pour l'aide alimentaire, Joël Mathurin, préfet du Doubs, s'est rendu ce 20 mai 2020 au Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS) Le Roseau, géré par l’ADDSEA, dans le cadre de la mise en œuvre de l’aide alimentaire et de la distribution de masques aux  personnes en situation de précarité.

Action « casserolade » des Blouses Blanches à Besançon

Dans le cadre des actions nationales des “Jeudis de la colère“ les différents collectifs de Blouses Blanches du secteur (CIU, CIH, collectif Blues Blanches, Printemps de la Psy), soutenus par SUD Santé, organisent ce jeudi 28 mai 2020 à 14 heures sur le parvis du CHRU Jean Minjoz, une action “Casserolade“ intitulée “Je#dis ma colère“.

Les Gilets Jaunes de retour à Besançon

Ils sont toujours là et ils l'ont à nouveau chanté. Moins d'une semaine après le déconfinement, les Gilets Jaunes ont décidé de poursuivre leur mobilisation ce matin à Chalezeule et en début d'après-midi eu centre-ville de Besançon en soutien aux "premiers de corvée"

Covid-19 : des milliers de chèques services distribués aux personnes démunies en Haute-Saône

Début avril 2020, le ministre chargé de la Ville et du Logement a lancé un dispositif exceptionnel de distribution de chèques services pour permettre aux personnes sans domicile et sans ressources de se procurer des denrées alimentaires et des produits d’hygiène. Après le Doubs, c'est au tour de la Haute-Saône de distribuer plusieurs milliers de chèques services aux personnes les plus vulnérables, est-il annoncé ce mardi 21 avril.

La BAF distribue des produits locaux aux étudiants pendant le confinement

Afin de permettre aux étudiant.e.s d’accéder à des produits alimentaires locaux, la Ville de Besançon ainsi que Grand Besançon Métropole ont souhaité apporter leur soutien à la BAF (Besançon et ses Associations Fédérées), fédération des associations étudiantes de Franche-Comté. La première distribution s'est déroulée samedi 18 avril.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.99
partiellement nuageux
le 03/06 à 6h00
Vent
1.07 m/s
Pression
1009 hPa
Humidité
93 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune