Municipales 2014 : Avere-France appelle les candidats à intégrer l'électromobilité à leurs projets

Publié le 28/10/2013 - 15:56
Mis à jour le 28/10/2013 - 16:00

Alors que les municipales 2014 se préparent, l’Avere-­France, association nationale pour le développement de la mobilité électrique, édite un guide pratique engageant les candidats à inscrire l’électromobilité au cœur de leur campagne et à impulser une dynamique de mobilité durable sur les territoires. 

capture_decran_2013-10-28_a_15.42.58.png
Avere-France
PUBLICITÉ

Destiné à être diffusé à grande ampleur dans le numéro d’Octobre du courrier des Maires, sur le salon des Maires, au sein des antennes locales des partis politiques, ou encore auprès des permanences de campagne des plus grandes villes de France, ce guide pratique « rappelle les grands enjeux économiques, sociétaux et environnementaux de l’électromobilité pour les communes » selon Marie Castelli, secrétaire générale d’Avere-France. 

Des communes de plus en plus électromobiles

De nombreuses villes en France, de petite ou de grande taille, ont déjà rejoint le cercle des communes électromobiles. En témoigne, le nombre croissant de collectivités présentant leurs actions aux Trophées des villes électromobiles, organisés par l’Avere-­France depuis déjà 4 ans. En 2013, pas moins de 109 collectivités (communes, communautés de communes et/ou agglomérations) se sont portées candidates aux Trophées.

L’électromobilité sous différentes formes

L’engagement des villes dans l’électromobilité revêt de multiples formes ; déploiement de bornes de recharge sur le territoire, acquisition de véhicules de flottes électriques et hybrides, développement de transports publics électriques, comme le tramway, mise en place de services auto-­?partage, etc.

« Si ces initiatives connaissent un vrai développement, elles doivent concerner aujourd’hui plus de communes. Les enjeux environnementaux, et notamment l’importance de la pollution en ville, nécessitent d’aller plus vite » précise la secrétaire générale de l’association. L’Avere-­France a créé ce guide pratique « pour d’informer, d’impliquer et d’accompagner les candidats dans leur démarche en faveur du déploiement de la la mobilité électrique dans leur commune » ajoute-t-elle.

L’Avere-France tente de motiver

« Développer la mobilité électrique sur un territoire doit faire l’objet d’une réflexion globale, intégrant des notions aussi larges que la régulation du trafic, la réduction de la pollution de l’air ou encore l’optimisation de la mobilité des citoyens ». 

Le guide pratique de l’Avere-­France s’inscrit parmi les outils et opérations mis en place par l’association « pour motiver et soutenir concrètement les collectivités dans leur projet et leur réflexion électromobile » indique Marie Castelli, dont :

  • Le Cercle Clé des Collectivités électromobiles, groupe de travail qui permet aux collectivités déjà engagées dans la mobilité électrique de partager leurs expériences et d’essaimer les bonnes pratiques auprès de territoires désireux de mettre en œuvre leur propre projet.
  •  Les Journées de sensibilisation et d’information en région destinées aux acteurs locaux : élus, directions territoriales, entreprises locales… ;
  • Les Trophées des villes électromobiles ;
  • La mise en place d’un centre de ressources documentaires en ligne, véritable mine d’informations pour les collectivités. 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Marche pour le climat  : EELV Besançon fustige la récupération politique de la France Insoumise

Marche pour le climat  : EELV Besançon fustige la récupération politique de la France Insoumise

À deux jours de la marche pour le climat samedi 21 septembre à Besançon, le groupe local EELV Grand Besançon met en garde dans un communiqué le groupe Alternatiba Besançon d'une forme de récupération politique à la veille des élections municipales de 2020. "Une marche pour sauver le climat n’est pas une marche de promotion d'un parti politique pour les municipales" estime Europe Écologie Les Verts.

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Dans le cadre du plan national de lutte contre la maladie de Lyme et les maladies transmissibles par les tiques, la Ville de Besançon organise cette année encore, une campagne d’information et de prévention pour le grand public sur les morsures de tiques pour sensibiliser les Bisontins aux bonnes pratiques à adopter lors d’activités dans la nature.

Inondations de janvier 2018 : reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle pour Besançon

Inondations de janvier 2018 : reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle pour Besançon

Rappel • L’état de catastrophe naturelle vient d'être reconnu pour la commune de Besançon au titre des inondations par remontée de nappe phréatique survenues entre le 22 janvier 2018 et le 28 janvier 2018. Les assurés victimes de ces inondations ont dix jours pour reprendre contact avec leur assurance.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.75
ciel dégagé
le 20/09 à 18h00
Vent
6.34 m/s
Pression
1020.53 hPa
Humidité
48 %

Sondage