Nouvelle cité administrative: "400.000 euros par an seront économisés"

Publié le 28/05/2015 - 15:00
Mis à jour le 13/04/2019 - 08:24

Dans le cadre de la future réalisation de la cité administrative sur le pôle Viotte, à proximité du pôle d’échange multimodal, le préfet de la région Franche-Comté et le maire de Besançon ont signé ce jeudi 28 mai 2015 un protocole d'accord visant à la prise à bail des locaux accueillant les services de l'État. 

PUBLICITÉ

La Caisse des dépôts et consignations, Aktya, la Société d’équipement et de développement du Doubs (sedD) et la Société publique locale Territoire 25 étaient également signataires. 

« C’est une avancée majeure, tandis que ça n’était pas gagné d’avance » a déclaré Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon. « Il est en train de se créer un nouveau quartier important, signe d’un renforcement de la capitale régionale. Au-delà de la fusion des régions, on doit être en mouvement, être dynamiques » a-t-il ajouté. 

La métamorphose de l’ancienne halle Sernam 

Le pôle tertiaire sera construit sur le secteur sud du futur quartier d’une superficie de 2 hectares, occupés principalement par l’ancienne halle Sernam. Ce secteur se caractérise par une programmation à dominante tertiaire-équipements et une capacité d’environ 25.000 m2 de surface de plancher. 

La sedD a effectué en 2013, une pré-étude de faisabilité avec la collaboration du bureau d’études AREP, filiale du groupe SNCF, pour la réalisation d’un ensemble immobilier banalisé à dominante tertiaire. Cette étude a fait l’objet d’un approfondissement au premier semestre 2014 selon les principes architecturaux suivants :

  • Réhabilitation de la partie centrale de la halle Sernam pour conserver une partie des éléments de charpente originelle
  • Démolition et reconstruction des « extrémités » de la halle Sernam
  • Construction d’un immeuble neuf de l’autre côté du mail piéton, en bordure de la rue de la Viotte, qui pourrait accueillir des fonctions commerciales en rez-de-chaussée et comprendre 4 niveaux.

Le projet qui fera l’objet d’un concours d’architecte devra répondre aux critères de développement durable, notamment en terme de consommation énergétique (RT 2010) et pourrait s’inscrire dans le premier appel à projets « bâtiment à énergie positive » lancé par la région Franche-Comté. 

Objectif n°1 : « Faire des économies » 

Dans le cadre de la re?forme de l’administration territoriale de l’État, de la recherche de rationalisation immobilie?re et d’optimisation de son fonctionnement, l’État souhaite regrouper certains de ses services et ope?rateurs repre?sentant environ 800 agents actuellement re?partis sur diffe?rents sites à Besançon. 

La construction du nouveau po?le tertiaire tel qu’il est aujourd’hui envisage? re?pondrait en termes de surface aux besoins des services de l’État dans le Doubs. Le parking mutualise? re?pondrait e?galement aux besoins optimise?s de sa flotte de ve?hicules et de ses visiteurs.

Selon Stéphane Fratacci, « 400.000 euros d’économie par an seront possibles grâce à ce projet ». Près de 17 millions d’euros seront nécessaires pour sa réalisation, partagés entre le Ville de Besançon, le Grand Besançon, la Région Franche-Comté, le Département du Doubs, la SNCF et RFF.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 20.53
ciel dégagé
le 22/08 à 9h00
Vent
4.07 m/s
Pression
1024.26 hPa
Humidité
61 %

Sondage