Nouvelle interpellation de Frédéric Vuillaume à Dijon : Force ouvrière dénonce "une atteinte à la libre expression du droit syndical"

Publié le 22/12/2020 - 11:43
Mis à jour le 22/12/2020 - 10:40

Dans un communiqué du 21 décembre 2020, le syndicat Force ouvrière de Franche-Comté condamne l'interpellation "musclée" et la garde à vue "abusive de 45 heures" de son secrétaire général Frédéric Vuillaume à l'issue d'une manifestation le 5 décembre à Dijon.

Manifestation le 17 décembre 2019 ©Hélène Loget ©
Manifestation le 17 décembre 2019 ©Hélène Loget ©

FO explique que, "Monsieur Vuillaume est la cible d'un acharnement répressif policier quasiment inédit même lorsqu'il manifeste sous les couleurs de notre syndicat au titre de son mandat syndical" depuis le début du mouvement des Gilets jaunes il y a 2 ans. En ajoutant qu’"Amnesty International l'a même dénoncé dans son dernier rapport sur le droit de manifester en France." Le syndicat dénonce "ces dérives policières portant atteinte à nos libertés et notamment à celle liée à la libre expression du droit syndical."

En 2 ans, Frédéric Vuillaume a été placé en garde à vue à sept reprises, s'est fait perquisitionné une fois, vécu trois procès. Un quatrième procès l'attend en mai 2021 suite à sa dernière garde à vue. "Et tout cela sous prétexte d'avoir enfreint les règles encadrant le droit de manifester", précise FO.

Le syndicat se permet d'effectuer un parallèle entre deux évènements à Dijon qui se sont déroulés ces derniers mois :

  • "5 décembre 2020, manifestation pacifique déclarée et soutenue par différents partis politiques et syndicaux : 8 interpellations dont celle de notre secrétaire général Frédéric Vuillaume au motif de non-dispersion après les sommations ;
  • 15 juin 2020, expédition punitive de 200 Tchétchènes à Dijon au vu et au su des autorités : 0 interpellation."
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Social

Plus de 300 motards en colère mobilisés ce samedi à Besançon

Suite au mouvement national initié par la Fédération Française des Motards en Colère Paris Petite Couronne, la Fédération Française des Motards en Colère du Doubs a appelé à la mobilisation ce 20 février 2021 pour légaliser la circulation en interfiles. Le rendez-vous était donné à 14h00 au parking Casamène de Besançon.

Franche-Comté : de jeunes majeurs sans papiers créent un collectif

Arrivés lorsqu'ils étaient mineurs en Franche-Comté, de jeunes majeurs issus de différents pays se retrouvent aujourd'hui sans formation, sans logement ni couverture sociale. Ils viennent de créer le collectif JMSP (jeunes majeurs sans papier) pour demander aux préfectures de "reconsidérer leur dossier" et ainsi obtenir un titre de séjour et continuer leur vie...

Les Josettes donnent un coup de pouce aux étudiants à Besançon

Créée en septembre 2020, l'association bisontine Les Josettes a pour objectif de venir en aide aux étudiant.e.s en difficulté, en particulier en cette période de grande précarité pour certain.e.s. La prochaine distribution de produits d'hygiène et de vêtements est prévue le 25 février à l'UFR SLHS (fac de lettre) à Besançon.

Déprime, solitude, angoisses… Quelques contacts pour prendre soin de soi en ce moment

Les crises économique et sanitaire ainsi que l'incertitude dans laquelle nous vivons depuis plusieurs mois ont des conséquences parfois graves sur notre bien-être mentale et psychologique. La Ville de Besançon et Grand Besançon Métropole ont mis en ligne plusieurs contacts pour accompagner les personnes en détresse psychologique.

Emploi, services publics, précarité : 450 manifestants à Besançon

Pour la préservation et le développement de l’emploi et des services publics, contre la précarité : les organisations CGT, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, MNL, FIDL appellent à une journée de grève et de mobilisation interprofessionnelle jeudi 4 février 2021. Sept rassemblements sont organisés en Franche-Comté dont une manifestation à 10h30 place de la Révolution à Besançon.

« J’ai gagné ! » – Retour en images sur l’action de Stéphane Turillon ce lundi midi à Cusance…

C'est aujourd'hui que l'un des restaurateurs les plus médiatisés de France, Stéphane Turillon, organisait ce lundi 1er février à midi une action pour demander haut et fort la réouverture des restaurants fermés depuis octobre 2020. Il n'a pas rouvert son restaurant à Cusance comme il l'avait prévu, mais a offert le déjeuner aux 200 clients présents…

Besançon : la CGT du Doubs distribue 60 colis à des étudiants et lance un message d’alerte

Afin de donner un petit coup de pouce à des étudiants dans la précarité en cette période difficile liée à la crise sanitaire de la Covid-19, l'union départementale de la CGT du Doubs a distribué 60 colis solidaires d'une valeur de 50€ ce vendredi 29 janvier à son QG de la rue Battant à Besançon.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 4.82
ciel dégagé
le 28/02 à 21h00
Vent
1.7 m/s
Pression
1030 hPa
Humidité
60 %

Sondage