Nucléaire : Genève dénonce la prolongation de la durée de vie d'une centrale française 

Publié le 27/04/2021 - 15:37
Mis à jour le 27/04/2021 - 15:39

Genève, qui réclame depuis des années la fermeture de la centrale nucléaire française du Bugey dans l’Ain, a déposé un recours contre la décision de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) de prolonger sa durée de vie, ont annoncé mardi les autorités.

Centrale nucléaire du Bugey, Saint-Vulbas (Août 2020) © Chabe01 CC4
Centrale nucléaire du Bugey, Saint-Vulbas (Août 2020) © Chabe01 CC4

Genève se bat depuis des années devant la justice française pour obtenir la fermeture de la centrale du Bugey, avec le soutien notamment de Corinne Lepage, ancienne ministre française de l’Environnement.

Après l'arrêt de Fessenheim (Haut-Rhin) l'an dernier, la centrale EDF du Bugey (Ain), construite dans les années 70, est désormais la plus ancienne de France. Située à environ 70 kilomètres à vol d'oiseau de Genève, elle est accusée par les autorités cantonale et municipale genevoises de faire courir un grave danger à la population en raison de sa vétusté. 

Or, l'ASN a ouvert la voie fin février à la poursuite de la vie des plus vieux réacteurs en France de 40 à 50 ans, enjoignant EDF de réaliser des travaux pour améliorer leur sûreté. 

"Le canton et la ville de Genève ont déposé un recours contre la décision de l'ASN du 23 février 2021 qui fixe les règles de sécurité pour les réacteurs de plusieurs centrales nucléaires françaises, dont celle du Bugey", ont-ils indiqué dans un communiqué. 

"Cette décision est inédite dans la mesure où c'est la première fois que l'ASN se prononce sur la poursuite du fonctionnement de certains réacteurs nucléaires au-delà de 40 ans". 

Le canton et la ville de Genève ont également déploré la procédure suivie dans ce dossier par l'ASN. "En choisissant la voie de la poursuite d'exploitation, elle n'a pas eu à réaliser d'évaluation environnementale, ni d'étude d'impacts transfrontaliers", ont pointé du doigt les autorités genevoises. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

172 millions d’euros investis par l’agence de l’eau au 3e trimestre 2023

Au cours du troisième trimestre 2023, l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse a accompagné près de 1.700 projets portés par les collectivités, entreprises, agriculteurs et associations pour améliorer la qualité des eaux et des milieux aquatiques dans les bassins Rhône-Méditerranée et de Corse. Des investissements dynamiques et "à la hauteur des enjeux pour l’eau dans le contexte de changement climatique" pour l’agence de l’eau.

Bourgogne-Franche-Comté : 599 signalements recensés sur le réseau Sentinelles de la nature en 2023

Le réseau citoyen Sentinelles de la nature est un projet porté par les associations du réseau France Nature Environnement (FNE) pour informer, aiguiller et accompagner les citoyens pour agir pour la protection de la nature. Il permet via un site dédié et une application mobile du même nom de signaler les atteintes à l’environnement ou au contraire de faire remonter des initiatives qui lui sont favorables. La FNE BFC vient de publier son bilan régional pour l'année 2023.

Des chasseurs du Doubs demandent à pouvoir chasser le lynx, espèce protégée

Dans un courrier du 16 février 2024, l’Association intercommunale de chasse agrée (AICA) de Fournets-Luisans représentée par son président Steve Thalmann, a demandé à la fédération départementale des chasseurs du Doubs de soumettre au vote de la prochaine assemblée générale un déclassement du lynx boréal, espèce protégée. Une proposition qui n’a pas manqué de faire bondir le centre Athénas, dont la mission est en partie dédié à la protection du félin. 

Vent, pluie, inondations : tous les départements de Bourgogne Franche-Comté en vigilance jaune à partir de cette nuit

Météo France a placé l’ensemble des départements de Bourgogne Franche-Comté en vigilance jaune pour des vents pouvant être violents et pour des inondations dans certains secteurs à partir de jeudi 22 février à 3h00. Cette vigilance concerne également une très large partie de la France. On fait le point.

170 arbres plantés dans le Jura pour favoriser la biodiversité

Le mardi 20 février 2024, la LPO Bourgogne-Franche-Comté, en partenariat avec SNCF Réseau Bourgogne-Franche-Comté et France Nature Environnement Bourgogne-Franche-Comté, a organisé une plantation de haies champêtres à Brans (39) qui a pour objectif de créer et de restaurer des habitats terrestres pour les amphibiens afin de permettre le déplacement des espèces. Ce chantier participatif est financé à 100% par SNCF Réseau.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 9.63
couvert
le 03/03 à 12h00
Vent
3.61 m/s
Pression
1000 hPa
Humidité
86 %