Nul entre Sochaux et Valenciennes (2-2) : pour Hervé Renard "L'état d'esprit a changé"

Publié le 23/02/2014 - 10:55
Mis à jour le 23/02/2014 - 21:40

Menés deux fois au score en seconde période après des buts de Majeed Waris, les Sochaliens, en déplacement à Valenciennes, ont réussi à égaliser deux fois sur un coup franc de Sébastien Corchia, de retour au FC Sochaux-Montbéliard, puis une tête de Florian Marange. Pour l’entraîneur des Lionceaux Hervé Renard « L’état d’esprit a changé. Il y a de la volonté, du don de soi« .

Football (Ligue 1)

Les réactions :

 
Hervé Renard (entraîneur de Sochaux): "C'est un bon point de pris, c'est le moins que l'on puisse dire après avoir été mené deux fois au score. Il y a deux ou trois mois, je pense qu'on ne serait pas revenu dans le match. L'état d'esprit a changé. Il y a de la volonté, du don de soi, alors ça ne fait pas toujours du football exceptionnel, mais ça fait un point qui sera très précieux à la fin du championnat. Le point négatif, c'est qu'on ne marque que sur coup de pied arrêté, mais c'est déjà pas mal. Il est trop tard pour parler du penalty, et ça ne changera pas le résultat du match. C'est une très bonne opération : Valenciennes restait sur une bonne dynamique, ils nous attendaient de pied ferme. De notre côté, il y a beaucoup plus de solidité, et c'est pour ça que les résultats sont meilleurs. Si on avait eu la chance de mener au score, et on en a eu l'occasion en deuxième période, je pense que Valenciennes ne serait pas revenu, mais le score de parité est logique."
 
Sébastien Corchia (milieu de Sochaux, buteur) : "C'est bien pour l'équipe et pour moi aussi, avec ce qui s'est passé ces dernières semaines, ça fait du bien pour le moral, et c'est bien car ça permet de prendre un point à l'équipe. Il faut être fort, je ne lâcherai pas. Jusqu'en juin, je vais me donner à 100% pour l'équipe, être au service du collectif. Maintenant, il faut confirmer à domicile. C'est un beau coup franc et revenir à un partout a permis de relancer le match. Ces derniers temps, je reste pour travailler ce genre de tir. Je suis récompensé. J'espère qu'il y en aura d'autres, il ne faut pas s'arrêter sur ça. C'est un point mérité pour les deux équipes. On a eu des opportunités en deuxième période. Ça a été un match solide. Il ne fallait pas faire d'erreurs car ça aurait pu basculer pour une des deux équipes. "
 
Ariel Jacobs (entraîneur de Valenciennes) : "Moi je n'appelle pas ça de la déception, c'est de la frustration. Si à deux reprises, vous faites le principal, et que deux fois vous vous faites prendre, vous vous mettez en difficulté. Depuis le début de la semaine, on a répété qu'il fallait faire attention aux coups de pieds arrêtés et éviter de commettre des fautes inutiles. Ce soir, on ne peut pas s'imaginer des fautes plus stupides. On ne s'attendait à un grand match, c'est le scénario type de ce genre de match, il y a la peur du résultat, la peur de mal faire et la volonté de gagner. Sochaux a bien exploité ses qualités dans un tel match. On a peut-être développé plus de jeu qu'eux, mais eux ont été présents dans les duels, sur les deuxièmes ballons. Sochaux n'a pas volé ses deux buts mais ce sont deux buts que nous leur donnons, avec un emballage plus que cadeau. On a loupé une très belle occasion aujourd'hui. L'espoir qu'il faut avoir, c'est que des équipes pas habituées au stress de la lutte contre la relégation puissent être en difficulté à un certain moment. Mais il faut déjà être performant soit même et prendre les points qu'il faut prendre."
 

Les buts :

  • WARIS sp (51')
  • CORCHIA (54')
  • WARIS (86')
  • MARANGE (88')
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Sport

Le sport au service de l’emploi pour recruter autrement à Montbéliard

Après le succès des précédentes éditions qui se sont déroulées sur plusieurs villes de la région, le Comité Olympique Paris 2024, l'Agence Nationale du Sport, la Fédération Française d’Athlétisme et France Travail, ont proposé l’opération "Du stade vers l’emploi" (DSVE) dans sa version "Athlétisme" ce jeudi 13 juin 2024 à Montbéliard. 

La Flamme olympique accueillie le 25 juin 2024 dans le Doubs

PUBLI-INFO • Avec l’accueil du relais de la flamme le 25 juin 2024, le Département du Doubs s’inscrit dans une double ambition : mettre en avant les atouts et richesses patrimoniales de ses territoires, et partager les énergies fondatrices des Jeux olympiques et paralympiques. 

Passage de la flamme olympique : Besançon se prépare aux festivités

Le 25 juin 2024, la ville de Besançon recevra la flamme olympique, portée par 50 personnes qui se relaieront sur un parcours de 5,8 km, entre le stade Léo Lagrange et le parc de la Gare d’Eau. Des animations prévues tout au long du parcours viendront rythmer cette journée. La Ville de Besançon a présenté le programme détaillé de cette journée festive jeudi 6 juin 2024.

Trois départs de joueurs du FC-Sochaux Montbéliard et des négociations en cours

Le FCSM a annoncé le départ au 30 juin 2024 de trois joueurs professionnels en fin de contrat avec qui le club n’a pas souhaité poursuivre la collaboration en 2024/2025. Le club doubien confirme également que des discussions sont également en cours pour la prolongation de contrat de trois autres joueurs. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 19.78
nuageux
le 15/06 à 15h00
Vent
5.16 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
54 %