Office national des forêts: dernier coup de semonce des salariés

Publié le 14/04/2011 - 11:11
Mis à jour le 14/04/2011 - 11:11

En déposant ce jeudi matin une pétition dénonçant le démantèlement de la convention collective à la direction régionale de l’ONF à Besançon, le syndicat FO a prévenu qu’il allait durcir le ton dans les jours prochains.

 ©
©
Après avoir offert un cochon au directeur général de l’ONF (Office national des forêts) lors de sa venue à Vesoul le 17 février dernier, FO a décidé de ne plus faire de cadeaux à sa direction qui, selon le syndicat, reste « désespérément fermée » par rapport à ses revendications.
Les représentants de FO, organisation majoritaire parmi les 200 salariés francs-comtois de l’ONF, ont promis un net durcissement de leur action si la direction devait persister à dénoncer la convention collective datant de 1971, la première signée en France à l’ONF et qui en a inspiré bien d’autres.
Dénoncée par la direction qui a proposé une nouvelle mouture que les syndicats n’ont pas l’intention de signer, la convention collective sera caduque à partir du 20 avril, date à laquelle le code du travail, soit le minimum légal, s’appliquera.
« Cela ferait perdre de 150 à 300 euros par mois aux salariés de l’ONF qui ne sont pas des fonctionnaires, mais des salariés agricoles. On pourrait travailler jusqu’à dix heures par jour au lieu de sept y compris le samedi avec les risques que cela comporte en termes de risque d’accidents du travail. Les salariés nous ont demandés de ne pas signer ce nouveau texte », a expliqué le délégué syndical FO.

« C’est la dernière fois qu’on vient gentiment », a-t-il rajouté avant de déposer une pétition signée par 120 salariés sur les 180 dépendants de cette convention collective.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Social

Reçus à l’Elysée, FNSEA et JA attendent des “décisions claires” avant le Salon de l’agriculture

Les dirigeants des deux syndicats agricoles majoritaires, la FNSEA et les Jeunes agriculteurs (JA), ont dit attendre des "décisions claires" d'Emmanuel Macron qui les reçoit mardi 20 février 2024 dans l'après-midi à l'Elysée, à quatre jours de l'ouverture du Salon de l'agriculture à Paris.

Renouvellement de congé de présence parentale : les règles s’assouplissent

Pour les salariés du secteur privé comme pour les agents de la fonction publique, titulaires ou non, il est désormais plus simple de renouveler, avant son terme, un congé de présence parentale ainsi que le droit de bénéficier de l'allocation journalière de présence parentale (AJPP). Cela fait suite à un décret publié au Journal officiel le 4 février 2024, annonce service-public.fr.

Guerre à Gaza : un rassemblement pour boycotter Carrefour à Ecole-Valentin

Une dizaine de personnes se sont rassemblées devant Carrefour à Ecole-Valentin samedi 17 février 2024 vers 10h00 à l’occasion de la "journée nationale d’action #BoycottCarrefour" lancée par la campagne BDS (Boycott désinvestissement sanctions) en France. L’enseigne est accusée d’être "complice et bénéficiaire de la colonisation illégale de la Palestine".

La confédération paysanne appelle à poursuivre la mobilisation

Faute de réponse sur le revenu paysan, le syndicat de la confédération paysanne de Bourgogne-Franche-Comté appelle à une poursuite de la mobilisation, apprend-on vendredi 2 février 2024. Pour rappel, les syndicats majoritaires FNSEA et Jeunes agriculteurs ont, eux, appelés jeudi à suspendre les blocages suite aux annonces du Premier ministre.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 10.37
couvert
le 25/02 à 12h00
Vent
4.29 m/s
Pression
1003 hPa
Humidité
58 %