Alerte Témoin

On met du sel pour "faire fondre" la neige et le verglas… Mais pourquoi du sel ?

Publié le 20/01/2016 - 11:51
Mis à jour le 21/01/2016 - 17:56

Ca y est la neige tombe en Franche-Comté et avec cela, les saleuses font également leur apparition pour dégager les routes et les rendre moins dangereuses. Pourquoi utilise-t-on du chlorure de sodium (différent du sel de table) pour "faire fondre" la neige et la glace ? 

1Neigefroidverglas.JPG
©Alexane Alfaro

Tout simplement parce que l'eau salée ne gèle pas à 0°C : une eau salée composée de 10% de sel gèle lorsqu'il fait -7 degrés. Si elle contient 23% de sel, elle gèle à -21 degrés. L'eau pure fond à 0 degré, le sel abaisse cette température de fusion pour transformer l'eau solide en liquide. 

Les impacts sur l'environnement 

Le salage des routes limite la croissance des arbres au printemps, pollue les sols et peut également modifier la composition chimique, voire biologique, des milieux aquatiques selon le site consoglobe.com. Une fois la neige et le verglas fondus, l'eau, salée, se déverse dans les cours d'eau. Certains animaux réagissent très mal à la salinité de l'eau, en particulier les salamandres, les crapauds et les tritons. 

Les copeaux de bois peuvent être une solution pour remplacer le chlorure de sodium : ils sont antidérapants et permettent de faire fondre la neige. Il existe également des anti-verglas biodégradables, beaucoup plus efficaces que le sel.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Peut-on faire pousser un palmier en Franche-Comté ?

Avec l'été qui approche à grands pas vient l'envie de retourner dans son jardin. Et même en Franche-Comté, certains d'entre nous rêvent pour leur espace vert de bambous, cactus, bananiers, palmiers et autres plantes exotiques. Problème : ces végétaux originaires de pays chauds pourront-ils s'adapter au climat régional peu clément une fois l'été passé ? maCommune.info vous donne ses conseils pour réussir à créer et garder en vie votre jardin exotique…

Touche pas au blaireau

EELV Bourgogne-Franche-Comté s'inquiète de la chasse sous terre au blaireau. Le parti explique que 49 consultations publiques sont en cours pour des projets d'arrêtés qui prévoient d'autoriser, pour la saison prochaine, la vénerie sous terre. Les départements de la Nièvre, la Côte d’Or, le Doubs et la Saône-et-Loire sont concernés 

Risque de sécheresse pour 53 départements

Plus de la moitié des départements français sont exposés à des degrés divers à un risque de sécheresse estivale, selon une prévision rendue publique jeudi par le ministère de la transition écologique et solidaire, qui veut ainsi améliorer l'anticipation à ce phénomène. La Haute-Saône fait partie des 11 départements où le risque est "très probable". Dans les autres départements de Bourgogne-Franche-Comté, le risque est "probable".

EELV Bourgogne Franche-Comté réclame l’arrêt des subventions à l’aéroport de Dole-Tavaux

Europe-écologie les Verts Bourgogne Franche-Comté estime que la crise sanitaire du Coronavirus "oblige à repenser l’avenir" et demande l’arrêt de toutes les subventions "à la gabegie financière, écologique et sociale de l’aéroport de Dole-Tavaux." Le parti pense qu'il serait "plus opportun de réaffecter ces subventions à l’amélioration des lignes ferroviaires..."
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9
ciel dégagé
le 30/05 à 0h00
Vent
2.75 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
57 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune