Opération Barkhane au Mali : mort accidentelle d’un soldat français

Publié le 13/10/2021 - 09:00
Mis à jour le 13/10/2021 - 09:00

Adrien Quélin, un mécanicien de 29 ans, est mort lors d’une opération de maintenance sur un camion, a annoncé l’état-major, mercredi 13 octobre.

le soldat a été grièvement blessé par la bascule de la cabine de ce camion alors qu’il travaillait sur le moteur du véhicule © Armée de terre
le soldat a été grièvement blessé par la bascule de la cabine de ce camion alors qu’il travaillait sur le moteur du véhicule © Armée de terre

Le soldat français "effectuait une opération de maintenance sur un camion. Il a été grièvement blessé par la bascule de la cabine de ce camion alors qu'il travaillait sur le moteur du véhicule".

Il faisait partie de l’opération antidjihadiste Barkhane. Le maréchal des logis Adrien Quélin est décédé sur la base de Tombouctou, au Mali, a annoncé, mercredi 13 octobre, l’état-major. Le soldat français, un mécanicien de 29 ans appartenant au 4e régiment de chasseurs de Gap, "effectuait une opération de maintenance sur un camion. Il a été grièvement blessé par la bascule de la cabine de ce camion alors qu’il travaillait sur le moteur du véhicule", selon un communiqué.

"Malgré la prise en charge immédiate par les secours sur place, il n’a pas pu être réanimé. Il est décédé des suites de ses blessures. Une enquête est en cours pour déterminer les circonstances exactes de l’accident", poursuit l’état-major.

C’est le 7e militaire français à mourir de manière accidentelle au Sahel depuis 2013.

Célibataire et sans enfant, le maréchal des logis Quélin est le 7e militaire français à mourir de manière accidentelle au Sahel depuis 2013 dans les opérations antidjihadistes Serval puis Barkhane. 52 soldats sont par ailleurs morts au combat sur la même période.

Paris a entrepris en juin de réorganiser son dispositif militaire au Sahel en quittant notamment les bases les plus au nord du Mali (Kidal, Tombouctou et Tessalit) et en prévoyant de réduire ses effectifs dans la région d’ici à 2023 à 2 500-3 000 hommes, contre plus de 5 000 aujourd’hui alors que les relations entre Paris et Bamako se sont envenimées.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Plus de 110 hectares de forêts et de brousailles partis en fumée dans le Jura

Plusieurs incendies ont ravagé mercredi près de 110 hectares de végétation dans le Jura, placé au niveau "crise" sécheresse depuis le 1er août, une trentaine d'habitants d'un hameau devant être évacués. Des pompiers de huit départements de l'est de la France sont mobilisés
en renfort devant porter à 150 le nombre de soldats du feu.
 

Feu dans une ferme inhabitée à Saône

Un violent incendie s'est déclaré mercredi 3 août 2022 vers 20h15 au 30 grande rue à Saône mobilisant une quarantaine de pompiers et une quinzaine d'engins en provenance de six casernes du secteur de Besançon et des alentours.

Chute mortelle à Besançon :  la version des policiers et du gérant de la discothèque corroborée par l’enquête

L'enquête sur les circonstances de la chute mortelle d'un jeune homme fin juillet à Besançon, après une altercation devant une discothèque, corrobore les dires des policiers et du gérant de l'établissement lancés à sa poursuite et qui nient toute responsabilité dans  son décès, a indiqué le parquet de Besançon.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 22.89
ciel dégagé
le 10/08 à 21h00
Vent
3.15 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
56 %

Sondage