Où seront les prochaines antennes relais à Besançon ? La Ville de Besançon publie tout...

Publié le 24/11/2021 - 16:27
Mis à jour le 24/11/2021 - 17:18

La Ville de Besançon a décidé de rendre public sur son site internet les implantations des futures antennes relais sur son territoire à partir de ce mercredi 24 novembre. La population a également accès aux rapports sur les mesures des champs magnétiques.

 © D Poirier
© D Poirier

Les opérateurs téléphoniques déploient sur le territoire bisontin des antennes relais nécessaires au fonctionnement des supports nomades de communication. Pour cela, ils définissent les zones dans lesquelles des antennes-relais sont nécessaires pour répondre aux besoins de couverture. Ils doivent également obtenir l’accord du propriétaire du site d’implantation et réaliser un dossier d’information à l’attention des riverains.

La législation ne prévoit pas que les villes soient consultées mais seulement informées des implantations sur leur territoire. La Ville de Besançon est ainsi avertie des implantations futures et comme elle s’y était engagée, a fait le choix de rendre ces informations publiques sur son site internet.

Il est désormais possible de :

  • prendre connaissance des rapports sur les mesures des champs électromagnétiques (réalisés par l’ANFR) et des Dossiers d’Information Mairie en cours ;
  • consulter les informations sur les antennes relais et les ondes électromagnétiques.

Infos +

Aussi depuis 2014, un dispositif de surveillance et de mesure de l’exposition du public aux ondes électromagnétiques gérée par l’Agence nationale des fréquences (ANFR) est en place. Tout citoyen peut faire mesurer l’exposition dans son logement. Les mesures sont effectuées par des laboratoires privés accrédités. Le formulaire et les informations pratiques sont disponibles sur www.grandbesancon.fr.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Castex annonce de nouvelles mesures contre les violences faites aux femmes : les actions déclinées dans le Doubs

Le Premier ministre, Jean Castex, a arrêté jeudi 25 novembre de nouvelles mesures "afin de renforcer la protection des victimes et la lutte contre les violences" à l'occasion de la Journée pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, notamment l'ouverture de nouvelles places d'hébergement. Dans le Doubs, Jean-François Colombet, préfet du Doubs, a réuni en préfecture le groupe de travail départemental sur les violences faites aux femmes du conseil départemental de prévention de la délinquance, d’aide aux victimes, de lutte contre les drogues, les dérivés sectaires et les violences faites aux femmes.

Eric Monnin publie un nouveau livre sur l’histoire des Jeux olympiques d’hiver

Après Un siècle d'olympisme en hiver : De Chamonix à Salt Lake City en 2001, De Chamonix à Vancouver : un siècle d'olympisme en hiver en 2010, De Chamonix à Sotchi : Un siècle d’olympisme en hiver en 2013 ou encore De Chamonix à PyeongChang : Un siècle d’olympisme en hiver en 2017, Eric Monnin, universitaire spécialiste de l'olympisme, a sorti De Chamonix à Beijing – Un siècle d'olympisme en hiver (éd. Désiris) ce mois de novembre 2021.

Violences faites aux femmes : « Des photos à l’envers pour remettre les idées à l’endroit » à Besançon et Dijon

Laëtitia Martinez, vice-présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté notamment en charge de l’égalité réelle, a inauguré, ce lundi 22 novembre à Dijon, l’exposition Des photos à l'envers pour remettre les idées à l'endroit, aux côtés des représentantes et représentants du Collectif Droits des femmes 21.

Mineurs isolés étrangers en formation : « Quand on fait les choses dans le bon ordre, ça se passe bien quand les jeunes ont 18 ans » (E. Borne)

La ministre du Travail, de l'Emploi et de l'Insertion Elisabeth Borne était en visite ce mardi matin à l'Ecole de production de Besançon, qui forme des jeunes à partir de 15 ans, rencontrant des difficultés scolaires et personnelles, dont des mineurs étrangers isolés.

Violences conjugales en 2020 : le Doubs est le département le plus concerné en Bourgogne Franche-Comté

Les services de police et de gendarmerie ont enregistré une hausse de 10% des violences conjugales qui ont concerné 159.400 personnes tous sexes confondus en 2020, a annoncé lundi le service statistiques du ministère de l'Intérieur. En Bourgogne Franche-Comté, près de 4,5 femmes âgées de plus de 20 ans  sur 1.000 ont été victimes de violences conjugales en 2020. Le Doubs (6) est le département le plus touché
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.33
légères chutes de neige
le 27/11 à 9h00
Vent
4.95 m/s
Pression
994 hPa
Humidité
98 %

Sondage