Pas de sursis pour l’escadron de gendarmerie mobile de Besançon

Publié le 09/04/2010 - 22:21
Mis à jour le 16/04/2019 - 08:38

Contrairement à l’escadron de Ferrette dans le Haut-Rhin, celui de la capitale comtoise est définitivement condamné. La décision a notamment été annoncée ce vendredi par le préfet aux députés UMP Branget et Grosperrin.

 ©
©
Jean-Louis Fousseret « regrette cette décision » car « chacun sait l’attachement que la Ville de Besançon porte à la présence des différents corps d’armée qui sont parties intégrantes de notre cité ».  
 
« Pourtant, j’avais saisi par courrier et de façon immédiate le ministre de l’Intérieur et nos députés Madame Branget et Monsieur Grosperrin et je suis choqué de voir qu’aujourd’hui les élus en sont réduits à acter des décisions qui leurs échappent », relève le maire de Besançon dans un communiqué.
 
« Il faut que le gouvernement arrête de mépriser les élus et les personnels concernés. Il faut que soient respectés avant tout ceux qui sont des élus de la République représentant les intérêts de la population et de leur collectivité », poursuit-il.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Vie locale

Lutte contre les ilots de chaleur : la végétalisation des arrêts de bus et tram’ a commencé à Besançon

Afin d’améliorer le confort des usagers des bus et des tramways à Besançon, notamment en cas de fortes chaleurs, la Ville de Besançon et Grand Besançon Métropole a décidé de planter des arbres à proximité des arrêts les plus exposés. Le premier arbre a été planté à la station Léo Lagrange vendredi 23 février 2024 en fin de matinée par Anne Vignot, maire de Besançon et présidente de Grand Besançon Métropole, et Fabienne Brauchli, adjointe à la maire, déléguée à la Transition écologique, aux Espaces verts et à la Biodiversité.

À Besançon, la place de la Révolution se transforme…

La Ville de Besançon a initié un projet de revégétalisation de la place de la Révolution afin de s’inscrire dans un processus de transition écologique et ainsi lui rendre sa verdure et sa fraîcheur. Lancés en septembre 2023, les travaux de cette “révolution végétale” ne cessent de faire évoluer la place. En ce mercredi 14 février 2024, où en sont ces transformations ?

Planoise : “le traitement de la situation place de l’Europe est une priorité” (préfet du Doubs)

Le collectif de co-propriétaires de l’immeuble "Le Molière" s’est installé depuis dimanche 11 février 2024 dans le hall du bâtiment, situé 5 place de l’Europe à Planoise pour s’opposer aux dealers. Interpellé lors de sa venue sur le sujet, Gérald Darmanin assurait que le préfet du Doubs allait se rendre sur place. C’est chose faite.

Bottière nouvellement installée à Besançon, Marine Fay partage ses astuces bichonnage

Arrivée de Paris, Marine Fay est une jeune bottière qui dispose depuis cet été d’un atelier dans les locaux du collectif Hop hop hop place Saint-Jacques à Besançon. Elle propose depuis le début d'année des ateliers de "bichonnage" pour chaussures en cuir tous les premiers samedis du mois de 15h à 16h15 à Besançon. 

Développement international, éducation, citoyenneté, solidarité… L’appel à projets 2024 de la Ville de Besançon est ouvert aux associations

La Ville de Besançon soutient les associations bisontines engagées dans un projet de solidarité internationale ou d’éducation à la citoyenneté mondiale, en leur apportant une aide financière d’un montant total de 15.000 euros répartis entre les différents projets retenus, par le biais d’un appel à projets. Les associations peuvent candidater avant le 1er avril 2024.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 3.18
légère pluie
le 24/02 à 3h00
Vent
5.58 m/s
Pression
1001 hPa
Humidité
93 %