Pass sanitaire à l'hôpital de Besançon : mode d'emploi

Publié le 09/08/2021 - 08:48
Mis à jour le 09/08/2021 - 09:24

Avec l’extension du Pass sanitaire dans les établissements de santé en France à compter du lundi 9 août 2021, l’hôpital de Besançon va déployer dans le courant de la semaine prochaine le dispositif de contrôle. Pour faciliter les accès, l’hôpital demande aux visiteurs de patient de se déplacer en nombre très restreint.

À partir du lundi 30 août 2021, les dispositions relatives au pass sanitaire seront également applicables aux intervenants et prestataires extérieurs amenés à être présents sur les différents sites du CHU. Elles s’imposeront également aux mineurs dès l’âge de 12 ans.

Le CHRU va appliquer l’ensemble des mesures afférentes à un établissement de santé et déployer dans le courant de la semaine prochaine le contrôle du passe sanitaire.

Des agents seront missionnés pour effectuer des contrôles aux entrées de l’hôpital sur les sites Jean-Minjoz et Saint-Jacques) réservées aux patients, à leur accompagnant et aux visiteurs.

La direction de l'hôpital indique que ces nouvelles contraintes sanitaires sont imposées" dans l’intérêt de la sécurité de tous" et tient à remercier par avance les patients et leurs proches de leur compréhension et de leur coopération à l’égard de l’ensemble des équipes du CHU et notamment des agents de sécurité en charge d’effectuer les contrôles.

Patients, accompagnants, visiteurs, intervenants : les justificatifs nécessaires

Hors urgence, toute personne désireuse de venir au CHU devra présenter, en format numérique ou en version papier :

  • soit un justificatif du statut vaccinal
  • soit un examen de dépistage virologique ne concluant pas à une contamination par la Covid-19
  • soit un certificat médical de rétablissement à la suite d’une contamination par la Covid-19

Qui est concerné par cette demande de justificatif ?

  • les patients venant pour des soins programmés (consultation ou hospitalisation)
  • les accompagnants (y compris de patients mineurs)
  • Le nombre d’accompagnants doit être limité autant que possible à une personne par patient
  • les visiteurs  l'hôpital demande aux visiteurs de venir en nombre très restreint

Et pour les Urgences ?

Rappel : les patients admis dans un service d’urgence ne sont pas concernés par la présentation d’un justificatif. Dans ce cas, il est demandé de restreindre l’accompagnement du patient à une personne.

Préparer sa venue pour limiter le temps d’attente

Il est demandé aux patients de se présenter 30 minutes avant l’heure de leur rendez-vous et de préparer leur justificatif pour faciliter le travail des agents de contrôle.

Et toujours les gestes barrières ...

Parallèlement à l’application du passe sanitaire, les gestes barrières continuent à être appliqués au sein de l’établissement :

  • Port correct du masque de l’entrée à la sortie de l’hôpital y compris dans la chambre des patients
  • Désinfection des mains à l’entrée et à la sortie du service
  • Respect des distances physiques.

1 Commentaire

Pourquoi faut-il un pass sanitaire dès le 30 août pour les mineurs de 12 ans et + alors que la loi précise que cette réglementation est applicable à partir du 30 septembre ?
Publié le 6 aout 2021 à 22h16 par Seboe • Membre

Un commentaire

Laisser un commentaire

Social

Musée d’Arts et du Temps : “Nous sommes inquiets pour la santé des agents” (intersyndicale)

Emmanuelle Monnin pour le syndicat Sud CT 25, accompagnée de Sophie Caron, pour Force ouvrière a indiqué "être inquiète" pour les agents, notamment suite à des problèmes de management de la part de Laurence Madeline, la directrice des musées d’arts et du Temps. L’intersyndicale lance également un appel à la maire de Besançon…

Mineurs isolés étrangers : Sol Mi Ré alerte sur la non-scolarisation de plus d’une soixantaine de jeunes à Besançon

Lors d’une conférence de presse le 10 avril 2024 devant l’inspection académique du Doubs à Besançon, le Collectif Solmiré a alerté sur la situation ”de plusieurs dizaines de jeunes non-pris en charge comme mineurs et non-scolarisés à ce jour” par l'Académie de Besançon.

Une manifestation contre la répression des free party à Besançon

Suite à une initiative nationale lancée par le compte Instagram ”Tekno anti-répression”, le collectif Franche-Comtek appelle à manifester dans les rues de Besançon samedi 13 avril 2024. Objectif : protester contre ”la politique répressive que mène l’Etat à l’encontre des free party depuis plus de 30 ans et plus particulièrement ces cinq dernières années.”

Problèmes de management au musée des Beaux-arts ? Les syndicats en grève le 12 avril

Mise à jour • Les syndicats Sud-Solidaires et FO organisent une manifestation vendredi 12 avril 2024 à 10h00 devant le musée des Beaux-Arts de Besançon afin de dénoncer des "dysfonctionnements liés au management" de la nouvelle directrice des Musées d’arts et du temps. Pour rappel, Laurence Madeline est en poste depuis un an.

Besançon : les professionnels du secteur social et médico-social dans la rue

Les personnels du DAHIS (dispositif d'accueil, d'hébergement et d’insertion sociale) de l'AHS FC (association d’hygiène sociale), qui regroupe les CADA (centre d'accueil des demandeurs d’asile) mais aussi les dispositifs mineurs non accompagnés, se sont réunies à 13h00 au 16 rue Gambetta à Besançon devant le siège du DAHIS. Ils ont ensuite rejoint la mobilisation intersyndicale à l’esplanade des droits de l’homme. Le cortège s’est rendu devant la préfecture afin de transmettre une pétition aux autorités. Cette dernière a recueilli 900 signatures, nous indique la CGT.

“Stop à la maltraitance sociale !” : l’intersyndicale appelle à la mobilisation jeudi à Besançon 

Dans le cadre d’un appel national à la grève jeudi 4 avril 2024, l’intersyndicale (CGT, FO et SUD) sera mobilisée à partir de 13h00 rue Gambetta à Besançon aux côtés du centre d'accueil demandeurs d’asile. Le cortège retrouvera à 14h00 les autres manifestants à l’esplanade des droits de l’Homme.

Réforme du “choc des savoirs” : le Snes-FSU dénonce un “tri social” des élèves

Les syndicats Snes-Fsu et Sud Éducation, accompagnés de quelques enseignants, se sont mobilisés mardi 2 avril 2024 devant le rectorat de Besançon afin de s’opposer à la réforme du "choc des savoirs" annoncée par Gabriel Attal lorsqu’il était ministre de l’Éducation nationale.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 2.99
partiellement nuageux
le 20/04 à 6h00
Vent
1.07 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
98 %