Alerte Témoin

Passeports biométriques: Jean-Louis Fousseret réclame une rallonge à l'Etat

Publié le 31/10/2008 - 18:20
Mis à jour le 12/04/2019 - 11:47

Le maire de Besançon réclame 15 € supplémentaires par passeport. Les communes auront bientôt en charge leur confection.

1225472478.jpg
©

«Les 3.200 euros annuels proposés aux communes pour réaliser les passeports biométriques sont dérisoires par rapport à la charge de travail que cela va représenter», déplore Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon et vice-président de l'Association des maires de grandes villes de France dans la Gazette des Communes. Il demande à ce que les villes concernées reçoivent 15 euros par passeport en plus de l'indemnisation annuelle. Cette demande intervient suite à une réunion avec les services de l'Etat qualifiée de houleuse, le 30 octobre 2008.

Dans une lettre adressée au ministre de l'Intérieur le 15 octobre 2008, l'édile avait argumenté cette demande en évaluant le temps supplémentaire d'établissement des nouveaux passeports pouvant aller jusqu'à 20 minutes, l'augmentation de la demande estimée à 30%, la formation des agents et la sécurisation des locaux. Jean-Louis Fousseret justifie cette demande par l'augmentation du prix des passeports.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

16 % des ménages de Bourgogne-Franche-Comté se chauffent au fioul

Alors que le gouvernement vient d'annoncer qu'à partir de 2022, les Français ne pourraient plus installer chez eux de chaudière à fioul ou charbon, l'Insee Bourgogne Franche-Comté explique que 206.300 ménages se chauffent au fioul, soit 16,1% des ménages de la région. La Bourgogne Franche-Comté se place devant les régions Grand-Est et Bretagne (15 %) bien loin devant l'île-de-France (6%) et la Corse (3%).

Acte de violence commis par un policier : Anne Vignot salue la décision immédiate du préfet de saisir l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN. Une décision que salue la maire de Besançon Anne Vignot dans un communiqué.

Sécurité à Planoise : le préfet du Doubs saisit l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     20.4
    couvert
    le 10/08 à 6h00
    Vent
    0.99 m/s
    Pression
    1016 hPa
    Humidité
    66 %

    Sondage